Stanley Lewis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lewis.
Stanley Lewis
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Stanley Lewis est un sculpteur, photographe et professeur d'art de renommée internationale né le à Montréal. Il est décédé le à l'Hôpital général juif de Montréal.

Formation[modifier | modifier le code]

Stanley Lewis a été formé à l'École d'art du Musée des beaux-arts de Montréal par des artistes comme Arthur Lismer, membre du Groupe des Sept, et Jacques de Tonnancour[1]. Il a terminé premier de sa promotion. Il a entre autres étudié à l'Instituto Allende de San Miguel, au Mexique, à l'atelier du maître florentin du marbre Maestro V. Gambacciani et à l'Ein Hod Artist’s Colony en Israël[2].

Démarche[modifier | modifier le code]

L'artiste a été un pionnier de l'estampe lithographique en couleurs au Canada. Il faisait appel à des matrices distinctes pour chaque couleur et à des encres transparentes pour des transitions graduelles. Stanley Lewis s'intéressait à la fois à l'art de la Renaissance italienne et à la sculpture inuite. Il a d'ailleurs séjourné pendant plusieurs hivers dans l'Arctique pour parfaire son art[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Quelques mois avant sa mort, Stanley Lewis continuait à créer dans son studio du boulevard Saint-Laurent de Montréal. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections privées et publiques comme celles du Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée du Québec et le Musée des beaux-arts du Canada[4]. Depuis les années 1950, ses sculptures et ses estampes sont également présentées dans des galeries et des musées à travers le monde dans des villes, notamment Paris, Florence, New York et Mexico.

Après la tuerie à l'École polytechnique de Montréal, en 1989, Stanley Lewis a d'ailleurs fait don d'une sculpture.

Implication[modifier | modifier le code]

Stanley Lewis a longtemps été responsable du département de sculpture du Saidye Bronfman Center School of the Fine Arts, à Montréal. Il a aussi enseigné au Musée des beaux-arts de la métropole québécoise ainsi qu'à l'Université McGill[5]. Au début des années 1960, Stanley Lewis a été l'un des membres fondateurs de l'Association des sculpteurs du Québec qui est devenue, en 1978, le Conseil de la sculpture du Québec[6].

Héritage[modifier | modifier le code]

En 2007, deux sculpteurs, dont Eugène Jankowski, ont fondé l'Académie Stanley-Lewis à Montréal[7].

Collections[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Where's Stanley?, un court-métrage sur l'artiste, réalisé un 2005 par Mappope productions.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Musée virtuel Canada
  2. Bishop's University News
  3. Radio-Canada.ca
  4. AskArt.com
  5. Fournier, Marcel. 1986. Les générations d'artistes, Québec : Institut québécois de recherche sur la culture, 210 pages.
  6. Bilan du siècle, Université de Sherbrooke
  7. Le Journal de Saint-Bruno
  8. « Stanley Lewis | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 28 mars 2019)