Stanislas Klicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Officier général francais 3 etoiles.svg Stanislas Klicki
Stanislas Klicki
Miniature de Stanisław Klicki

Naissance
Ostrolenka (Drapeau de la Pologne Pologne)
Décès (à 65 ans)
Rome (Drapeau de l'Italie Italie)
Origine Drapeau de la Pologne Pologne
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de division
Années de service 17911831
Distinctions Baron de l'Empire
Officier de la Légion d’honneur
Chevalier de Ordre de la Couronne de fer
Chevalier de l’Ordre militaire de Virtuti Militari

Stanislas Klicki, né le à Ostrolenka (Pologne), mort le à Rome (Italie), est un général polonais de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre en service le , comme cadet dans le régiment de cavalerie du comte Potocki, il passe capitaine le . Lors de l’insurrection polonaise en 1794, il combat pour l’indépendance de sa patrie.

Le , il passe au service de la France, et rejoint l’armée d’Italie, où il sert sous les ordres du général Dombrowski. Il est blessé au siège de Mantoue. Il est promu adjudant-major en 1799, chef d’escadron de lanciers polonais en 1804, et il reçoit la croix de chevalier de Ordre de la Couronne de fer en 1805. Il est nommé major le , et il fait la campagne de Prusse sous les ordres du roi de Westphalie.

Il sert ensuite en Espagne sous les ordres du maréchal Lannes, et il se distingue au siège de Saragosse. Il est fait officier de la Légion d’honneur le , et il est nommé colonel le . Il se fait remarquer de nouveau aux sièges de Lérida, de Tortose, de Tarragone, et de Valence. En 1810, il reçoit la croix de chevalier de l’Ordre militaire de Virtuti Militari.

Le , il prend le commandement du 7e régiment de chevau-légers lanciers polonais, et il est créé baron de l’Empire le . Le suivant, il rejoint l’état-major du 4e corps de la Grande Armée, et il est promu général de brigade le . Il est blessé à la bataille de Dresde le .

Le , il donne sa démission et retourne dans son pays, et en 1815, il prend le commandement de la 2e brigade de chasseurs à cheval, dans la nouvelle armée polonaise formée par le tsar Alexandre. En 1826, il est nommé général de division. De santé fragile, il quitte définitivement le service en 1831.

Autorisé à quitter la Pologne pour la Bavière, il est arrêté à la frontière autrichienne et remis aux autorités russes. Emprisonné à Kostroma, il est libéré en 1836.

Il meurt le à Rome en Italie.

Armoiries[modifier | modifier le code]

- Coupé, au premier parti, à dextre d'or à la croix patriarcale de sable, la traverse du bas manquant à dextre, sénestré d'un dextrochère armé posé en pal, tenant un sabre renversé, le tout aussi de sable, à sénestre des barons tirés de l'armée ; au deuxième d'azur au cheval galopant d'argent chargé d'une lance en barre d'or, au pennon d'argent coupé de gueules - Livrées : les couleurs de l'écu

Sources[modifier | modifier le code]