Stani Nitkowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stani Nitkowski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Stani Nitkowski, né le à La Pouëze et mort à Angers le [1], est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père mineur, d'origine polonaise, venu en Anjou travailler dans les ardoisières, et d'une mère pouézéenne, René Nitkowski, ( son prénom pour l’état civil ) se retrouve, à 23 ans, dans un fauteuil roulant pour cause de myopathie. Alors qu’il commence à peindre ses amis vont le prénommer Stani faisant plus polonais disent-ils ) Il abandonne rapidement l’abstraction, et commence à dessiner avec de l’encre. Sa rencontre avec Robert Tatin, peintre à Cossé-le-Vivien va l'encourager et l'influencer.

Il expose pour la première fois à Angers en 1974.

Sur les conseils de Jean Dubuffet et de Robert Tatin, il rencontre Cérès Franco qui l'accueille dans sa galerie l'Œil de Bœuf à plusieurs reprises. Parallèlement, Roland Vanuxem devient son marchand.

Son travail d'artiste est profondément marqué par sa maladie. Son œuvre est forte, noire, torturée à l'image de sa vie.

Bouleversé par la mort de son fils, en , Nitkowski choisit de disparaître en avril, à 52 ans[2].

Expositions (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2016 : « L’esprit singulier. Collection de l’Abbaye d’Auberive », Halle Saint-Pierre, Paris
  • 2013 : « À corps et à trais - Lydie Arickx, Marcos Carrasquer, Ben-Ami Koller, Stani Nitkowski, Vladimir Velickovic, Marko Velk », Centre d'art contemporain Raymond Farbos, Mont-de-Marsan.
  • 2011 : « Hommage », galerie Polad-Hardouin, Paris
  • 2010 : autour de l'exposition « Alfred Kubin », au Centre d'art contemporain de l'abbaye d'Auberive, vingt créateurs européens contemporains du dessin
  • 2006 : « Parcours », galeries Idées d'artistes, Vanuxem et Sellem, Paris ; « Humanités - Gillet, Nitkowski, Rebeyrolle », galerie Guigon, Paris, et abbaye d'Auberive
  • 2003 : « Le grand bond », salle Chemellier, Angers
  • 2002 : « La lucarne magique », galerie Idées d'artistes, Paris
  • 2001 : « Hommage », Artmetz (Metz) ; Salon Comparaisons, Paris
  • 1999 : « Entre chair et corps », galerie Les Filles du calvaire, Paris
  • 1996 : « Œuvres récentes », galerie Vanuxem, Paris
  • 1993 : rétrospective « Vingt ans de peinture », musée de Niort
  • 1992 : hôtel de ville, La Pouèze
  • 1991 : Petites peintures et dessins de Écrit avec ton propre sang, galerie L'Œil de Bœuf, Paris
  • 1990 : « 15 ans d'acquisitions », musée des beaux-arts, Nantes
  • 1989 : galerie Convergence, Paris ; « La forga », galeries Vanuxem-Biaf, Paris ; galerie L'Œil de Bœuf, Paris ; galerie Patricia Personne, Angers
  • 1988 : « Marche ou crève », galerie Convergence, Nantes
  • 1987 : galerie Vanuxem, Paris ; galerie L'Œil de Bœuf, Paris ; Carnet de dessins et peintures, galerie Aussant, Rennes
  • 1986 : Maison de la culture, Rennes ; « Two men show », avec B.A. Koller, FIAC, galerie B. Jagot, Saint-Nazaire
  • 1985 : Œuvres récentes, galerie Vanuxem, Paris ; « Atelier sur l'herbe », école des Beaux-Arts, Nantes
  • 1984 : Chapelle du Genetail, Château-Gontier
  • 1982 : « Les sentiers privilégiés de ma vie », galerie L'Œil de Bœuf, Paris
  • 1981 : galerie Janick, Laval
  • 1980 : « Étrange musée Robert Tatin », Cossé-le-Vivien
  • 1978 : gendarmerie, La Rochelle ; syndicat d'initiative, Chalonnes
  • 1975-1976 : abbaye de Saint-Georges-sur-Loire
  • 1974 : première exposition à Angers

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stani à Cérès, lettres d'un ami, mars 2001 (ISBN 978-2-91-8888-079).
  2. Repères biographiques dans La Mansarde à lucarne magique, journal 1994-2000, 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]