Stan Barets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stan Barets
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
Nationalité
Activités

Stanislas Barets (1949-2017), formé en politique et en économie, universitaire diplômé de Cambridge, traducteur, écrivain, critique, libraire, est un spécialiste français de la science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stan Barets est le fondateur avec son épouse de Temps Futurs, librairie spécialisée dans la science-fiction. Il a collaboré aux principaux magazines de science-fiction : Fiction, Univers, Science-Fiction magazine et Métal hurlant. Il dirige également Circus et Vécu chez Glénat[1]. Il est aussi rédacteur en chef de Playboy et le premier traducteur d'Akira[1]. Pour Hachette, il participe à la rédaction de l’encyclopédie Planète BD[1].

En 1979, il publie un Catalogue des âmes et cycles de la S.F., qui se concentre sur les auteurs après mai 1968. L'ouvrage attire des critiques positives dans Le Monde[2], qui signale un « dictionnaire qui comprend l'analyse de cinq cents ouvrages », « précis et objectif » et rédigé « avec pertinence et humour ». D'après Patrick Gaumer, spécialiste de la bande dessinée, Barets est « le premier à avoir comptabilisé les publications (...) avec Jean-Luc Fromental et José-Louis Bocquet »[3]. Le Catalogue est aussi cité comme référence par Sud Ouest[4]. Barets reprend et complète ce travail qu'il publie en 1994 chez Denoël dans la collection « Présence du futur » sous le titre Le science-fictionnaire (encyclopédie en deux tomes de la science-fiction).

Il a également joué un rôle important[Lequel ?] dans le développement de la critique française de la bande dessinée. En 1987, avec Thierry Groensteen, il coordonne l'édition de L'année de la bande dessinée et tous deux en signent l'éditorial[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Didier Pasamonik, « Décès de Stan Barets, le « science-fictionnaire » », sur Actua BD,
  2. A. L., « Un guide quatre étoiles », Le Monde,‎
  3. Didier Pasamonik, « Le dernier rapport Ratier », sur Actua BD,
  4. La rédaction, « Première leçon de S.F. Jamais lu de SF ? Et si vous commenciez... », Sud Ouest,‎
  5. Bruno Frappat, « Pour en finir avec la crise. Les auteurs de l'insurpassable Année de la BD sont optimistes », Le Monde,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]