Stalk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Stalk

Type de série Web-série
Genre Teen drama
Création Simon Bouisson, Jean-Charles Paugam et Victor Rodenbach
Production Silex Films
Acteurs principaux Théo Fernandez
Carmen Kassovitz
Pablo Cobo
Yasin Houicha
Rio Vega
Clément Sibony
Musique Yeuz, Paul Sabin
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France.tv Slash
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 20
Format Série
Durée 23 minutes
Diff. originale
Site web https://www.france.tv/slash/stalk/

Stalk est une série française composée de deux saisons de 10 épisodes de 23 minutes, réalisée par Simon Bouisson, produite par Silex Films. Elle sort le sur France.tv Slash et en Belgique le sur RTLplay. Les premiers épisodes sont disponibles gratuitement sur YouTube.

Résumé[modifier | modifier le code]

Lucas alias Lux, génie de l'informatique, entre dans la meilleure école d'ingénieur de France. Lors de la première soirée organisée par le BDE, il se fait bizuter et humilier par les étudiants les plus en vue du campus. Pour se venger, il pirate leurs téléphones et ordinateurs pour les « stalker »[1], connaître tous leurs secrets, intégrer leur bande, et les manipuler de l'intérieur. Il devient celui qu'il a toujours rêvé d'être, avant que tout ne se retourne contre lui.

Distribution[modifier | modifier le code]

Autres acteurs (deuxième saison)[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

La série a été tournée en grande partie à Lille, avec quelques passages à Armentières. Les séquences au sein de l'école ont été quasiment intégralement tournées dans les locaux de Sciences Po Lille, tandis que les prises de vue extérieures ont été filmées devant le Lycée Gustave-Eiffel[2]. À Sciences Po Lille, l'amphithéâtre du premier étage, les couloirs et la cafétéria sont notamment utilisés comme lieux de tournage[3].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison[modifier | modifier le code]

titre Réalisation Scénario Première diffusion Audiences

(en )

1WEISimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam559 779 (Youtube)

Lucas alias Lux vient d’intégrer la meilleure école d’ingénieurs. Lors du WEI du BDE, il se fait humilier. En stalkant les responsables grâce à son talent informatique, il trouve le moyen de se venger. 

2Let's stalkSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam692 737 (Youtube)

Après Alex, Lux commence à stalker Alma, l’étudiante du campus pour laquelle il a eu un coup de foudre et qui sort avec Alex. Mais à la grande surprise de Lux, la bande du BDE lui propose de coder une appli pour centraliser tous les cours de l’école. Ils sont loin de se douter qu’ils sont en train de lui livrer toutes leurs données et leurs secrets. 

3Xmas partySimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam394 862 (Youtube)

Lux ne peut plus s’arrêter de stalker. Il découvre qu’Alex et sa bande se servent en fait de l’appli qu’il a codée pour dealer. Il récupère secrètement le stock de drogue et s’en débarrasse. À la soirée de Noël du BDE, Lux qui a réussi à se rapprocher d’Alma tente sa chance auprès d’elle. 

4Fifty shades of stalkSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam312 511 (Youtube)

Lux est devenu redoutable. Il a mis en ligne une vidéo d’un étudiant qui l’avait humilié à la soirée du BDE. 1300 vues en quelques heures. La paranoïa commence à envahir le campus avec la rumeur d’un mystérieux stalkeur. 

5Stalke-moiSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugamnon mis en ligne

Le professeur d’informatique Herzig enquête sur le stalkeur. Il soupçonne Lux, son meilleur élève, mais ne peut rien prouver. C’est finalement Lux qui coince Herzig en découvrant que c’est un black hat. En revanche Alex a désormais de quoi faire chanter Lux. 

6Le Mème parfaitSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugamnon mis en ligne

Pour protéger sa relation naissante avec Alma, Lux est contraint par Alex de tout avouer à sa bande : il s’est débarrassé de la drogue qu’il leur avait volé. Lux va devoir obéir et mettre à exécution le plan d’Alex pour récupérer de l’argent, à savoir infiltrer toutes les caméras et micros du campus et faire chanter les étudiants contre de l’argent. 

7To stalk, stalk, stalkSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugamnon mis en ligne

Lux a désormais accès à toutes les caméras du campus. Malgré ses efforts, il ne trouve aucun gros « dossier » sur les élèves. La bande d’Alex décide alors de compromettre les réputations des élèves du campus. La peur de l’humiliation publique fonctionne, ils payent presque tous…presque. Ça commence à déraper. 

8It girlSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugamnon mis en ligne

Alex menace toujours Lux de révéler à Alma qu’il a empêché son départ vers le Canada, où elle voulait poursuivre ses études. A la demande d’Alma, Lux se retrouve contraint de l’aider à stalker June, une étudiante star des réseaux sociaux. Alma et la bande du BDE ont besoin d’argent. Alma sait que June ment à sa communauté et veut la faire chanter. 

9Ensi is watching youSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugamnon mis en ligne

Le campus est en alerte à cause du stalkeur. June accuse directement Alma sur les réseaux. Alex réussit à la cacher chez lui. De son côté, Lux, à qui le professeur Herzig a donné un ultimatum, cherche à coincer Alex par tous les moyens. 

10Stalk of shameSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugamnon mis en ligne

Grâce à ses amis de l’ENSI, Lux réussit, tout en protégeant sa propre identité, à livrer Alex en hackant son cloud, où il a pu déposer toutes les vidéos de stalking. Il s’en sort blanchi alors qu’Alex prend 2 ans ferme. Pendant l’été, Alma a enfin trouvé le moyen de partir au Canada. Mais n’est-ce pas au tour de Lux d’être stalké ? 

Deuxième saison[modifier | modifier le code]

titre Réalisation Scénario Première diffusion Audiences

(en )

1R.I.P. Stalker's HuntersSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

À la tête du BDE de l’ENSI, Lux n’a jamais été aussi populaire, et surtout : il ne stalke plus. Mais lors de la fête de rentrée de l’asso, un mystérieux hackeur vient détourner les fonds de la soirée. Pour se défendre, il n’a pas d’autre choix que de replonger dans une vieille addiction… le stalking. 

2Sors de l'habitacleSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Pour démasquer son stalkeur, Lux met tout en œuvre… Il va jusqu’à stalker IRL sa principale suspecte, la seule qui ait a priori le skill nécessaire pour pouvoir le pirater : Charlie, nouvelle étudiante en 1ère année à l’ENS 

3El CapitanSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Le détracteur de Lux a désormais un nom : le White Duke. Lux soupçonne désormais son amie Zoé, tout en continuant de surveiller de près Charlie. Cette dernière se rapproche d’ailleurs de son ennemi juré, Alex, en vue d’un hack douteux. Mais la prochaine victime semble être désignée : Alma. 

4AlmaSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Lux scrute de nouveau les moindres faits et gestes d’Alma, tout en gardant un œil sur Charlie, qui vient de lancer son appli destinée à hacker Krypto, avec l’aide d’Alex. Mais Charlie finit par le griller, et de son côté le toujours mystérieux White Duke tire une nouvelle balle. 

5MontréalSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Tout en élaborant un piège au White Duke à l’aide d’Alma et prenant pour cible Bilal, son père, Lux en découvre un peu plus sur les coulisses du hack de Krypto et se décide à couvrir Charlie. 

6Diane ChasseresseSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Lux a tout perdu, et se fait même exclure de l’ENSI en voulant protéger Charlie. C’est auprès d’elle qu’il trouve du réconfort et de l’aide. Mais Alma est de retour du Canada, et un nouveau suspect pouvant être le White Duke est identifié par Charlie. 

7Moi Bonnie, toi ClydeSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Afin d’éclaircir le mystère sur Herzig, Lux peut compter sur Charlie qui élabore une stratégie incluant Eva Lang, la nouvelle prof de l’ENSI, très proche du directeur. Pendant ce temps, il est contraint de se remettre à stalker afin d’aider son pote Oscar, et voit de nouveau Alma s’éloigner de lui. 

8ENSI USSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Lux est prêt à tout pour faire tomber Herzig. Il propose un nouveau business à Alex, Samir et Lolo. Mais quand son pire ennemi lui apprend que Charlie et Alma vont bosser ensemble, Lux se méfie. 

9The White DukeSimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Grâce au soutien des Stalker’s Hunters, Lux découvre comment, et pourquoi, Charlie l’a stalké et manipulé. En remontant le fil des évènements, il découvre le vrai visage de sa némésis. 

10Free PartySimon BouissonSimon Bouisson et Jean-Charles Paugam

Lux la joue double jeu. Avec Charlie, il travaille main dans la main sur l’application STALKER, sans que celle-ci ne se doute qu’il cherche en réalité à se venger d’elle. Mais Alma tente de le raisonner, et Lux pourrait bien découvrir qu’il s’est trompé sur les réelles motivations de sa némésis. 

Accueil[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Critiques de la série[modifier | modifier le code]

Numerama écrit que la série « réussit la prouesse de mêler à un teen show une véritable réflexion sur la cybersécurité du monde réel, loin du fantasme de la plupart des séries et films[6] ». Pour Le Figaro, la série est « brillamment conçue et interprétée »[7] , et « détonne en mettant en scène des personnages complexes, loin de toute logique manichéenne"[8]. Télérama réserve un accueil très favorable à la série qui « réussit à imposer un rythme survolté » tout en étant « écrite avec justesse » et « remarquablement interprétée »[9]. Le Parisien félicite le réalisme de la série, et la décrit comme « aussi passionnante qu'inquiétante[10] », « on est pris dans l’engrenage de Stalk dès le premier épisode ». Pour Première, « dire que la série est efficace est un euphémisme »[11].

Saison 2[modifier | modifier le code]

Théo Fernandez annonce en qu'une deuxième saison serait en cours d'écriture[12]. Le tournage a lieu entre le et le [13],[14], des premières images du tournage ont été publiées[15]. Elle est sortie le [16].

Le casting est composé de : Théo Fernandez, Carmen Kassovitz, Pablo Cobo, Aloïse Sauvage, Yasin Houicha, Rio Vega, Manon Valentin, Clément Sibony, Zoé Héran, Elias Hauter, Riadh Belaïche, Julie Sara Foulon[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De l'anglais « stalk » signifiant « traquer ».
  2. « STALK, et si votre vie n'était pas aussi privée que vous le pensez ? - Actualité », sur Lille La Nuit.com (consulté le )
  3. « Stalk : France Télévisions s’invite à Sciences Po Lille », sur LA MANUFACTURE., (consulté le )
  4. a et b « Palmarès 2019 », sur fftv (consulté le )
  5. Le palmarès du Festival de la fiction télé de La Rochelle, sur ouest-france.fr, consulté le 19 septembre 2021
  6. Julien Cadot, « Stalk sur France tv Slash : enfin un teen show qui sait parler de cybersécurité », sur Numerama, (consulté le )
  7. « Skam, Mental, Stalk, la réalité adolescente en séries », Le Figaro TV Magazine
  8. « Stalk : que vaut la série de France TV Slash sur l’univers du hacking ? », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le )
  9. « “Stalk”, sur France.tv Slash, une traque vengeresse à haute tension », sur Télérama.fr (consulté le )
  10. Par Stéphanie GuerrinLe 18 mars 2020 à 08h58 et Modifié Le 18 Mars 2020 À 09h10, « «Stalk», une série qui vous rend parano », sur leparisien.fr, (consulté le )
  11. « Stalk : au cœur du hacker [critique] », Première (magazine)
  12. « EXCLU - Théo Fernandez : "La saison 2 de Stalk est en préparation" », sur www.programme-television.org (consulté le )
  13. Tournage de la saison 2 de la très bonne série STALK, pour france.tv/slash, sur leblogtvnews.com, consulté le 16 novembre 2020
  14. « La 2e saison de la série “Stalk” en tournage », sur La lettre de l'audiovisuel (consulté le )
  15. « Stalk Saison 2 : le tournage est terminé, les premières images ! », sur Rotek, (consulté le )
  16. « Stalk : Premières infos sur la saison 2 », sur Premiere.fr, (consulté le )
  17. « Stalk Saison 2 », sur FranceTvPro.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]