Stagnation économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’économie
Cet article est une ébauche concernant l’économie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La stagnation économique, ou plus simplement stagnation, est une période de faible croissance économique (mesurée à l'aide du PIB). Le taux de croissance du PIB est inférieur à la croissance potentielle.

Stagnation séculaire[modifier | modifier le code]

Alvin Hansen[1] utilise la notion de stagnation séculaire pour désigner une situation économique où la fin de la croissance démographique et du progrès technique conduisent à une période d'activité économique anémique. Cette idée a été reprise par Lawrence Summers[2].

La lente reprise après la grande récession de 2007-2008 et la baisse du taux d'inflation à des valeurs inférieures à 2 % sont des signes qui rappellent les craintes exprimées par Hansen. Le seuil d'un taux d'intérêt nul peut empêcher d'atteindre l'égalité entre épargne et investissement et le plein emploi[3]. Il est possible de voir apparaître une déflation déstabilisante avec un taux d'intérêt réel encore plus élevé. Par ailleurs, des taux d'intérêt très bas voire presque nuls mettent en péril la stabilité financière avec la création de bulles spéculatives.

Les autres raisons sont la faible hausse de la population active, la hausse des inégalités, le progrès technologique et la technologie de l'information qui diminuent la demande de biens d'équipement.

Les craintes de Hansen ne se sont pas vérifiées à cause du baby boom et des nouvelles découvertes technologiques. Aujourd'hui, il y a toujours des optimistes en ce qui concerne les effets du progrès scientifique[4] mais personne ne prévoit un nouveau baby boom.

D'autres économistes, comme Robert Gordon[5], ont travaillé sur cette théorie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alvin Hansen, " Economic Progress and Declining Population Growth ", American Economic Review, 1939, p. 1-15
  2. IMF Economic Forum: Policy Responses to Crises, IMF Fourteenth Annual Research Conference in Honor of Stanley Fischer, Washington, 2013
  3. L. Summers, " Reflections on the 'New Secular Stagnation Hypothesis' ", dans C. Teulings and R. Baldwin, Secular Stagnation: Facts, Causes and Cures, 2014, p. 27
  4. J. Mokyr, " Secular stagnation? Not in your life " dans C. Teulings and R. Baldwin, Secular Stagnation: Facts, Causes and Cures, 2014, p.83
  5. « Robert Gordon : "Il faudra augmenter soit l'immigration soit les impôts" », sur lepoint.fr,‎ (consulté le 22 avril 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G.B. Eggertsson, N.R. Mehrotra, A Model Of Secular Stagnation, NBER Working Paper, Cambridge, 2014
  • B. Eichengreen, Secular Stagnation: The Long View, NBER Working Paper, Cambridge, 2015
  • Alvin Hansen, " Economic Progress and Declining Population Growth ", American Economic Review, 1939, p. 1-15
  • C. Teulings and R. Baldwin, Secular Stagnation: Facts, Causes and Cures, CEPR Press, 2014
  • C. Homs, Stagnation séculaire ou agonie du capital ?, avril 2016.