Staffordshire Bull Terrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Staffordshire Bull Terrier
{{#if:
Image illustrative de l'article Staffordshire Bull Terrier

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Taille 30 à 40 cm, chien de taille moyenne
Poids 12 à 17 kg (M), 10 à 15 kg (F), fortement charpenté
Poil Court, lisse, serré
Robe Rouge, fauve, blanc ou noir (pour tous panaché, ou non, de blanc), ton bringé et bleu
Tête Large, carrée, courte avec stop prononcé, puissante mâchoire
Yeux Foncé, rond, moyen, harmonisé avec la robe
Oreilles En rose ou semi-droite, ni grande, ni lourde
Queue Moyenne portée basse
Nomenclature FCI
  • groupe 3
    • section 3
      • no 76/b

Le Staffordshire Bull Terrier[1] (familièrement surnommé : Staffie ou Staffy, Stafford ou SBT) est une race canine ancienne, de taille moyenne et à poil court, sélectionnée à l'origine au Royaume-Uni pour participer à des combats de chiens après que les combats entre chiens et autres espèces animales (ours, taureaux) y ont été prohibés.

Après l'interdiction des combats de chiens, la sélection en a fait une race au caractère tout à fait compatible avec ce qu'on attend d'un animal de compagnie, ce qui a permis au "Staffie" de conquérir une certaine respectabilité et de commencer à être présenté en concours.

La race a ainsi été reconnue par le Kennel Club du Royaume-Uni sous le nom de Staffordshire bull terrier en 1935[2]. La race est d'origine anglaise, apparentée au Bull Terrier et d'aspect comparable (dans un gabarit plus réduit) à l'American Staffordshire terrier et à l'American pit bull terrier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Staffordshird bull terrier[1] est une race canine issue d'un croisement. Originaire du Royaume Uni, il est en effet, issue des bandog (chien ayant un fort mordant et maintenant les taureaux lors de la saignées) devenus par la suite bull-dogs car utilisés lors de combats contre des ours, des ânes, parfois des grands félins mais surtout, des taureaux. Après 1835, les combats de bull-dogs sont interdits grace à la pression exercée par des associations de protection des animaux et la reine.

Au XIXème siècle, les ouvriers ont des conditions de travail et de vie déplorable. Alors que certains se tournent vers l'alcool pour fuir la triste réalité, d'autres remettent au gout du jour, les bull-fighting. Mais les bull-dogs ne sont pas assez rapides, vifs et endurants aux yeux des spectateurs... On les croisa alors avec des terriers (dits "pit" du fait qu'ils combattaient dans des fosses, "pit" en anglais) qui se montraient rapides, agiles et agressifs lors des "Rat killing matches" (combat contre des rats). Naquit alors le premier pit-bull. L'english pit-bull, aussi apellé "half and hald", "bull and terrier"...

Commence alors une sélection, notamment dans la région du Staffordshire. L'english pit-bull devient le chien rêvé puisque malgré sa détermination au combat et sa force, il demeure extrêmement proche de son maître et de sa famille. La race se démocratise au delà des parieurs et bientôt est organisée par et chez Joe Dunn, une première exposition de Staffordshire Bull Terriers au "Old Cross Gun". Un standard est alors définit et c'est le 15 juin 1935 que la race sera homologuée par le Kennel Club.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le présent article a été mis à jour en utilisant l'article Staffordshire Bull Terrier de Wikipedia en langue anglaise
  2. (en) American Kennel Club, « AKC Staffordshire Bull Terrier Breed History », www.akc.org (consulté en 07/29 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]