Staff and line

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Staff and Line)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Staff.

La notion de staff and line, appelée aussi organisation (ou structure) hiérarchico-fonctionnelle, est une théorie sociologique, politique et économique, notamment utilisée en management des organisations, selon laquelle dans toute organisation complexe, il existe la voie du line, système fonctionnel et hiérarchisé sur un modèle pyramidal, et l'existence d'un staff, état-major sous l'autorité d'un chef, qui conseille les cadres du line, supervise et coordonne leur activité et leur impose les décisions stratégiques. Pour obtenir une carrière optimale, selon la théorie, il convient principalement d'accéder au staff avant d'être nommé dans le line, et faire des allers-retours entre ces deux entités.

Définition du staff et du line[modifier | modifier le code]

Line[modifier | modifier le code]

Le line est le système fonctionnel et hiérarchisé d'une organisation sur un modèle pyramidal. Chacune des divisions du Line est autonome et doit respecter des objectifs à atteindre en termes de coûts, d'organisation, de nombre de salariés, de chiffre d'affaires, etc.

Dans l'entreprise, ce seront les directions fonctionnelles achats, production, ventes, marketing, sécurité

Dans l'État, ce seront les directions des ministères.

Dans les collectivités territoriales, ce seront les Directions fonctionnelles d'action de la collectivité (routes, budget, personnes âgées, jeunesse, associations, sports, déchets…).

Dans l'armée, ce seront les régiments, brigades et divisions.

Staff[modifier | modifier le code]

Le staff concerne l'équipe de direction sous l'autorité du chef suprême (président, ministre, chef d'entreprise, général…) ou d'un comité de direction (conseil d'administration, bureau politique…) qui conseille les cadres du line, supervise et coordonne leur activité, vérifie la conformité des actions aux axes stratégiques de l'organisation, et leur impose les décisions de correction.

Le staff est aussi appelé, parfois, cabinet, même si ce terme est trop réducteur. Un cabinet (d'un ministre, d'un maire, d'un chef d'entreprise…) au sens strict concerne ses principaux collaborateurs, tandis que la notion de staff est plus étendue et concerne notamment les tâches suivantes :

  • Inspection générale
  • Ressources humaines
  • Contrôle de gestion
  • Analyse financière
  • Planification moyen et long terme
  • Conseil juridique
  • Conseil technique

Avantages et inconvénients de la structure en staff and line[modifier | modifier le code]

Avantages[modifier | modifier le code]

L'avantage de cette structure est qu'il n'y a toujours qu'un seul chef, soit une unicité de commandement ce qui en fait une structure claire.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

L’inconvénient est que cette structure peut créer des conflits de direction par fonctions par rapport au staff.

Exemples de carrières optimales[modifier | modifier le code]

Dans le domaine politique[modifier | modifier le code]

Dans le domaine des entreprises[modifier | modifier le code]

  • Carrière en line classique (par promotion interne) : ouvrier, ouvrier spécialisé, agent technique, agent de maîtrise, agent de maîtrise avec statut de cadre, sous-directeur de site, directeur de site, sous-directeur d'établissement, directeur d'établissement.
  • Carrière en staff and line : école de commerce ou d'ingénieur ; adjoint au cabinet et chargé de mission ; sous-directeur de site ; chef de cabinet d'un directeur ; directeur d'établissement. Par exemples : Luc Oursel, Henri de Castries, Jean-Marie Messier.

Dans le domaine militaire[modifier | modifier le code]

Dans le domaine judiciaire[modifier | modifier le code]

  • Carrière en Line :
    • siège : juge ; premier juge ; vice-président ; conseiller de cour d'appel ou président d'un tribunal à 1, 2 ou 3 chambres ; premier vice-président ; président de chambre de cour d'appel ; conseiller à la Cour de cassation / premier président de cour d'appel.
    • parquet : substitut ; premier substitut ; vice-procureur ; substitut général en cour d'appel ou procureur d'un tribunal à 1, 2 ou 3 chambres ; premier vice-procureur / procureur de la République-adjoint ; avocat général en cour d'appel ; avocat général à la Cour de Cassation / procureur général.
  • Exemples : Gérard Gélineau-Larrivet, Renaud Van Ruymbeke, Yves Lemoine.
  • Carrière en staff and line : juge ou substitut en TGI ; vice-président ou vice-procureur ; inspection générale des services judiciaires, ou membre du cabinet du ministre, ou magistrat à l'administration centrale (MACJ) ; procureur général ou directeur d'administration centrale. Par exemples : Laurent Le Mesle, Yves Bot, Vincent Lamanda, Jean-Louis Nadal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]