Landkreis Metz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stadtkreis Metz)
Aller à : navigation, rechercher
Landkreis Metz
Landkreis Metz
Administration
Pays Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Land Reichsland Elsaß-Lothringen
District
(Regierungsbezirk)
Bezirk Lothringen
Chef-lieu Metz
Communes 152
Démographie
Population 113 674 hab. (1910)
Densité 106 hab./km2
Géographie
Superficie 1 074 km2

Le Landkreis Metz correspond peu ou prou à l'arrondissement de Metz-Campagne à l'époque de l'Empire allemand et sous le Troisième Reich. Le Stadtkreis Metz correspond plus ou moins à l'arrondissement de Metz-Ville.

Contexte[modifier | modifier le code]

Un kreis allemand correspondait plus ou moins à un arrondissement français. Ce découpage administratif fut instauré en Moselle en 1871, à la suite de l'annexion de l'Alsace-Lorraine, puis rétabli en 1940, avec l'annexion de la Moselle.

Organisation du Landkreis[modifier | modifier le code]

Avec la ratification du traité de paix de Francfort, l'Allemagne faisait de Metz, de la Moselle et de l'Alsace, une partie du Reich allemand. Le Reichsland Elsass-Lothringen fut créé ex nihilo. Fin 1871, les territoires annexés autour de Metz et de la Moselle furent réorganisés en :

  • Stadtkreis Metz : district urbain de Metz ;
  • Landkreis Metz : arrondissement de Metz, avec les cantons de Metz (canton de Briey excepté), Gorze (en partie), Metz I, Metz II, Metz III, Pange, Verny et Vigy ;
  • Bezirk Lothringen : le district Lorraine, appartenant au Reichsland Elsass-Lothringen, chef-lieu Metz, correspond à l'actuel département de la Moselle, formé à partir de l'ancien département de la Moselle diminué de son quart ouest, et d'une petite partie de l'ancien département de la Meurthe.

Le district lorrain comprenait le "Landkreis Bolchen", le "Landkreis Château-Salins", le "Landkreis Forbach", le "Landkreis Metz", le "Landkreis Saarburg", le "Landkreis Saargemünd", le "Landkreis Diedenhofen-Ost" et le "Landkreis Diedenhofen-West".

Évolution territoriale[modifier | modifier le code]

La composition du district urbain de Metz a évolué au fil des ans. Le district urbain de Metz s'est développé en absorbant des communes proches de Metz. Ainsi, le 1er avril 1908, les municipalités de Devant-les-Ponts, Plantières et Queuleu sont intégrées au Stadtkreis de Metz. Le Sablon intégra aussi le district de Metz, le 1er avril 1914.

Par décret impérial du 2 septembre 1915, de nombreux noms de communes du Landkreis furent germanisés. Dans l'arrondissement de Metz, Sailly-Achâtel devint Hohenschloß ; Châtel-Saint-Germain devint Sankt German ; Courcelles-sur-Nied devint Kurzel a. d. Nied ; Gorze devint Gorz ; Montoy-Flanville devint Montingen ; Novéant-sur-Moselle devint Neuburg in Lothringen ; Plappeville devint Papolsheim ; Vaux devint Wals ; Vigy devint Wigingen.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Population 1880 1890 1900 1910
Landkreis Metz[1] 53 131 60 186 58 462 68 598

Communes de plus de 1500 habitants[modifier | modifier le code]

( Données de 1910[1] )

Communes Habitants
Ars an der Mosel 3 541
Le Ban-Saint-Martin 2 310
Borny 2 798
Hagondange (Hagendingen) 1 727
Longeville-lès-Metz 2 518
Maizières-lès-Metz 3 418
Montigny-lès-Metz 14 017
Montois-la-Montagne 1 662
Rombas (Rombach) 6 247
Sablon 10 720
Saint-Julien-lès-Metz 1 826
Sainte-Marie-aux-Chênes 1 690
Amnéville (Stahlheim) 4 194
Woippy 1 567

Administrateurs civils[2][modifier | modifier le code]

Stadtdirektor - Bürgermeister (Stadt Metz)
Nr. Noms Prise de fonction Fin de mandat
1 Albert Stöphasius[3] 1871 1877
2 Julius von Freyberg-Eisenberg (baron) 1877 1880
3 Alexander Halm 1880 1895
4 Sigismund von Kramer (baron) 1895 1904
5 Franz Joseph Ströver 1904 1908
6 Paul Böhmer 1908 1911
7 Roger Foret 1911 1918
Kreisdirektor (Landkreis Metz)
Nr. Noms Prise de fonction Fin de mandat
1 Sebastian Schmid 1871 1876
2 Julius von Freyberg-Eisenberg (baron) 1876 1880
3 Alexander Halm 1880 1883
4 Victor Sittel 1883 1888
5 Ludwig Gundlach 1888 1899
6 Anton von Villers-Grignoncourt (comte) 1899 1908
7 Georg von Loeper 1908 1918

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La Moselle étant de nouveau annexée par l’Allemagne en juillet 1940, le "Landkreis Metz" fut rétabli pendant la Seconde Guerre mondiale. L'arrondissement faisait partie du CdZ-Gebiet Lothringen, nouvelle division territoriale intégrée au Gau Saarpfalz, renommé Westmark en 1942. Libérés par les forces alliées fin 1944, les arrondissements de Metz-Ville et de Metz-Campagne seront rétablis par la France.

Organisation du Landkreis[modifier | modifier le code]

Dès le 2 août 1940, l'arrondissement de Metz-campagne est rebaptisé "Landkreis Metz" et les noms de lieux, germanisés avant 1918, sont rétablis. Le 1er octobre 1940, les municipalités de Longeville-lès-Metz (Langenheim), Le Ban-Saint-Martin (Martinsbann), Montigny-lès-Metz (Montenich), Saint-Julien-lès-Metz (Sankt Julian) Vallières (Wallern), dépendant de l'arrondissement de Metz-campagne (Landkreis Metz), sont logiquement intégrées au district urbain de Metz (Stadtkreis Metz).

Le 1er décembre 1940, les cantons de Moyeuvre-Grande (Großmövern) et de Mondelange (Mondelingen) de l'arrondissement de Thionville (Diedenhofen) sont rattachés à l'arrondissement de Metz-campagne (Landkreis Metz).

Le 25 janvier 1941, tous les noms de lieux en Moselle furent de nouveau officiellement germanisés. Ainsi, certaines communes furent baptisées une seconde fois par les Allemands en 1941, avec un nom différent de celui utilisé jusqu'en 1918. Sailly-Achâtel, Hohenschloß en 1918, devint Hochschloß (Westmark); Châtel-Saint-Germain, Sankt German en 1918, devint Germannsburg ; Courcelles-Chaussy, Kurzel en 1918, devint Kurzel an der Straße ; Gorze, Gorz en 1918, devint Gorschen ; Louvigny, Loveningen en 1918, devint Loweningen (Westmark) ; Montoy, Montingen en 1918, devint Monten ; Novéant-sur-Moselle, Neuburg in Lothringen en 1918, devint Neuburg an der Mosel ; Plappeville, Papolsheim en 1918, devint Pleppweiler ; Pange, Spangen en 1918, devint Spangen an der Nied.

Le 1er avril 1941, les communes de Borny (Bornen), Magny (Manningen), La Maxe (Masch), Moulins-lès-Metz (Mühlen bei Metz), Plappeville (Pleppweiler), Jussy (Jussingen), Scy-Chazelles (Sigach) et Woippy (Wappingen) intégrèrent à leur tour l'arrondissement de Metz-ville (Stadtkreis Metz). La commune de Bettelainville fut par ailleurs rattachée à l'arrondissement de Metz-campagne (Landkreis Metz).

Enfin, le 1er avril 1944, les communes de Marly (Marlingen) et de Châtel-Saint-Germain (Germannsburg) sont intégrées à l'arrondissement de Metz-ville (Stadtkreis Metz).

En septembre 1942, Franz Schubert devint Kreisleiter et Oberbürgermeister de Metz. Il resta chef d'arrondissement du "Landkreis Metz" et maire de la ville jusqu’à la Libération, à la fin de la bataille de Metz. En 1944, le territoire de la Lorraine, ou CdZ-Gebiet Lothringen, comprenait les Landkreise de Metz, de Thionville (Diedenhofen), de Forbach, de Sarrebourg (Saarburg Westmark), de Sarreguemines (Saargemünd), de Château-Salins (Salzburg en 1940, Salzburgen en 1944) et de Saint-Avold (Sankt Avold).

Administrateurs civils[2][modifier | modifier le code]

Stadtkommissar (Stadt Metz)
Nr. Noms Prise de fonction Fin de mandat
1 Richard Imbt 1940 (oct.) 1940 (déc.)
2 Karl Kleemann 1940 (déc.) 1941 (sept.)
Oberbürgermeister (Stadt Metz)
Nr. Noms Prise de fonction Fin de mandat
1 Karl Kleemann 1940 (oct.) 1941 (sept.)
2 Hieronymus Merkle 1941 (oct.) 1942 (août )
3 Franz Schubert 1942 (août ) 1944 (sept.)
Polizeipräsident (Polizeipräsidium Metz)
1 Willy Schmelcher 1940 (juillet) 1941 (décembre) 2 Christoph Diehm 1941 (décembre) 1944 (janvier) 3 Rudolf Diehm 1944 (janvier) 1944 (septembre)
4 Anton Dunckern[4] 1944 (septembre) 1944 (novembre)
Landkommissar - Landrat (Landkreis Metz)
Nr. Noms Prise de fonction Fin de mandat
1 Karl Kleemann 1940 1943
2 Robert Leuthner 1943 1944

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Friedrich Bull : Statistischen Landesamt fur Elsass-Lothringen, Strasbourg, 1912.
  2. a et b Rolf Jehke : Territoriale Veränderungen in Deutschland und deutsch verwalteten Gebieten 1874 - 1945. Herdecke, 2006.
  3. Albert Stöphasius était aussi "Polizeidirektor".
  4. Anton Dunckern, "SS- und Polizeiführer", resta en fonction jusqu'en novembre 1944.

Voir aussi[modifier | modifier le code]