Stade de Gerland (métro de Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gerland (homonymie).
Stade de Gerland
Image illustrative de l'article Stade de Gerland (métro de Lyon)
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
Arrondissement 7e
Quartier Gerland
Adresse Avenue Jean-Jaurès
Coordonnées
géographiques
45° 43′ 36″ nord, 4° 49′ 51″ est

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Stade de Gerland

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Stade de Gerland
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
sur deux niveaux
Voies 2
Quais latéraux
Bouches 4
Accessibilité ascenseurs
Historique
Mise en service
Architecte(s) Denis Eyraud
Jacques Traynard
Artiste(s) Jean-Luc Moulène
Gestion et exploitation
Propriétaire SYTRAL
Exploitant Keolis Lyon
Code de la station 48
Ligne(s) Métro de Lyon Ligne B
Correspondances
Autres lignes Voir Intermodalité
Ligne Métro de Lyon Ligne B

Stade de Gerland est une station de la ligne B du métro de Lyon, située avenue Jean-Jaurès au niveau du carrefour avec l'avenue Tony-Garnier, dans le quartier de Gerland dans le 7e arrondissement de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 2000, lors de l'ouverture à l'exploitation du prolongement de la ligne B depuis Jean Macé jusqu'à celle-ci.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La station Stade de Gerland est située sur la ligne B du métro de Lyon, entre les stations Gare d'Oullins et Debourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de métro Stade de Gerland.

La station « Stade de Gerland » est mise en service le 4 septembre 2000, lors de l'ouverture officielle de l'exploitation du prolongement la ligne B du métro de Lyon de la station de Jean Macé au Stade de Gerland[1]. Elle en est restée le terminus jusqu'à l'ouverture du prolongement à Gare d'Oullins le [1].

Conçue pour recevoir et réguler une affluence importante en raison de sa proximité avec le stade, elle est construite comme la plupart du prolongement de la ligne, dans un chantier à ciel ouvert sous l'avenue Jean-Jaurès[2]. Elle est édifiée suivant le plan général type de cette deuxième ligne, deux voies encadrées par deux quais latéraux mais dispose d'une décoration qui lui est propre comme chacune des stations ouvertes en 2000[3]. La présence de la mezzanine s'explique par l'existence d'un important collecteur d'assainissement et est conçue pour recevoir une éventuelle ligne de métro perpendiculaire à la ligne existante[2].

La station a été réalisée par les architectes Denis Eyraud et Jacques Traynard qui l'ont habillé de dalles de pierre de couleur claire afin de la rendre très lumineuse[2].

La station est équipée dès l'origine d'ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite et de portillon d'accès depuis le [2]. Il n'y a pas de personnel, des automates permettent l'achat et d'autres le compostage des billets.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La station compte quatre accès, donnant tous sur la mezzanine, deux au nord du carrefour des avenues Jean-Jaurès, de part et d'autre de l'avenue, et Tony-Garnier dont le principal et le plus important donne sur le square Docteur-Galtier en face du Ninkasi Kao et possède une cour en bas de l'escalier. Le second accès nord est d'aspect classique. Enfin la station possède deux accès sud de part et d'autre de l'avenue Jean-Jaurès au sud du carrefour à hauteur de la boutique OL Store[2]. Elle dispose dans la mezzanine de distributeur automatique de titres de transport et de valideurs couplés avec les portillons d'accès.

Desserte[modifier | modifier le code]

Stade de Gerland est desservie par toutes les circulations de la ligne.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un arrêt d'autobus du réseau Transports en commun lyonnais (TCL), de la ligne 60, est situé juste à l'ouest de la station dans l'axe de l'avenue Tony-Garnier.

Outre les rues et places avoisinantes, elle permet de rejoindre à pied différents sites, notamment : le Stade de Gerland, la Halle Tony Garnier, salle de spectacles et d'expositions, le Palais des sports de Lyon, le Parc de Gerland, la Cité scolaire internationale et l'Institut de science financière et d'assurances.

Œuvre d'art[modifier | modifier le code]

La station compte une œuvre d'art fixée sur un des murs du principal accès de la station, depuis le square Docteur-Galtier, au niveau de la cour en bas de l'escalier.

Il s'agit de l'œuvre baptisée « Le Roc-aux-Sorciers », réalisée par Jean-Luc Moulène, qui est une photographie géante des gravures de l'abri sous roche éponyme situé sur la commune d'Angles-sur-l’Anglin (Vienne)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Robert Schwandl, « Line B Charpennes - Stade de Gerland », sur http://www.urbanrail.net, 2011 (consulté le 8 septembre 2016).
  2. a, b, c, d et e « Stade de Gerland », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 2 septembre 2016).
  3. Pierre Marx, « Le métro de Lyon - Un outil de transport de qualité parfaitement intégré dans le fonctionnement urbain du Grand Lyon », sur http://www.codatu.org (consulté le 8 septembre 2016), p. 7.
  4. « Catalogue Art Métro », sur http://www.sytral.fr (consulté le 2 septembre 2016), p. 52.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]