Stade Robert-Poirier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
stade Robert-Poirier
Stade Robert-Poirier.JPG
Le stade en 2015
Généralités
Adresse
Construction et ouverture
Ouverture
Coût de construction
12 millions d'euros
Équipement
Capacité
1 200 places
Tribunes
734 places assises
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg

Le stade Robert-Poirier, ou stade d'athlétisme de Villejean, est un stade d'athlétisme couvert, inauguré le sur le campus de Villejean à Rennes. Il dépend de l'université Rennes 2 dans le cadre du développement d'un campus d'excellence sportive et peut accueillir 1 200 spectateurs dont 734 assis.

Il trouve son origine dans le développement du campus de Ker Lann pendant les années 1990. Plusieurs projets de stades couverts multisports y sont envisagés, mais sont abandonnés faute de financement. Ce n'est qu'avec le développement du campus d'excellence sportive de Bretagne que le projet commence à se réaliser à partir du début des années 2010.

Historique[modifier | modifier le code]

Premiers projets[modifier | modifier le code]

La création du campus de Ker Lann à Bruz en banlieue rennaise par le conseil général d'Ille-et-Vilaine dans les années 1990 entraine un premier projet de complexe multisports couvert d'un coût de 65 millions d'euros, principalement à la charge du département. Celui-ci est évoqué dès 1993, mais ne vois finalement pas le jour[1]. La majorité de droite du conseil général soutient le développement du campus, alors que la majorité de gauche à Rennes ainsi qu'une partie des acteurs universitaires locaux sont opposés à celui-ci, ce qui empêche sa réalisation[2].

Le projet est relancé lorsque le socialiste Jean-Louis Tourenne accède à la tête du conseil général d'Ille-et-Vilaine à la suite des élections cantonales de 2004. Une ouverture est visée pour 2008 sur le campus de Ker Lann[3] pour un coût de 45 millions d'euros entièrement à la charge du conseil général[4], mais les réductions budgétaires faisant suite au déclenchement d'une crise économique mondiale compromettent ce projet[3].

Relance du projet[modifier | modifier le code]

Signature de la convention entre Jean-Yves Le Drian et Rama Yade.

La question du financement du projet est débloquée en 2008 lorsqu'un accord entre la région Bretagne et de l'État est obtenu le pour le financement du projet[n 1], ceux-ci amenant respectivement cinq et quatre millions d'euros. Il est à l'époque toujours question d'un équipement situé sur le campus de Ker Lann[5].

À la même époque, le CREPS de Dinard voit son existence menacée à partir de 2008 et une fermeture est prévue pour 2010. Un plan de sauvegarde est alors monté en incluant l'université Rennes 2 pour créer un campus d’excellence sportive pour la région Bretagne. Ce projet est retenu le [6], et la convention est signée à Rennes le en présence du président de région Jean-Yves Le Drian et de la secrétaire d'État aux sports Rama Yade. Il est alors arrêté qu'un stade dont les activités seraient limitées à l'athlétisme serait situé à Rennes sur le campus de Villejean à proximité des lieux d'enseignement sportif de l'université[7],[8],[3].

Réalisation[modifier | modifier le code]

Le financement est arrêté pour 12 millions d'euros, et est pris en charge à hauteur de 5,5 millions d'euros par le département, par la région à hauteur de 3 millions d'euros, par l'État à hauteur de 2 millions d'euros, et par Rennes Métropole à hauteur de 1,5 million d'euros. L'avant projet est présenté aux acteurs sportifs fin , et le choix du campus de Villejean comme implantation est confirmée[9].

Le concours d'architecte est lancé en par le conseil général d'Ille-et-Vilaine[10], et le projet vainqueur, créé par le cabinet Chabanne et Partenaires, est présenté le [4]. Les travaux sont commencés début 2014, avec une cérémonie de pose de la première pierre le . Le nom de Robert Poirier, ancien médaillé de bronze aux championnats d'Europe d'athlétisme 1966 en 400 mètres haies et ancien directeur technique national de l'athlétisme français, est alors choisi comme nom[11].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Implantation[modifier | modifier le code]

Le stade en construction en 2014

Le stade est implanté sur le campus de Villejean, au nord-ouest de Rennes, dans le quartier Villejean - Beauregard. Il est situé à proximité de la station Villejean-Université de la ligne a du métro de Rennes, et du Centre hospitalier universitaire de Pontchaillou[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est le fait du cabinet Chabanne et Partenaires, et dispose d'une surface de 5 830 m2. Selon le cabinet, l'allure du bâtiment doit rappeler le travail du sportif : « Les lignes tendues de l'enveloppe symbolisent l'effort musculaire des athlètes (...) La peinture est également un clin d'œil à la discipline. On compte utiliser les couleurs de type or, argent et bronze, qui rappellent les trois médailles après lesquelles courent les athlètes. »[12].

L'équipement est équipé d'un anneau de 200 m pour la course à pied et d'un couloir de sprint de 60 m avec six couloirs. Pour les autres disciplines de l'athlétisme, des aires pour le lancer de poids, pour le saut en longueur et le triple saut, ainsi que pour le saut en hauteur et pour le saut à la perche sont prévues[1].

La capacité d'accueil doit être de 1 293 places, dont 793 assises, et 500 debout, avec la possibilité de porter les capacités à 1 439 personnes en ajoutant des gradins mobiles[1]. Une des tribunes doit porter le nom de Jean Huitorel, ancien directeur de l'école normale de Rennes[13].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le financement est obtenu dans le cadre d'un investissement de la région dans quatre grands équipements sportifs structurant, incluant par ailleurs le stade vélodrome de Lanester, un stade d'athlétisme couvert à Saint-Brieuc, et une salle de spectacles et sportive à Brest.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Jérôme Gicquel , « Villejean dans les starting-blocks », dans 20 minutes, 3 juillet 2012, consulté sur www.20minutes.fr le 8 juillet 2012
  2. Michel Revol, « Ker Lann : le décollage », dans Le Point, 18 janvier 2002, consulté sur www.lepoint.fr le 8 juillet 2012
  3. a b et c Emmanuel Schmitt, « Stade d'athlé : Yade officialise enfin sa création... à Villejean », dans Le Mensuel du golfe du Morbihan, 29 janvier 2010, consulté sur www.morbihan.lemensuel.com le 8 juillet 2012
  4. a b et c Jérôme Hervé, « Le futur stade d'athlétisme de Villejean a désormais un visage »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), dans Le Mensuel de Rennes, 1 juillet 2012, consulté sur www.rennes.lemensuel.com le 8 juillet 2012
  5. Stéphane Braco, « La Bretagne tient son vélodrome et son stade couvert », dans Ouest-France, 1er avril 2008, consulté sur www.saint-brieuc.maville.com le 8 juillet 2012
  6. Corentin Le Doujet, « Le Creps de Dinard ne fermera pas », dans Le Télégramme, 28 octobre 2009, consulté sur www.letelegramme.com le 8 juillet 2012
  7. Benoit Siohan, « Excellence sportive Rama Yade à Rennes pour valider le modèle breton », dans Le Télégramme, 29 janvier 2010, consulté sur www.letelegramme.com le 8 juillet 2012
  8. Nicolas Carnec, « Omnisports : R. Yade à Rennes pour le sauvetage du Creps », dans Ouest-France, 27 janvier 2010, consulté sur www.ouest-france.fr le 8 juillet 2012
  9. « Un stade couvert pour l’athlétisme en 2014 à Rennes », dans Ouest-France, 22 juin 2011, consulté sur www.ouest-france.fr le 8 juillet 2012
  10. « Stade d'athlétisme de Villejean : le nom de l’architecte dévoilé »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Conseil général d'Ille-et-Vilaine, consulté sur www.ille-et-vilaine.fr le 8 juillet 2012
  11. « Athlétisme. Rennes pose la première pierre de son stade », dans Ouest-France, 17 février 2014, consulté sur www.ouest-france.fr le 17 février 2014
  12. Arnaud Botrel, « Stade d'athlétisme à Villejean, ça se précise ! », dans Ouest-France, 30 juin 2012, consulté sur www.ouest-france.fr le 8 juillet 2012
  13. Stéphane Vernay, « Le futur stade sera le stade Robert-Poirier », dans Ouest-France, 12 février 2014, consulté sur www.ouest-france.fr le 17 février 2014

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucas Auffret, Stade couvert de Villejean, dossier de Presse, conseil général d'Ille-et-Vilaine, , 11 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :