Stade Hiiu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Hiiu
Hiiu staadion.jpg
Généralités
Nom complet
Hiiu staadion
Adresse
Pidu tänav 11
Hiiu, Nõmme
11611 Tallinn
Construction et ouverture
Ouverture
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
centre sportif de Nõmme
Équipement
Surface
Capacité
300 places
Affluence record
Dimensions
103 x 66 m
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Estonie
voir sur la carte d’Estonie
Red pog.svg

Le stade Hiiu (en estonien : Hiiu staadion) est un stade multifonction situé à Tallinn en Estonie. Le propriétaire du stade et des bâtiments le jouxtant est l'arrondissement de Nõmme tandis qu'il est administré par le Centre sportif de Nõmme (Nõmme spordikeskus)[1].

Il est principalement utilisé pour des matchs de football, servant de stade au JK Nõmme Kalju (l'équipe utilise aussi le stade de Kadriorg[2]).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le stade a été complétement rénové en 2002 pour un coût environnant les 8 millions de couronnes estoniennes[3]. En 2006, l'ancienne pelouse artificielle a été remplacée par une nouvelle de 3e génération et une tribune de 300 places assises a été construite[4].

L'affluence maximale du stade est réalisée le lors du match opposant le JK Nõmme Kalju au FC Flora Tallinn, où 2 730 spectateurs ont assisté à la rencontre[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (et) « Hiiu Staadion », sur spordiregister.ee,‎ 1er juin 2012 (consulté le 21 septembre 2013)
  2. (et) « Esindusstaadion », sur jkkalju.ee (consulté le 21 septembre 2013)
  3. (et) « Sada miljonit liikumisvõimalusteks », sur veeb.tallinn.ee,‎ (consulté le 21 septembre 2013)
  4. (et) « Hiiu staadion on jalgpalluritele taas avatud », sur e24.ee,‎ (consulté le 21 septembre 2013)
  5. (et) « Kalju purustas jalgpallifestivalil 2730 inimese ees Flora ja tõusis Meistriliiga ainuliidriks! », sur jkkalju.ee,‎ (consulté le 21 septembre 2013)