Stade Hélitas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade Hélitas
Caen stadehelitas.jpg
Généralités
Surnom(s)
Stade départemental
Stade de l'Omnia
Stade du Bon-Sauveur
Adresse
10 avenue Albert Sorel
14000 CAEN
Construction et ouverture
Construction
1923
Ouverture
20 juillet 1924
Utilisation
Clubs résidents
Ovalie caennaise Stade Caennais RC
Propriétaire
Ville de Caen
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Caen
voir sur la carte de Caen
Red pog.svg

Le stade Hélitas est un stade multi-sports de la ville de Caen situé avenue Albert Sorel. Il tire son nom du préfet Maurice Hélitas qui a décidé de la construction de l'enceinte. Il est d'abord dénommé le stade départemental et prend la suite du parc des sports de Venoix qui accueillait jusqu'alors les compétitions d'athlétisme et de rugby. Il prend son nom actuel après une délibération de la société qui gère l'enceinte le 30 décembre 1925[1].

Il dispose d'une piste d'athlétisme de 400 mètres, d'un terrain de rugby, d'un gymnase (salle Rufa), de courts de tennis et d'un skatepark.

Les clubs résidents sont l'Ovalie caennaise et le Stade Caennais Rugby Club.

Historique[modifier | modifier le code]

Le stade est construit en 1923 sur un terrain de jeu de paume ouvert en 1899[2]. Le conseil général du Calvados devait s'occuper de la construction de l'enceinte, mais son président Henry Chéron refuse d'engager des fonds[3]. C'est donc grâce au préfet Maurice Hélitas et au produit des œuvres de guerre de la ville que la construction peut être financée[3]. Le comité auxiliaire de ravitaillement civil alloue une subvention de 300 000 francs en août 1921 pour « la création d'un stade à Caen pour assurer le développement de la culture physique de la jeunesse »[4]. Les plans définitifs sont entérinés en octobre 1922[5]. Le stade coûte un million de francs de l'époque[3]. La première phase des travaux se termine en avril 1923[6]. Les premiers courts de tennis sont ouverts à la Pâques 1924[7].

Le stade est construit en forme d'ellipse et comprend plusieurs terrains : pour le football, le rugby et le hockey[8]. La pelouse du stade est entourée d'une piste cendrée. Le stade est dès l'origine équipé de vestiaires, de douches, de salles de réunion et d'un buffet[8]. Un gymnase de 45 mètres sur 20 est construit derrière la tribune principale de 1 200 places. Il est équipé d'un parquet afin que les joueurs de tennis puissent pratiquer l'hiver, de vestiaires, d'un cabinet médical, de salles de massage et d'une salle de réunion[8].

La première compétition d'athlétisme se déroule le week-end du 7/8 juillet 1923[3].

Le stade est inauguré le 20 juillet 1924 avec un défilé des sociétés sportives départementales, des épreuves d'athlétisme et un récital[9] devant près de 20 000 personnes[10].

Évolution de l'enceinte[modifier | modifier le code]

La tribune principale est construite en juin 1924 peu avant l'inauguration. On construit ensuite des courts couverts de tennis de 40 mètres sur 18 et de 15 mètres de hauteur. En septembre 1925, de nouveaux courts en extérieur sont ouverts[11].

En 1928, on détruit le cinéma l'Omnia afin d'agrandir le stade et d'y construire de nouveaux courts de tennis[12].

Le 3 octobre 2007, un skate-park est inauguré.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Rugby[modifier | modifier le code]

L'Ovalie caennaise y dispute ses rencontres depuis sa création en 2003.

Le Stade Caennais Rugby Club (fédérale 3) y est de retour lors de la saison 2015-2016

Athlétisme[modifier | modifier le code]

Le stade est utilisé par le Caen Athlétic Club[13].

Tennis[modifier | modifier le code]

En 1926, le Tennis club de Caen s'installe au stade Hélitas et devient le Tennis Club Stade Hélitas[14].

Boxe[modifier | modifier le code]

Le 7 novembre 1964, un match de boxe est organisé dans le gymnase entre Sugar Ray Robinson et Jean Baptiste Rolland[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ouest-Éclair, 31 décembre 1925
  2. « Longue-paume », Journal de Caen,‎
  3. a, b, c et d Ouest-Éclair, 10 juillet 1923
  4. Ouest-Éclair, 19 août 1921
  5. Ouest-Éclair, 23 octobre 1922
  6. Ouest-Éclair, 26 avril 1923
  7. Ouest Eclair, 20 avril 1924
  8. a, b et c Ouest-Éclair, 19 juillet 1924
  9. Ouest-Éclair, 20 juillet 1924
  10. Ouest-Éclair, 21 juillet 1924
  11. Ouest-Éclair, 7 mars 1925
  12. « Des cinémas dans la ville, Caen des frères Lumière au nouveau millénaire », sur http://www.cineclubdecaen.com
  13. « Caen Athlétic Club », sur http://caen.athle.com
  14. « Historique Tennis Club de Caen », sur http://www.tennisclub-de-caen.com
  15. (en) « Sugar Ray Robinson - Boxer », sur http://boxrec.com/ (consulté le 30 novembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :