Stade Ahmadou-Ahidjo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stade Ahmadou Ahidjo)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Cameroun image illustrant un stade de football
Cet article est une ébauche concernant le Cameroun et un stade de football.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Stade Ahmadou Ahidjo
Stade Ahmadou Ahidjo 2014 (1).JPG

Le stade durant un match en 2014

Généralités
Nom complet
Stade omnisports Ahmadou Ahidjo
Adresse
Construction et ouverture
Construction
1972
Rénovation
2016
Fermeture
Décembre 2015
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
État du Cameroun
Équipement
Capacité
38 509
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Cameroun
voir sur la carte de Cameroun
Red pog.svg

Le stade Ahmadou Ahidjo est un stade omnisports situé à Yaoundé, Cameroun. Il a été construit en 1972.

D'une capacité de 38 509 places assises, il accueille les matchs de l'équipe du Cameroun de football, ainsi que les matchs du grands club de la capitale, le Canon Yaoundé.

Ce stade accueillit en 1988 le Jubilé Roger Milla.

Écroulement lors des travaux le 12 mai 2016[modifier | modifier le code]

Le 12 mai 2016 à 9h du matin, une tribune de l’entrée du nouveau vestiaire du stade s’est écroulée, alors que le stade fait l'objet de travaux pour accueillir la CAN 2016 féminine et la CAN 2019 masculine[1].

Le talus et le coffrage sous ce tunnel en construction par Arab Contractor et qui va servir d’entrée présidentielle, ont lâché et la terre a recouvert les ouvriers. Un ouvrier meurt enseveli par la terre, deux de ses collègues sont blessés, un quatrième se sauve à temps. Les jeunes hommes ont été conduits à l’hôpital de la Caisse nationale de prévoyance sociale de Yaoundé[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Une tribune du Stade Omnisports de Yaoundé s'est écroulée », sur Camfoot.com (consulté le 12 mai 2016)
  2. (fr) « Stade Omnisports de Yaoundé : un éboulement de terre tue un ouvrier », sur Camfoot.com (consulté le 12 mai 2016)