Stada Arzneimittel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stada Arzneimittel
logo de Stada Arzneimittel

Création 1895
Forme juridique Aktiengesellschaft (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Bad Vilbel
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Peter Goldschmidt, Président du Directoire / PDG

Günter von Au, Président du conseil de Surveillance

Activité Industrie pharmaceutique
Effectif 10832
Site web stada.de
Un bâtiment de l'entreprise
Action de la Stada Arzneimittel AG en date du Decembre 1970

Stada Arzneimittel AG (orthographié : STADA) est un groupe pharmaceutique allemand coté à Francfort spécialisé dans la production de médicaments. Son siège social se trouve à Bad Vilbel, en Allemagne. En 2017, son chiffre d’affaires était de 2,3 Milliards d’euros.

Historique[modifier | modifier le code]

Stada a été fondée en 1895[1] à Dresde sous la forme d'une coopérative de pharmaciens. Après la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise s'installe à Essen et à Tübingen, puis à Bad Vilbel en 1956.

En 1970, Stada a été transformée en société anonyme. À l'époque, les actions n'étaient émises aux pharmaciens que sous forme d'actions nominatives dont la transférabilité était restreinte. Cinq ans plus tard, Stada a commencé à se lancer dans le commerce des médicaments génériques.

En 1986, Stada a commencé à se développer à l'international et à acheter ou fonder des entreprises en Suisse et en Autriche. Peu de temps après, d'autres succursales étrangères ont été créées aux Pays-Bas, en Belgique (1991) et en Asie (1992). Par la suite, la société a acquis Aliud Pharma, en 1996, un distributeur générique et s'est développée en France et en République tchèque.

Le 23 juillet 2001, la société a été admise à l'indice MDAX, dans lequel elle est restée jusqu'au 18 juin 2018. Jusqu'en 2006, d'autres acquisitions étrangères ont été réalisées au Danemark, en Espagne, en Italie, en Grande-Bretagne, en Russie, en Serbie, au Portugal et en Asie. En janvier 2009, la société pharmaceutique danoise Dermalog ApS a été acquise.

En avril 2017, Stada est acquis par les fonds d'investissement Bain Capital et Cinven pour 5,32 milliards d'euros[2],[3].

Stada est aujourd’hui présent dans une trentaine de pays avec environ 50 filiales[4].

Activités[modifier | modifier le code]

Le groupe Stada est un leader mondial dans le domaine de la santé, et particulièrement dans le secteur du médicament générique. Le marché pharmaceutique est au centre des activités commerciales internationales du groupe. Stada se concentre sur certains segments du marché des soins de santé et de l'industrie pharmaceutique :

  • Génériques (59% du chiffre d'affaires)
  • Produits de marque (41% du chiffre d'affaires)

Outre les génériques, ses principaux produits sont le médicament contre la maladie de Parkinson Apo-Go, le remède combiné contre le rhume Grippostad-C, l'écran solaire Ladival et l'analgésique Mobilat.

Strada se positionne vers un marché pharmaceutique relativement non cyclique.

Recherche & Développement[modifier | modifier le code]

Les investissements de Stada se sont élevés à 67,5 millions en 2017 en augmentation de 4% par rapport à l’année précédente. En 2017, Stada a lancé près de 670 nouveaux produits (Emtricitabine-Tenofovir, Lactoflora...) contre 650 en 2016. Au cours de l’année 2017, Stada a mis en place un réalignement de sa stratégie. Stada se concentre davantage sur les biosimilaires, les produits OTC avec par exemple l’acquisition de Thorton & Ross[5]. Outre les OTC et les biosimilaires, Stada développe des produits de marque comme Hedrin[6].

Présence en France[modifier | modifier le code]

EG LABO, filiale française de Stada[7], est présent sur le marché des médicaments génériques depuis 1996. Sa gamme de médicaments couvre les principales classes thérapeutiques avec plus de 220 molécules pour près de 700 médicaments. EG LABO dispose de la troisième gamme de spécialités génériques et est présent sur le segment OTC. EG LABO propose également des traitements d’aide au sevrage tabagique. Depuis mars 2018, EG Labo met à disposition des références inscrites sur la liste des médicaments remboursables aux assurés sociaux[8],[9].

Le 1er février 2018, Philippe Ranty a été nommé président d’EG LABO, il succède ainsi à Pascal Faye[10].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]