Stacey Abrams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stacey Abrams
Illustration.
Stacey Abram en 2018.
Fonctions
Cheffe de la minorité de la Chambre des représentants de l'État de Géorgie

(6 ans, 5 mois et 21 jours)
Prédécesseur DuBose Porter
Successeur Bob Trammell
Représentante de l'État de Géorgie

(9 ans, 10 mois et 17 jours)
Prédécesseur JoAnn McClinton
Successeur Bee Nguyen
Biographie
Nom de naissance Stacey Yvonne Abrams
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Madison (Wisconsin, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômée de Spelman College
Université du Texas à Austin
Université Yale
Profession Écrivaine
Site web staceyabrams.com

Stacey Yvonne Abrams, née le à Madison dans le Wisconsin, est une femme politique américaine. Elle est la cheffe de la minorité démocrate à la Chambre des représentants de Géorgie de 2011 à 2017.

Elle est également romancière sous le nom de plume de Selena Montgomery.

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Stacey Abrams est la fille de Robert et de Carolyn Abrams[1], natifs de Hattiesburg dans le Mississippi[2].

Éducation, études[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires, elle est acceptée au Spelman College (en), d'Atlanta, où elle obtient un Bachelor of Arts (licence) avec la mention cum laude. Elle est reçue à l'université du Texas à Austin, où elle obtient un Master of Public Affairs (en)(M.P.Aff.) de politique publique. Puis elle est admise à l'université Yale, où elle soutient avec succès le juris doctor (diplôme universitaire en droit dit post-graduate, attribué après un cursus de trois ans)[3].

Écrivaine[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Selena Montgomery[4],[5], elle a publié huit romans[6] « sentimentaux à suspense »[7], [8].

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

Stacey Abrams se bat contre les discriminations dans le domaine politique touchant les femmes et les gens de couleur[9].

Elle est considérée comme une « progressiste » et est soutenue par Bernie Sanders[8].

En 2018, elle est candidate démocrate au poste de gouverneur de Géorgie lors des élections de 2018[10], elle est la première femme afro-américaine[11] candidate à un poste de gouverneur pour un grand parti aux États-Unis[12]. Son adversaire républicain Brian Kemp fait une campagne de disqualification, en l'accusant d'incurie financière[13]. Elle est finalement battue à l'issue de cette élection en obtenant 48,8 % des voix contre 50,2 % au républicain Brian Kemp[14]. Ce dernier est élu après qu'eu lieu une purge des registres électoraux (Voter suppression)[15], excluant un nombre important d'électeurs noirs[16].

Stacey Abrams et la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi en 2019.

Elle reste néanmoins populaire au sein du Parti démocrate. En 2019, celui-ci la désigne en effet pour exercer le droit de réponse du parti au discours sur l'état de l'Union du président Donald Trump[17]. En 2019 également, elle contribue à fonder Fair Fight Action, une organisation visant à lutter contre les purges des registres électoraux de personnes ayant le droit de vote, et contre le refus d'inscription sur les registres électoraux de nouveaux votants[18].

Lors de l'élection présidentielle américaine de 2020, elle est considérée par de nombreux médias comme ayant eu un rôle fondamental dans les bons résultats obtenus en Géorgie par Joe Biden[19],[20], en dépit des efforts de l'équipe de Donald Trump pour fausser les résultats des élections en Géorgie (scandale électoral Trump-Raffensperger).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Selena Montgomery[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Stacey Abrams[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) CelebSiren, « Stacey Abrams Bio, Age, Height, Weight, Net Worth, Affair, Life, Trivia, Facts, Husband, Married, Ethnicity, Religion, Wiki », sur CelebSiren, (consulté le ).
  2. (en) « Stacey Abrams, Georgia candidate for governor, has strong Mississippi roots », sur Hattiesburg American (consulté le ).
  3. (en) « Abrams Stacey », sur Georgia House of Representatives.
  4. (en) Stacey Abrams, « Stacey Abrams », sur www.ted.com (consulté le ).
  5. (en) Nicola Pardy, « Stacey Abrams’ Alter Ego Might Be The Key To Winning Georgia’s Election », sur www.refinery29.com (consulté le ).
  6. (en) « Stacey Abrams Used To Write Steamy Romance Novels — Here Are The Raunchiest Excerpts », sur dailycaller.com, (consulté le ).
  7. Philippe Gélie, « Stacey Abrams rêve de devenir la première femme noire gouverneur », Le Figaro,‎ 3-4 novembre 2018, p. 2 (lire en ligne).
  8. a et b Isabelle Hanne, Frédéric Autran et Aude Massiot, « Midterms, J-17 : une icône progressiste noire en Géorgie, le tabou climatique et la double peine en Floride », liberation.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. (en) Lucia Graves, « 'You don't run for second place': Stacey Abrams on a possible 2020 bid », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  10. (en) « Stacey Abrams Could Become America's First Black Female Governor—If She Can Turn Georgia Blue », sur Time (consulté le ).
  11. (en) « Why Stacey Abrams Is Still Saying She Won », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).
  12. (en) Eric Bradner, « Stacey Abrams wins Democratic primary in Georgia. She could become the nation's first black woman governor. », sur CNN, (consulté le ).
  13. (en) « Stacey Abrams Has $228,000 of Debt. Here’s How the Georgia Governor Candidate Got it, and How She Is Paying It Back », sur Money (consulté le ).
  14. (en) « Georgia gubernatorial election results », sur edition.cnn.com (consulté le ).
  15. (en-GB) Khushbu Shah, « 'Textbook voter suppression': Georgia's bitter election a battle years in the making », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  16. « Georgia voters purge may be largest in U.S. history », sur web.archive.org, (consulté le )
  17. « La militante Stacey Abrams, "étoile montante" du Parti démocrate américain », sur France 24, (consulté le ).
  18. (en) A. B. C. News, « Inside Stacey Abrams' Fair Fight 2020 operation for the next election », sur ABC News (consulté le )
  19. « En Géorgie, Joe Biden récolte les fruits du travail de terrain de Stacey Abrams », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. (en) Danny Hakim, Stephanie Saul et Glenn Thrush, « Stacey Abrams draws credit and praise as Biden inches ahead in Georgia. », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]