St James's Square

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

St James's Square
Image illustrative de l’article St James's Square
St James's Square, angle nord-ouest.
Situation
Coordonnées 51° 30′ 26″ nord, 0° 08′ 07″ ouest
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Quartier(s) Westminster
Morphologie
Type Place
Superficie 13 000 m2
Histoire
Monuments Statue de William III.
Géolocalisation sur la carte : Londres
(Voir situation sur carte : Londres)
St James's Square

St James's Square est une place de Londres, située dans le quartier de St James's, district de Westminster.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

No 4.

De forme carrée, cette place est la seule du quartier St James's. Trois rues permettent d’y accéder : King Street, Duke of York Street et Charles II Street.

On trouve au milieu de la place une statue équestre de William III d’Angleterre.

La station de métro la plus proche est Piccadilly Circus, desservie par les lignes Bakerloo roundel1.PNG Bakerloo Piccadilly roundel1.PNG Piccadilly.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La place doit son nom à l’hôpital St James, hôpital de lépreux qui occupait au Moyen Age l’actuel site du St James's Palace .

Historique[modifier | modifier le code]

À l’origine, la place constitue une adresse prestigieuse, recherchée dans les milieux aristocratiques. La proximité du palais de St James n'est pas pour peu dans l'engouement de l'aristocratie pour l'endroit. En 1720, pas moins de six ducs ainsi que sept comtes, une comtesse, un baron et un baronnet y ont leur résidence[1].

Depuis la Seconde Guerre mondiale, on y trouve surtout les sièges sociaux d’entreprises renommées.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

No 14 et no 15 St James's Square. À droite, au no 14, se trouve, depuis 1845, la "London Library".
  • No 4 : construit en 1726-1728 par l'architecte Edward Shepherd. Nancy Astor (1879-1964), première femme à siéger au Parlement, a vécu à cette adresse, comme en témoigne un macaron en façade.
  • No 5 : construit en 1748-1749 ; ancienne ambassade de Libye ; abrite aujourd’hui des bureaux.
  • No 7 : construit en 1911.
  • No 7 : construit en 1939.
  • No 12 : construit en 1836 ; anciennement : maison d’Augusta Lovelace (1815-1852), pionnière de l’informatique.
  • No 14 : bibliothèque de prêt, l’une des plus anciennes de Londres[2] ; la London Library occupe les lieux depuis 1845.
  • No 15 : construit en 1764-1766 ; le balcon est ajouté en 1791 ; on y trouve aujourd’hui des bureaux.
  • No 33 : construit en 1770-1772.

Image panoramique
Vue à 360° ; de gauche à droite : côtés est, sud, ouest et nord.
Voir le fichier

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roy Porter, London. A Social History, Hamish Hamilton, 1994.
  2. Géoguide : Londres.