Stéphanie Yon-Courtin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stéphanie Yon-Courtin
Illustration.
Stéphanie Yon-Courtin en 2019.
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
(5 mois et 14 jours)
Élection
Circonscription France
Législature 9e
Groupe politique RE
Conseillère départementale du Calvados
En fonction depuis le
(4 ans, 8 mois et 14 jours)
Avec Patrick Jeannenez
Élection
Circonscription Canton de Caen-2
Groupe politique Républicains et apparentés
Prédécesseur Marie-Line Sesboüé
Maire de Saint-Contest

(5 ans, 2 mois et 24 jours)
Élection
Prédécesseur Denis Desnyder
Successeur Jean-Marc Philippe
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Coutances (Manche)
Nationalité française
Profession avocate
Conseillers départementaux du Calvados

Stéphanie Yon-Courtin, née le à Coutances (Manche), est une avocate et femme politique française. Elle est élue députée européenne en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stéphanie Yon-Courtin étudie à l'université de Caen pendant quatre ans, puis à à l'université de Bristol, au Royaume-Uni[1], et à l'Institut d'études européennes de Bruxelles[Lequel ?][réf. souhaitée], où elle se spécialise dans le droit des affaires. Elle exerce en tant que juriste à la Commission européenne[2] avant de devenir avocate au barreau de Paris en 2002[1]. En 1998, elle est employée par le cabinet Freshfields Bruckhaus Deringer[3] puis travaille en 2001 pour le cabinet Allen & Overy dans le domaine du droit de la concurrence[3]. De 2007 à 2010, elle travaille au sein de l'autorité de la concurrence comme rapporteure et conseillère[3].

Élue mairesse de Saint-Contest (Calvados) lors des élections municipales de 2014[4], elle devient également vice-présidente de la communauté urbaine de Caen la Mer et du conseil départemental du Calvados[5]. Cette ascension politique est décrite comme « fulgurante »[6]. D'abord affiliée au parti Les Républicains, elle quitte le parti en 2018[5] pour rejoindre La République en marche en 2019[6], en même temps que de nombreux élus[7]. Durant son mandat de mairesse, elle s'oppose notamment à l'installation d'un centre d'hébergement d'urgence pour demandeurs d'asile sur la commune de Saint-Contest[8],[9].

En mai 2019, elle est élue députée européenne sur la liste « Renaissance »[10] de La République en marche et du Mouvement démocrate[2]. Pour cause de cumul des mandats, elle démissionne de son mandat de mairesse[11]. Elle choisit comme assistantes parlementaires Louise Decourcelle, qui avait rejoint l’équipe d’Alain Lamassoure en 2017, et Stéphanie Antoine-Jacquemard, qui travaille au Parlement européen depuis 1999, notamment auprès de l’élu luxembourgeois Frank Engel[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sébastien BRÊTEAU, « Stéphanie Yon-Courtin, une avocate à la barre », sur Ouest-France.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  2. a et b Aurélie Lemaître, « Élections européennes. Caen : Stéphanie Yon-Courtin élue députée », sur Ouest-France, (consulté le 29 mai 2019).
  3. a b et c « Stéphanie Yon-Courtin - Concurrences », sur web.archive.org, (consulté le 27 octobre 2019)
  4. Élodie Dardenne, « Européennes. Stéphanie Yon-Courtin veut être « utile » à l'Europe et « connectée » à son territoire », sur Ouest-France, (consulté le 29 mai 2019).
  5. a et b « J'ai tiré des leçons des législatives », sur Ouest-France, (consulté le 29 mai 2019).
  6. a et b « Élections européennes : Qui est Stéphanie Yon-Courtin, l'élue calvadosienne sur la liste LREM ? », sur France Bleu, (consulté le 27 octobre 2019)
  7. « Qui sont les 72 élus de droite et du centre qui ont signé la tribune en soutien au gouvernement ? », sur Franceinfo, (consulté le 27 octobre 2019)
  8. « Centre d'hébergement d'urgence à Saint-Contest : vers un abandon du projet ? », sur actu.fr (consulté le 27 octobre 2019)
  9. « Cumul des mandats : Stéphanie Yon-Courtin, la maire de Saint-Contest, a dû faire un choix », sur actu.fr (consulté le 27 octobre 2019) : « Le combat le plus emblématique de l’ère Yon-Courtin est celui mené en tout début de mandat contre le projet d’installation par l’Etat, d’un camp d’urgence »
  10. « Européennes 2019 : la vice-présidente de Caen la mer, Stéphanie Yon Courtin, sur la liste LREM », sur actu.fr (consulté le 27 octobre 2019)
  11. « Saint-Contest. Stéphanie Yon-Courtin dit au revoir à la commune », sur Ouest-France, (consulté le 24 août 2019).
  12. Laura Mercier, « Au Parlement européen, LRM mise sur les assistants expérimentés », sur contexte.com, (consulté le 26 août 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :