Stéphane Ziani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ziani.

Stéphane Ziani
Image illustrative de l’article Stéphane Ziani
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France FC Nantes (adjoint)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (47 ans)
Lieu Nantes (France)
Taille 1,67 m (5 6)
Période pro. 1991 - 2006
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
0000-1991 Drapeau : France FC Nantes
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1991-1994 Drapeau : France FC Nantes 083 0(3)
1994-1995 Drapeau : France SC Bastia 038 0(2)
1995-1996 Drapeau : France Stade rennais 037 0(1)
1996-1997 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 037 0(4)
1997-1998 Drapeau : France RC Lens 032 (11)
1998-1999 Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne 036 0(6)
1999-2000 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 025 0(6)
2000-2004 Drapeau : France FC Nantes 136 (13)
2004 Drapeau : Suisse Servette FC 014 0(0)
2005 Drapeau : France SC Bastia 015 0(1)
2005 Drapeau : France AC Ajaccio 007 0(0)
Total 467 (47)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1999Drapeau : France France A'001 0(1)
- Drapeau : Bretagne Bretagne
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008 Drapeau : France Libourne-Saint-Seurin
2010-2011 Drapeau : France FC Nantes -19 ans
2017- Drapeau : France FC Nantes -19 ans
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Stéphane Ziani, né le 9 décembre 1971 à Nantes, est un footballeur français d'origine algérienne. Il évolue au poste de milieu de terrain.

Le nom de Stéphane Ziani, grand voyageur du football français restant rarement plus d'une saison dans le même club, reste attaché au FC Nantes, son club d'origine, où il fait deux longs passages remarqués. Tout d'abord au début de sa carrière, mais surtout à la fin, avec un titre de champion de France à la clé en 2001. Titre que ce meneur de jeu technique au format de poche (1,67 m) a déjà décroché lors de son bref mais fructueux passage au RC Lens trois saisons plus tôt. Ziani a également connu des expériences à l'étranger, avec des fortunes diverses. Passage réussi au Deportivo La Corogne, mais plus délicat au Servette de Genève, le club faisant faillite au bout de quelques mois. De retour en Corse début 2005, il ne réussit pas à sauver de la descente le Bastia. En septembre 2005, Ziani annonce sa retraite sportive alors qu'il commence la saison avec l'AC Ajaccio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Footballeur (1991-2006)[modifier | modifier le code]

Le 18 juin 1997, Stéphane Ziani s'engage avec le RC Lens. Pour douze millions de francs, il vient de signer avec le RCL après une seule saison chez les Girondins de Bordeaux. Daniel Leclercq le veut à tout prix : « Il a l'étoffe des plus grands. C'est un malin avec un coffre inépuisable ». Dès l'ouverture de la saison 1997-1998 contre l'AJ Auxerre (3-0), Ziani trouve ses marques et inscrit un but. Alors que le RCL brille début octobre, Tottenham propose 30 millions de francs pour récupérer le meneur de jeu nordiste. Devenu d'une régularité exemplaire, sa vision de jeu, ses accélérations, ses crochets courts et son sens du but emmènent Lens vers les sommets. Après un ultime revers à Châteauroux, le Racing enchaîne sept succès consécutifs. Le 2 mai, Ziani perd sa quatrième finale de Coupe de sa carrière[1], du jamais vu pour un joueur professionnel. La semaine suivante, lors de l'ultime journée sur le terrain d'Auxerre, les Lensois arrachent le nul (1-1) et décrochent le titre de champion. En trente deux matchs de Championnat, il inscrit onze buts, terminant deuxième meilleur buteur du club derrière Anto Drobnjak, et réussi sept passes décisives[2]. Il part ensuite au Deportivo La Corogne Malgré une bonne saison, il décide de rentrer en France, le championnat espagnol étant peu médiatisé a l'époque en dehors des grands cadors Barça et Real Après un retour mitigé chez le champion de France en titre les Girondins de Bordeaux, (Il a été gravement blessé en début de saison, ce qui a perturbé son intégration), il rejoint son club formateur le FC Nantes lors de la saison 2000-2001 et devient un des moteurs du renouveau du club qui finit Champion de France pour la huitième fois de son histoire (ce qui le venge un peu d'il y a six ans ou Nantes avait gagné ce même titre tandis que lui venait tout juste d'être transféré au Sporting Club de Bastia).

Reconversion (depuis 2005)[modifier | modifier le code]

Il entraîne ensuite l'équipe de National de Libourne Saint-Seurin, en remplacement de Didier Tholot. N'étant pas titulaire du DEPF, diplôme indispensable pour entraîner une équipe à ce niveau, c'est Thierry Oleksiak qui est son adjoint. Ziani est limogé en décembre 2008 après quelques mois seulement pour manque de résultats (Libourne est dernier) et Oleksiak prend seul les rênes de l'équipe.

En juin 2010 il prend en charge l'équipe des moins de 19 ans du FC Nantes.

Devenu directeur technique du FC Nantes le , après que le président du club, Waldemar Kita ait officialisé le nouvel organigramme du club ce même jour, il démissionne le 14 juin suivant[3] avant de revenir à son poste le 20 juin[4] après que Guy Hillion ait quitté le club. Il démissionne à nouveau le 19 août 2011 en raison d'incompatibilité d'humeur avec la direction.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Divers :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Deux Coupes de France ratées en 1993 avec Nantes et 1998 avec Lens, deux Coupes de la Ligue évaporées en 1995 avec Bastia et 1997 avec Bordeaux.
  2. Nicolas Gettliffe, « Joueur de la saison : Stéphane Ziani », Onze Mondial, no Spécial bilan 1997-1998,‎ , p. 43 (ISSN 0995-6921)
  3. (fr) « FC Nantes: Stéphane Ziani démissionne de son poste de directeur technique du FC Nantes », 20 minutes, le
  4. (fr) « FC Nantes: Stéphane Ziani de retour », Sport365.fr, le

Liens externes[modifier | modifier le code]