Stéphane Servant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stéphane Servant
Naissance (42-43 ans)
Carcassonne
Activité principale
auteur de littérature jeunesse
Distinctions
Auteur

Œuvres principales

  • Le Machin (ill. Cécile Bonbon)(2007)
  • La Culotte du loup (ill. Laetitia Le Saux)(2012)

Stéphane Servant, né en 1975 à Carcassonne[1], est un auteur de littérature jeunesse français, de romans, et d'albums illustrés par divers illustrateurs jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stéphane Servant est né et a grandi à Carcassonne[2]. Il a suivi des études de littérature anglophone[3], puis a été intervenant artistique dans le milieu scolaire[4]. Il vit dans le département de l'Aude.

Il publie ses premiers ouvrages jeunesse en 2007, dont l'un de ses plus célèbres, Le Machin, illustré par Cécile Bonbon.

Il a écrit plusieurs dizaines d'ouvrages, romans ou albums illustrés, et il est publié par de nombreux éditeurs jeunesse réputés, dont les éditions du Rouergue, les éditions Thierry Magnier, Gallimard Jeunesse, Actes sud junior ou Rue du monde.

Ses textes en albums jeunesse sont illustrés par de multiples illustrateurs reconnus, dont Anne Montel, Benoît Morel, Ilya Green[5], Emmanuelle Houdart ou Rébecca Dautremer[6].

Il est récompensé par plusieurs prix, dont le Prix des incorruptibles en 2013[7] pour La Culotte du loup illustré par Laetitia Le Saux, ou le Prix Sorcières en 2018[8] pour Sirius.

Ses romans jeunesse[modifier | modifier le code]

Parmi ses romans jeunesse publiés figurent Souviens-toi de la lune (2010), Le Cœur des louves (2013), La Langue des bêtes (2015) et Sirius (2017).

Le Coeur des louves (2013)[modifier | modifier le code]

Le Cœur des louves, paru en 2013 aux éditions du Rouergue est « coup de cœur » du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF)[9], dont l'avis critique mentionne : « Heureusement, certains auteurs et éditeurs Jeunesse sont là pour proposer des textes forts et denses avec une écriture saisissante qui vous prend à la gorge et ne vous lâche plus, comme la louve du récit[9]. » Pour le site ActuaLitté, c'est un « roman d'une rare beauté[10] ».

Dans la critique du magazine Télérama, Michel Abescat écrit : « Stéphane Servant est un conteur hors pair, attentif à la multitude de personnages qu'il dévoile peu à peu, empêtrés dans leurs contradictions. La langue est fluide, le récit, ensorcelant, il vous imprègne et vous saisit jusqu'à l'ultime rebondissement. [...] Difficile de résister au charme de ce conte vénéneux, dense, addictif, à ce foisonnant roman d'initiation plein de fureur, mais aussi de sagesse[11] ». L'avis critique du Monde des livres, supplément du journal Le Monde, souligne : « La sensibilité de l’écrivain aux blessures intimes donne à ses personnages toute leur profondeur. Un récit initiatique et poignant sur la quête de liberté et les identités en devenir[12]. »

Le roman est lauréat du Prix Farniente 2015[13].

Sirius (2017)[modifier | modifier le code]

Son roman ado Sirius paru en 2017 aux même éditions, est également « coup de cœur » du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF)[14]. Michel Abescat écrit dans son avis critique du magazine Télérama : « Stéphane Servant réussit un roman d’aventures aux accents poétiques, un récit d’action empreint de sagesse et de philosophie, un texte d’une beauté rugueuse, où la nature tient le premier rôle, une fable où les animaux ont beaucoup à apprendre aux hommes. Après Le Cœur des louves et La Langue des bêtes, il fait brillamment la preuve de sa capacité à se renouveler, sans renier ses motifs de prédilection[15]. »

Sirius est sélectionné pour le « premier prix national de littérature ado[16] », le Prix Vendredi, pour son lancement, en 2017[16]. Le roman est récompensé du Prix Sorcières en 2018[8].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Chronos de Littérature 2010[17] pour Guadalquivir
  • Prix Gayant Lecture 2013[18] pour La Culotte du loup, illustré par Laetitia Le Saux
  • Prix des incorruptibles 2013[7] pour La Culotte du loup, illustré par Laetitia Le Saux
  • Drapeau : Belgique Prix Farniente 2015[13] pour Le Cœur des louves
  • Prix de la citoyenneté 2015[19] pour Chat par-ci, chat par-là
  • Prix Paille en Queue 2016[20] du Salon du Livre jeunesse de l'océan Indien, Catégorie CM1-CM2-6e pour Chat par-ci, chat par-là, illustré par Marta Orzel
  • Grand prix de l'illustration 2016 pour Ma mère, illustré par Emmanuelle Houdart
  • Sélection Prix Vendredi 2017[16] pour Sirius
  • Prix Sorcières 2018[8] catégorie Carrément Passionnant - Maxi, pour Sirius
  • Sélection (proclamation en avril 2018) Prix du roman d'écologie 2018[21] pour Sirius

Quelques ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Stéphane Servant, sur le site de son éditeur, Didier Jeunesse.
  2. « Stéphane Servant : Le voyage vers l’écriture », article du journal Le Mauricien du 27 avril 2017.
  3. Fiche de Stéphane Servant, site lesincos.com.
  4. Fiche de Stéphane Servant, sur le site de La Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse.
  5. a et b Avis critique (« Coup de cœur ») de Le Masque, Centre National de la Littérature pour la Jeunesse (CNLJ), sur la notice BnF de l'ouvrage.
  6. a et b Cécile Pellerin , « Cavale : éloge de la lenteur », article du site actualitte.com du 3 janvier 2018.
  7. a et b Lauréats du Prix des Incorruptibles, site ricochet-jeunes.org.
  8. a, b et c Lauréats 2018 du Prix Sorcières, site officiel abf.asso.fr.
  9. a, b et c Avis critique (« Coup de cœur ») de Le Cœur des louves, Centre National de la Littérature pour la Jeunesse (CNLJ), sur la notice BnF de l'ouvrage.
  10. a et b Charlotte Mada, « Roman secret : Le Cœur des louves », article du site actualitte.com du 1 octobre 2013.
  11. a et b Michel Abescat, avis critique (TTT) de Le Coeur des louves, magazine Télérama du 15 novembre 2013.
  12. a et b Paloma Blanchet-Hidalgo, « Ô louves », article Le Monde des livres du 30 août 2013, p.11 ; disponible en PDF via le site crcpe.umontreal.ca.
  13. a et b Lauréats du Prix Farniente, site ricochet-jeunes.org.
  14. a et b Avis critique (« Coup de cœur ») de Sirius, Centre National de la Littérature pour la Jeunesse (CNLJ), sur la notice BnF de l'ouvrage.
  15. a et b Michel Abescat, avis critique de Sirius, magazine Télérama du 15 novembre 2017.
  16. a, b et c Cécile Mazin, « Prix Vendredi 2017 : 10 livres jeunesse retenus », article du site actualitte.com du 11 septembre 2017.
  17. Lauréats du Prix Chronos, site ricochet-jeunes.org.
  18. Lauréats du Prix Gayant Lecture, site ricochet-jeunes.org.
  19. a et b L'ouvrage et son prix, sur le site de l'éditeur, Rouergue.
  20. a et b Lauréats 2016, site officiel.
  21. Antoine Oury, « Création d'un Prix du roman d’écologie : six livres sélectionnés », article du site actualitte.com du 17 janvier 2018.
  22. Article du site actualitte.com du 29 mars 2010.
  23. Avis critique (« Coup de cœur ») de Souviens-toi de la lune, Centre National de la Littérature pour la Jeunesse (CNLJ), sur la notice BnF de l'ouvrage.
  24. Nathalie Riché, « Souviens-toi de la lune par Stéphane Servant », article du site lexpress.fr du 30 septembre 2010.
  25. Léa Lefèvre , « Boucle d'ours », article du site actualitte.com du 23 avril 2013.
  26. Charlotte Mada, « Roman poignant : Cheval Océan », article du site actualitte.com du 28 mai 2014.
  27. Charlotte Mada, « Roman envoûtant : La langue des bêtes », article du site actualitte.com du 9 septembre 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]