Stéphane Richelmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stéphane Richelmi
{{{alternative}}}

Stéphane Richelmi, pilote DAMS

Date de naissance (26 ans)
Lieu de naissance Drapeau de Monaco Monaco
Nationalité Drapeau de Monaco Monaco
Qualité Pilote automobile
Équipe DAMS

Stéphane Richelmi est un pilote automobile monégasque né le à Monaco. Fils d'un pilote de rallye international (Jean-Pierre Richelmi), Stéphane Richelmi baigne dès son enfance dans l'univers des courses automobiles. Passionné par cette discipline, c'est à l'âge de douze ans que le jeune Monégasque commence sa carrière en karting. En 2014, Stéphane Richelmi participait au championnat de GP2 Series dans l'équipe championne du monde en titre DAMS, avant de se tourner en 2015, vers le Blancpain Series à bord d'une Audi R8 de l'équipe belge WRT.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en sport automobile[modifier | modifier le code]

Soutenu par son père, c'est en 2002, alors âgé de douze ans que Stéphane Richelmi fait ses débuts en karting en participant au championnat Minimes de la région PACA où il disputera deux courses. En 2003, Stéphane Richelmi se retrouve engagé sur les listes du championnat de France FFSA en catégorie Junior et dispute quatre courses dans l'hexagone.

En 2004, Stéphane Richelmi s'engage de nouveau dans le championnat de France FFSA où il participe cette fois-ci à cinq épreuves. En parallèle, il rejoint également le championnat Rotax Max en catégorie junior où il gagnera sa première course. 2005 marque un nouveau tournant à sa carrière, il rejoint le championnat Rotax Max Mojo où il s'impose comme l'un des favoris. En effet, après avoir disputé cinq courses dans la catégorie, il occupe la troisième place du championnat mais doit faire le choix d'interrompre temporairement la compétition afin de se consacrer à la poursuite de ses études. Il reprendra son casque un peu plus tard dans l'année, lors de la prestigieuse compétition Monaco Kart Cup où il obtient, avec son équipage composé d'Ortelli, Da Silva et Chauvet, la septième position sous les couleurs du groupe Polymetal.

En 2006, le jeune Monégasque participe au Championnat belge de Formule Renault 1.6 en intégrant l'équipe Thierry Boutsen Racing. Une année qui sera placée sous le signe de l'apprentissage de la monoplace et de la découverte de l'univers du sport automobile à l'international. Après avoir obtenu d'excellents résultats, Stéphane Richelmi rejoint en 2007 le championnat d'Eurocup Formula Renault 2.0 avec l'équipe Boutsen Energy Racing et poursuit dans cette discipline en 2008, cette fois avec l'équipe Epsilon Euskadi.

En 2009, nouvelle évolution pour Stéphane Richelmi qui s'inscrit au championnat de Formule 3 britannique sous les couleurs d'Epsilon Euskadi, mais également au championnat de Formule 3 italienne avec l'équipe RC Motorsport, où il termine le championnat à la sixième place.

En 2010, le pilote monégasque s'engage auprès de l'équipe Lucidi Motors dans le championnat de Formule 3 italienne. Il remporte 4 victoires, réalise 4 podiums (3 seconde place et 1 troisième place), 1 pole position, 2 « Top 3 » en qualifications (avec 1 seconde et une troisième place sur la grille) et réussit la performance de finir 14 courses sur 16 dans les points. Finalement, il décroche la seconde place du championnat seulement quelques points derrière le vainqueur. En décembre de cette même année, ayant obtenu une place sur le podium du championnat, Stéphane est invité à tester la Ferrari F2008 à Vallelunga[1].

2011-2014 : World Series by Renault et GP2 Series[modifier | modifier le code]

En 2011, et grâce à un parcours sans faute et remarqué, Stéphane gravit une nouvelle marche vers l'élite du sport automobile en rejoignant l'équipe International Draco Racing, alors engagée en World Series by Renault.

En 2012, Stéphane Richelmi est amené à rejoindre le GP2 Series, antichambre de la F1, au sein de l'équipe Trident Racing[2].

Avec l'expérience acquise durant cette saison 2012, Stéphane Richelmi choisit de rejoindre l'écurie DAMS pour la saison 2013. À la mi-saison, le monégasque se positionne à la septième place du championnat du monde de GP2 Series avec un regain de forme depuis Silverstone. Il signe sa première pôle position dans la discipline au grand prix d'Allemagne. Grâce à une fin de saison régulière et qui le met en avant, il termine finalement le championnat 2013 en 8e position avec un total de 103 points.

Après une saison plus qu'encourageante, le jeune monégasque et l'équipe DAMS décident de prolonger leur collaboration pour 2014 dans l'espoir d'aller ensemble, chercher les titres.

2015 : Blancpain Endurance & Sprint Series[modifier | modifier le code]

Après trois saisons en GP2 Series, Stéphane prend la décision fin 2014 de se diriger vers le Blancpain Series et signe avec l'équipe WRT dans laquelle il aura ,par ailleurs, effectuer les deux dernières courses de la saison. Aligné au côté de pilotes de renoms tels que Frank Stippler ou Stéphane Ortelli, Richelmi fera preuve d'une adaptation rapide à sa nouvelle voiture. Lors de la première course, l’équipage monégasque décrochera la victoire en manche qualificative avant de monter sur la seconde marche du podium lors de la course principale du weekend. L'Audi R8 numéro 3 remontera sur le podium lors de la course de Silverstone et terminera à de nombreuses reprises dans les points. Lors de la dernière manche d'Endurance sur le circuit du Nurburgring, l'équipe WRT empochera grâce à ses équipages le titre "équipe" de la discipline. Richelmi terminera dans le même temps à la sixième place du championnat Sprint pour sa première saison.

Résumé de sa carrière[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Richelmi revient sur son roulage au volant de la F2008, www.toilef1.com, 2 février 2011.
  2. GP2 - Richelmi signe avec Trident Racing pour 2012, www.toilef1.com, 13 décembre 2011.