Stéphane Nomis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stéphane Nomis
Image illustrative de l’article Stéphane Nomis
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (48 ans)
Lieu de naissance Versailles Drapeau : France
Taille 184 cm
Poids catégorie -81 kg
Palmarès
Championnats d'Europe 0 3 0
Championnats de France 1re division 0 3 0

Stéphane Nomis, né le à Versailles, est un entrepreneur français. Depuis 2002, il est CEO d'Ippon Technologies, un cabinet de conseil en Cloud, Data et Digital. Plus récemment, il a contribué à créer la Nouvelle Seine et a lancé une filiale de Supinfo International University au Maroc.

Ancien judoka international, membre des équipes de France de 1990 à 1999, il est aujourd'hui un acteur majeur du sport français. Stéphane Nomis est depuis le 3 novembre 2016 président de l’association Athlètes et Partenaires, fondatrice de la Fondation pour le Pacte de performance.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Ippon Technologies[modifier | modifier le code]

Après avoir mis un terme à sa carrière sportive en 1999[1], il se lance dans l'informatique, en tant qu'ingénieur Microsoft. En 2002, il crée la société informatique Ippon Technologies[2], le leader français des technologies basées sur l'environnement Java.

Ayant pour ambition de devenir leader sur les solutions Digitales, Cloud et Big Data, le cabinet accompagne les entreprises dans le développement et la transformation de leur système d’information avec des applications performantes et des solutions robustes. Ippon propose une offre de services à 360° pour répondre à l’ensemble des besoins en innovation technologique : conseil, design, développement, hébergement et formation.

Ippon est présent en France (Paris, Bordeaux, Nantes, Lyon et Toulouse) aux États-Unis (New York, Washington DC et Richmond) en Australie (Melbourne) au Maroc (Marrakech) et en Russie (Moscou).

La Nouvelle Seine[modifier | modifier le code]

Depuis 2013 Stéphane Nomis est fondateur d'une salle de spectacle-restaurant péniche à Paris, La Nouvelle Seine[3]. Elle accueille de jeunes artistes et leur permet de se faire connaître auprès du grand public. Blanche Gardin, Molière de l'humour 2018 y a notamment lancé ses spectacles.

SUPINFO[modifier | modifier le code]

Identifiant l'absence d'écoles d'ingénierie au Maroc et conscient du fort potentiel de ce pays à capitaliser sur les technologies d'information pour se développer[4], Stéphane Nomis crée en 2007 avec un associé, sa première école d'ingénierie au Maroc, SUPINFO. En 2009, il poursuit la stratégie d'expansion de l'école en développant deux campus à Casablanca et Rabat.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

De 1990 à 1999, Stéphane Nomis est interne de l'INSEP et membre de l'équipe de France de Judo sous la direction de René Rambier. Il fait partie de la même génération d'athlètes que David Douillet, Larbi Benboudaoud, Djamel Bourras ou encore Marie Claire Restoux.

Pendant sa carrière, il est un habitué des podiums internationaux mais il ne parvient pas à s'imposer aux Championnats d'Europe de judo 1997 en Belgique en -86 kilos. En 1998, le changement des catégories de poids l'oblige à descendre en -81 kilos dans la catégorie de Djamel Bouras. Il parvient à se hisser en finale des championnats de France et après une médaille de bronze au tournoi de Paris, il se qualifie pour la seconde fois au championnat d'Europe. Il met un terme à sa carrière sportive en 1999 après près de 10 ans en équipe de France.

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

1998[modifier | modifier le code]

  • 2e Championnat d'Europe par équipe de Nation (France)
  • 3e Chelem de Paris (France), -81 kg
  • 1re World Cup de Varsovie (Pologne), - 81 kg
  • 2e Grand Chelem de Munich (Allemagne), -86 kg
  • 7e Championnat d'Europe (Oviedo, Espagne), - 81 kg
  • 2e au Championnat de France 1re Division, - 81 kg

1997[modifier | modifier le code]

  • 2e Champion d'Europe par équipe club de (PSG)
  • 5e Championnat d'Europe (Oostend, Belgique), - 86 kg
  • 2e Grand Chelem de Munich (Allemagne), -86 kg
  • 1re Jeux de la Francophonie (Madagascar), - 86 kg[5]
  • 2e Jeux Méditerranéens (Bari, Italie), - 86 kg
  • 5e Tournoi de Rome (Italie), - 86 kg
  • 3e World Cup de Leonding (Autriche), - 86 kg
  • 2e aux Championnats de France 1re Division, - 86 kg

1996[modifier | modifier le code]

  • 2e Champion d'Europe par équipe de club (PSG Judo)
  • 1re World Cup de Basel (Suisse), - 86 kg
  • 2e World Cup de Birmingham (Angleterre), - 86 kg
  • 1er Tournoi de Vizé (Belgique), -86 kg
  • 2e Championnats de France 1re Division, - 86 kg

1995[modifier | modifier le code]

  • 1re World Cup de Birmingham (Angleterre), - 86 kg
  • 1er Tournoi de Vizé (Belgique), -86 kg

Carrière associative[modifier | modifier le code]

Athlètes et partenaires[modifier | modifier le code]

Depuis 2017, Stéphane Nomis est président de la Fondation pour le Pacte de performance, fondée par Athlètes & Partenaires, sous égide de la fondation du sport français, et qui vise le soutien au double projet des sportifs olympiques et paralympiques français.

Outre des niveaux de ressources extrêmement faibles, à quelques exceptions près, les athlètes souffrent de l’augmentation des exigences de la performance sportive dans la conduite de leurs projets d’insertion professionnelle.

Tenant compte des évolutions du sport amateur de haut niveau, la Fondation pour le Pacte de performance propose aux entreprises et aux particuliers d’accompagner les parcours sportifs et professionnels des olympiens et paralympiens.

Athlètes et Partenaires est l’association des entreprises engagées auprès des athlètes dans le cadre du pacte de performance.

Stéphane Nomis est élu président de l'association depuis le 3 novembre 2016[6].

Fondation Ippon Technologies[modifier | modifier le code]

Née en 2016 et déjà porteuse de 3 projets (Sénégal, Maroc et Côte d'Ivoire), la Fondation Ippon met son savoir-faire et ses compétences à disposition des plus démunis dans le but de réduire la fracture numérique en France et à l'étranger. Notre fondation apporte son soutien humain, financier ou logistique afin de lutter contre l'illettrisme numérique en ouvrant l'accès aux services d'éducation et aux technologies du savoir. Plusieurs projets sont prévus pour 2019, dont l'ouverture de 4 écoles en Côte d'Ivoire en partenariat avec la fondation Didier Drogba.

FLAM 91[modifier | modifier le code]

En 2012, Stéphane Nomis devient président du club de Judo Flam 91[7] (Force Longjumeau Alliance Massy), alors 10e club de France. Sous sa présidence, le club se repositionne dans le haut niveau[8] et se spécialise dans le recrutement et la reconversion de talents. En moins d'un an, Flam 91 devient le 3e club national de France et le 1er club national juniors[9],[10], est présent sur le podium des clubs français de 1re Division (avec 5 médailles au Championnat de France 1re Division à Marseille), compte des champions reconnus (Marie-Eve Gahié, Walide Khyar, Alexandre Iddir, Kilian Le Blouch, Loïc Korval...) et plus de 500 licenciés.

En 4 ans Flam91 est devenu premier club français et a qualifié 4 athlètes aux Jeux olympiques d'été de 2016. En 2017, l'équipe féminine remporte l'Europa League 2017[11] et la Champions League en 2018. L'équipe masculine est 3e de l'Europa League en 2018.

Références[modifier | modifier le code]