Stéphane Boujnah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stéphane Boujnah
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
BanquierVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Stéphane Boujnah, né le à Albertville, est un banquier d'affaires. Il est président du directoire d'Euronext.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et études[modifier | modifier le code]

Stéphane Tamzarti Boujnah naît le à Albertville[1],[2]. Son père est ouvrier et sa mère institutrice[3].

Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, titulaire d’une Maîtrise de droit des affaires et d'un DEA de droit international économique de l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, d’un LLM international business law de l’Université de Canterbury et d’un MBA de l’INSEAD.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1991 à 1997, Stéphane Boujnah est avocat d’affaires, spécialisé dans les opérations de Fusion-acquisition et dans les projets d’investissements internationaux en France, au sein du cabinet international Freshfields.

De 1997 à 1999, il est conseiller au cabinet du ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, Dominique Strauss-Kahn.

De 2000 à 2002, il est directeur M&A au sein de Crédit Suisse First Boston Technology Group à Palo Alto (Californie) puis à Londres.

En 2003, il crée à Paris Km5 Capital, un fonds spécialisé dans les projets de croissance des entreprises de technologies.

De 2005 à 2010, il est managing Director et senior investment Banker à la Deutsche Bank Paris où il est responsable du développement des activités de banque d’affaires. Il dirige également le développement des activités de la Deutsche Bank en Afrique du Nord où il est président de la Deutsche Securities Algeria de 2007 à 2010.

De 2010 à 2015, il est directeur général de Santander Global Banking & Markets pour la France et le Benelux[4]. Il développe les activités de financement, de marché et de banque d’affaires de l'entreprise.

À partir du 16 novembre 2015, il est président du directoire d'Euronext[5],[6].

Engagements publics[modifier | modifier le code]

SOS Racisme : en 1984, Stéphane Boujnah est l’un des six co-fondateurs de SOS Racisme, aux côtés notamment de Julien Dray et Harlem Désir[7].

En Temps Réel : il est co-fondateur en 2000 du think tank En Temps Réel, où il publie en 2003 une étude sur le modèle de croissance suédois, « L'inoxydable modèle suédois ». Depuis 2011, il en préside le conseil d'administration.

Commission Attali : de 2007 à 2010, Stéphane Boujnah est membre de la Commission pour la Libération de la Croissance Française présidée par Jacques Attali.

Paris Europlace : il est membre depuis 2010 du conseil d'administration de Paris Europlace, présidé par Gérard Mestrallet, qui promeut le développement de Paris en tant que place financière mondiale.

Accentus : Stéphane Boujnah préside depuis 2011 le conseil d'administration du chœur Accentus et de l’orchestre Insula Orchestra dirigés par Laurence Equilbey.

La gauche : Stéphane Boujnah est membre du Parti socialiste. Il participe activement aux travaux du think tank européen, A Gauche en Europe, présidé par Michel Rocard, ainsi qu’aux travaux de la Fondation Jean Jaurès. Il a été invité à l’Université d’été de la Rochelle en 2011 à présenter une analyse de la crise des marchés financiers.

La Fnac : depuis le 24 juin 2013, il est membre du conseil d’administration du Groupe Fnac.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Stéphane Boujnah est marié et est père de quatre enfants.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]