Stéphane Baly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Stéphane Baly
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
VannesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Stéphane Baly, né à Vannes le 5 avril 1972, est un écologiste et homme politique lillois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance en Bretagne, Il fait ses études à l'Université de technologie de Compiègne. Il soutient une thèse en sciences mécaniques pour l'Ingénieur en 2003 ayant pour titre "Interaction d'un faisceau ultrasonore avec un matériau multicouche anisotrope : génération, propagation, rayonnement d'ondes de Lamb". Cette thèse a été réalisée dans le cadre d'un partenariat avec l'Imperial College de Londres.

A l'issue de cette thèse, il devient enseignant-chercheur à l'école des hautes études d'ingénieur, une école de l'Université Catholique de Lille.

Spécialiste de la transition énergétique, il est impliqué dans l'association négaWatt[1]. Il a été administrateur du CLER - Réseau pour la transition énergétique. Il fait partie des fondateurs de l’association Virage Energie et de la coopérative Enercoop Nord-Pas-de-Calais[2].

Depuis 2011, il est membre du Conseil économique, social et environnemental régional des Hauts-de-France en tant que personnalité qualifiée en matière d'environnement et de développement durable.

Il a participé à l'ouvrage collectif "Réussir la transition énergétique" publié en 2015 aux Presses de Septentrion[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il adhère au parti Les Verts dès 1998.

Dès son arrivée à Lille en 2003, il s'implique dans la vie du groupe Lille Lomme Hellemmes d'Europe Écologie Les Verts. Il est sur la liste des Verts aux élections municipales de 2008. Il devient conseiller municipal de Lille en 2014, élu sur la liste d'union PS-EELV, délégué aux énergies, à l’éclairage public et à la gestion technique des bâtiments.

En 2017, il est candidat EELV aux élections législatives dans la quatrième circonscription du Nord.

Il est la tête de liste de LilleVerte2020, soutenue par EELV, Génération's,Génération écologie, Volt et Diem25 aux élections municipales de 2020 à Lille. Après la courte défaite de 227 voix de la liste LilleVerte2020, il devient conseiller municipal de Lille et conseiller communautaire à la Métropole Européenne de Lille[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « S Baly, membre de la compagnie des négaWatts »
  2. Laurie Moniez, « Stéphane Baly, l’écologiste qui vient défier Aubry à Lille », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Mathieu Le Dû, Gildas Le Saux, Mathias Louis-Honore et Stéphane Baly, « Scénarios régionaux de sobriété énergétique et transformations sociétales : des changements de modes de vie et de société pour réduire notre dépendance à l’énergie »
  4. Propos recueillis par Alexandre Lenoir et Jacques Trentesaux, « Stéphane Baly : « Il était temps que cette campagne s’arrête » », Médiacités,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]