Stéphane Arcas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stéphane Arcas
Portrait arcas.png
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
NéracVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Stéphane Arcas, né le à Nérac, est un plasticien, metteur en scène, scénographe et écrivain français.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Installation body count

Originaire de Toulouse, Stéphane Arcas a suivi une formation plastique aux Beaux-Arts où il suit les cours de Jean-Pierre Gillard puis à Marseille où il rencontre le sculpteur Toni Grand et Brice Matthieussent. Ces rencontres l'inciteront à vivre sur la frontière ténue qui existe entre les lettres et le dessin. Il poursuit son travail plastique et expose tant dans l'institution que dans les lieux alternatifs, dont il est parfois à l'origine (les Ateliers RLBQ et Tohu-Bohu à Marseille dans les années 1990). Il réalise entre autres le Body Count, une installation présentant à même le sol toutes les composantes constituant un corps humain de 70 kg dans les proportions idoines.

Son œuvre, empreinte de référents culturels variés, mêle l'art classique à la culture punk. Il s'inscrit dans la mouvance "iconoclaste multimédia" et "minimal anonyme".

À partir du début des années 2000, de Stéphane Arcas entre dans la famille du théâtre en participant à des projets en tant que vidéaste, scénographe et comédien et son travail finit par basculer complètement dans le spectacle vivant quand il décide de passer lui-même à la mise en scène et par la suite à l'écriture.

En 2005, de Stéphane Arcas s'installe à Bruxelles, où il crée la Compagnie Black Flag.

Stéphane Arcas a créé Bleu Bleu au Théâtre Océan Nord en collaboration avec le musiciens Michel Cloup. Le spectacle a participé à l'édition 2015 du Festival Impatience et a été repris au Théâtre Varia en 2016 puis a été présenté sous forme d'exposition performative au Printemps de Septembre à Toulouse[1].

Le 3 octobre 2017 il crée Retour à Reims, sur fond rouge au Théâtre Varia d'après Retour à Reims de Didier Eribon.

Arts plastiques[modifier | modifier le code]

  • Run Run Run, exposition collective à la Villa Arson, Nice
  • Bleu Bleu, Lieu Commun Artist Run Space, Toulouse[1]
  • Drawing Room, exposition collective Lieu Commun Artist Run Space, La Panacée, Montpellier
  • Un nouveau départ en quelque sorte, exposition collective, La Station, Nice
  • Ceci, exposition collective, Chapelle des Carmélites de Toulouse
  • Exposition Galerie LiveInYourHead, Genève
  • Exposition THE SURVIVAL GROUP, Galerie Ars Longa, Paris
  • Exposition collective 77-07, Musée d'art contemporain de Marseille
  • Exposition Buyselff, Ateliers d’artistes de la ville de Marseille
  • Exposition collective, A La Plage, Toulouse
  • Les enfants sont de droite (fondamentalement)[2], à La Plage, Toulouse
  • Buyselff, Galerie Corentin Hamel, Paris
  • Exposition Buyselff, Fonderie Darling, Montréal
  • Sélection de vidéastes de Manuel Pomar, Les Abattoirs, musée d’art contemporain, Toulouse
  • Le comité mélangeur, La Machine à coudre, Marseille
  • Exposition Black out, VKS, Toulouse
  • Exposition collective Buy-Self, à l’occasion de la sortie du troisième catalogue Buy-Self, Palais de Tokyo, Paris
  • Exposition collective 'Buy-Self', à l’occasion de la sortie du troisième catalogue Buy-Self, La Faïencerie, Bordeaux
  • Exposition personnelle, Ateliers Tohu Bohu, Marseille
  • Installation Rua Club, dans le cadre de Porto 2001, Espaços interactivos, Capiatale Européenne de la culture Aicart, Porto (Portugal)
  • Exposition collective intrigue et provocation, Musée d’Art contemporain de Kaunas (Lituanie)
  • Exposition collective Marseille-Varsovie-Vilnius, Académie des Beaux-Arts de Varsovie (Pologne)
  • Affiches d’artistes, l’E.N.A.C., Toulouse
  • Interviso, Villa Valcampana, Macerata (Italie)
  • Sélection Vidéo, pavillon italien, Biennale de Venise (Italie)
  • Tir Groupé, Ateliers Tohu-Bohu, Marseille
  • Exposition collective, Ateliers A La Plage, Toulouse
  • Carte Blanche à Vidéochroniques, Musée d’Arts Plastiques, St Fons
  • Plus de 40 artistes, Ateliers A La Plage, Toulouse
  • Exposition collective, Ateliers En Ville, Marseille
  • Les 25 ans de la Galerie Athanor, Galerie Athanor, Marseille
  • Talking Heads Installation vidéo, festival Méridiens, Aubagne
  • Trouver un Titre Expo, le “22”, Toulouse
  • 78, rue d’Alger, Marseille
  • Prise de position, galerie Sud, Bagneux
  • Sélection d’artistes, Ateliers Tohu-Bohu, Marseille
  • les nouvelles de l’Art, Galerie Athanor, Marseille
  • Echange de Bons Procédés, Ateliers Tohu-Bohu, Marseille

Théâtre[modifier | modifier le code]

La Forêt
Stéphane Arcas, "Pas-Là"

Retour à Reims, sur fond rouge, Théâtre Varia, Bruxelles

  • Le Mamba Bleu, Centre culturel franco-guinéen, Conakry, république de Guinée.
  • Bleu bleu, Théâtre Varia, Bruxelles
  • Fireworks )with me(, performance textuelle à le Halte, Liège.
  • Une Autre Planète Ailleurs dans l'Espace, Théâtre Garonne (Toulouse) dans le cadre du Festival Actoral avec Mlle Kat et Michel Cloup.
  • La performance qui n'avait pas de titre, la Halte, Liège.
  • La Forêt, Opéra,Théâtre de la Balsamine, opéra de chambre composititeur Baudouin de jaer, direction Martijn Dendievel
  • Bleu Bleu[3],[4], théâtre Océan Nord, Bruxelles et théâtre du Rond-Point dans le cadre de Piste d'Envol puis du Festival Impatience, Paris
  • L'Argent[5],[6], Théâtre de la Balsamine[7] avec Marie Bos, Nicolas Luçon, Philippe Sangdor, Claude Schmitz
  • SCUM Manifesto[8], dans le cadre du festival genèse à la Balsamine[9] avec Cécile Chèvre, Rodolphe Coster, Ugo Dehaes, Fabien Dehasseler, François De Jonge, Paulo Guerreiro, Mathieu Haessler, Julien Jaillot, Nicolas Luçon, Guylène Olivares, Antoine Pickels, Denis Laujol, Benoît Piret, Philippe Sangdor et Vincent Sornaga.
  • La Forêt, vert presque vert[10],[11], Théâtre de la Balsamine (Bruxelles), Centre de création contemporaine Montevideo (Marseille), Salon de théâtre (Tourcoing), La Générale (Paris), Bains::Connective (Bruxelles)
  • Le Désert, Rose micro perforé, Piano Fabriek (Bruxelles)
  • Pas là, coécrit avec Arnaud Michniak (membre des groupes Diabologum et Programme) Nunatak (Bruxelles)
  • Bleu-Bleu, TillyTilly et la Bellone (Bruxelles)
  • Billy the Kid, écrit avec la participation d'Arnaud Calleja
  • Mise en scène de La Ferme des animaux, d’après George Orwell, Marseille
  • Participation à la performance Tout doit disparaître, de Laurent de Richemond, Marseille
  • I, Me and Myself, projections vidéos, Montevidéo, Marseille
  • Intervention sur la création Le Jardin des délices, de François-Michel Pesenti[12]
  • Les Étranglés, performance co-mise en scène avec Mariusz Grygielewicz, dans le cadre de “Taxi-Théâtre”, Marseille

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bleu Bleu, www.printempsdeseptembre.com (consulté le 7 juin 2017)
  2. Voir les revues Mouvement n°28 (p. 20) et Art Press n°299 (p. 80-81).
  3. Théâtre d'écorchés vifs: Bleu, bleu (Stéphane Arcas), Yukonstyle (Sarah Berthiaume), Le jeu des cigognes (Philippe Blasband), www.rtbf.be, 23 janvier 2014 (consulté le 7 juin 2016}
  4. Marie Baudet, Voyage en pays grunge, à l’Océan Nord, www.lalibre.be, 17 janvier 2014 (consulté le 7 juin 2017)
  5. Camille de Marcilly, Un voyage froid et fascinant au-delà de la vie, www.lalibre.be, 13 octobre 2011 (7 juin 2017)
  6. L’argent sur Arte belgique (50°Nord), vimeo.com (consulté le 7 juin 2017)
  7. L'Argent, balsamine.be (consulté le 7 juin 2017)
  8. « http://www.ruedutheatre.eu/article/1510/scum-manifesto »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  9. Festival Genèse, balsamine.be (consulté le 7 juin 2017)
  10. Agenda (bruxelles)n°1208 p10
  11. « http://www.bellone.be/fr/ressources/details/plays/530531 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Bellone.fr
  12. « http://www.chapter.org/2515.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Chapter.org

Liens externes[modifier | modifier le code]