Stéatose hépatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe histologique d'un foie de souris stéatosique. Les vacuoles blanches contenaient des lipides dans les cellules vivantes, mais le fixateur a dissous les lipides et elles apparaissent maintenant vides.

La stéatose hépatique est une lésion du foie caractérisée par la présence de triglycérides dans les hépatocytes.

Dans l'espèce humaine, sa gravité est variable. Il en existe deux types : la stéatose macrovésiculaire, la plus fréquente, bénigne, majoritairement associée à la consommation excessive d'alcool, et la stéatose microvésiculaire, liée à un dysfonctionnement mitochondrial, plus sévère.

Chez les oiseaux migrateurs, elle est physiologique et consécutive à la zugunruhe (agitation migratoire). Elle est provoquée chez les oiseaux non migrateurs en élevage avicole afin de produire du foie gras par gavage.

Causes[modifier | modifier le code]

Plusieurs facteurs sont liés à la stéatose hépatique : l'obésité, le diabète, l'hyperlipidémie, l'intoxication alcoolique, la grossesse ou le syndrome métabolique (Hypertension artériellediabètehypercholéstérolémie). La chirurgie abdominale et la prise de certains médicaments comme les corticostéroïdes ou les anti-rétroviraux peuvent également favoriser l'apparition de la stéatose hépatique non alcoolique. De même que des insecticides tel que le DDT, les carences en protéines ou une perte rapide de poids. [1]

Chez l'Homme[modifier | modifier le code]

Elle apparaît lorsque le foie est trop gras (c'est-à-dire qu'il comporte trop de triglycérides). Cela se rencontre assez souvent chez les personnes obèses, diabétiques, ou encore alcooliques[2].

Voir aussi Maladie des vomissements de la Jamaïque.

Symptômes[modifier | modifier le code]

Dans la grande majorité des cas, la stéatose hépatique n'est responsable d'aucun symptôme : on parle de maladie asymptomatique. À moindre échelle, on peut rencontrer :

  • un foie augmenté de volume ;
  • une sensation de gêne au niveau de l'abdomen en regard du foie ;
  • une sensibilité du foie lors de la palpation.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Le diagnostic de la stéatose hépatique se fait par le biais d'une palpation qui découvre une hépatomégalie et d'une imagerie du foie. L'échographie, voire le scanner, permet d'identifier les dépôts lipidiques dans l'organe. Une analyse de sang sera souvent ajoutée pour vérifier si une souffrance du foie a débuté, et sera régulièrement contrôlée pour diagnostiquer précocement une possible évolution vers le stade de cirrhose

Clinique[modifier | modifier le code]

Paraclinique[modifier | modifier le code]

  • Pendant la phase de l'évolution de la stéatose, suite à la compression et la nécrose de cellules hépatiques, on peut retrouver une augmentation

On peut retrouver une augmentation des triglycérides et des signes d'alcoolisme (CDT +++, GGT +++, VGM ++).

Les stéatoses hépatiques non-évolutives peuvent s'accompagner d'un bilan enzymatique normal, et éventuellement une bilirubine conjuguée augmentée par défaut d'élimination (canalicules biliaires comprimés).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Stéatose hépatique - Causes, symptômes et traitements », sur Journal des Femmes Santé (consulté le 11 juin 2016)
  2. restez-mince, « La stéatose hépatique métabolique ou NASH : les 10 solutions comparées », conseils minceur et santé - perte de poids, ballon gastrique, opérations,‎ (lire en ligne)

Autres :