Sri Lanka Freedom Party

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sri Lanka Freedom Party
cingalais : ශ්‍රී ලංකා නිදහස් පක්‍ෂය
tamoul : இலங்கை சுதந்திரக் கட்சி
Image illustrative de l’article Sri Lanka Freedom Party
Logotype officiel.
Présentation
Président Maithripala Sirisena
Fondation
Siège 301 T. B. Jayah Mawatha,
Colombo 10
Secrétaire général Duminda Dissanayake
Fondateur Solomon Bandaranaike
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie
Bouddhisme
Coalition United People's Freedom Alliance (depuis 2004)
People's Alliance (1994-2004)
Couleurs Bleu
Site web www.slfp.lk
Représentation
Députés
80 / 225

Le Sri Lanka Freedom Party, (cingalais : ශ්‍රී ලංකා නිදහස් පක්‍ෂය , tamoul : இலங்கை சுதந்திரக் கட்சி ), régulièrement abrévié SLFP, est l'un des 2 principaux partis politiques du Sri Lanka.

Fondé par Solomon Bandaranaike en 1951, sa première accession au pouvoir remonte aux élections de 1956, et a été le parti de la majorité à de nombreuses occasions. Il est généralement considéré comme ayant un programme de centre-gauche progressiste et est souvent associé avec des partis nationalistes Sinhala.

Il est le parti majeur de l'alliance United People's Freedom Alliance. Le chef actuel du Sri Lanka Freedom Party est Maithripala Sirisena, l'actuel président du Sri Lanka et successeur de Mahinda Rajapakse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dominion de Ceylan[modifier | modifier le code]

Après l'indépendance, le SLFP représente une forme de socialisme non révolutionnaire et de politique de non alignement, fortement liés aux pays socialistes.

Le SLFP remporte les élections de 1956 permettant à son fondateur et leader, Solomon Bandaranaike, d'occuper le poste de Premier ministre du Sri Lanka. Après son assassinat en 1959 par un moine bouddhiste cingalais, sa veuve, Sirimavo Bandaranaike, remporte les élections et est nommée Premier ministre, devenant ainsi la première femme au monde à être élue chef de gouvernement.

République du Sri Lanka[modifier | modifier le code]

En 1972, Sirimavo Bandaranaike sort le dominion de Ceylan du Commonwealth, et transforme le pays en République pour s’émanciper du Royaume-Uni. Cela a des conséquences désastreuses pour l'économie du pays, et le SLFP perd les élections de 1977.

Ce n'est qu'en 1994 que le SLFP renoue avec le succès électoral mené par Chandrika Kumaratunga, fille de Solomon et Sirimavo Bandaranaike. Pendant ses mandats de Présidente de la république, de 1994 à 2005, elle mène une politique économique plus libérale que ses prédécesseurs. Cependant, des problèmes économiques et l'incapacité du SLFP à mettre fin à la guerre civile en faisant aboutir les négociations avec le LTTE, lui font perdre les élections législatives de 2001.

Lors des élections législatives du 2 avril 2004, le parti est leader de la United People's Freedom Alliance, qui remporte 45,6 % des votes, soit 105/225 sièges. Après les élections, le parti accède au pouvoir avec Mahinda Rajapakse comme Premier ministre, qui est ensuite élu président le 17 novembre de la même année avec 50,3 % des votes, bien que n'étant soutenu que par une partie de son parti à cause d'une scission.

Confortés par la victoire sur les LTTE en 2009, le SLFP et Rajapakse restent au pouvoir jusqu'en janvier 2015, date à laquelle ce dernier qui brigue un troisième mandat, convoque des élections présidentielles anticipées. Il y est opposé à un de ses anciens ministres également membre du SLFP, Maithripala Sirisena. Ce dernier remporte les élections face à Rajapakse de plus en plus discrédité par des affaires de népotisme, de corruption et des dérives autoritaires[1]. Au mois d'août suivant, le SLFP perd les élections législatives[2].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Année Candidat Voix % Rang
1982 Hector Kobbekaduwa 2 548 438 39.07% 2e
1988 Sirimavo Bandaranaike 2 289 860 44.95% 2e
1994 Chandrika Kumaratunga 4 709 205 62.28% 1re
1999 Chandrika Kumaratunga 4 312 157 51.12% 1re
2005 Mahinda Rajapaksa 4 887 152 50.29% 1re [note 1]
2010 Mahinda Rajapaksa 6 015 934 57.88% 1re [note 2]
2015 Mahinda Rajapaksa 5 768 090 47.58% 2e [note 3]
Maithripala Sirisena 6 217 162 51,79% 1re [note 4]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Voix % Sièges Alliance
1952 361 250 15.52%
9 / 95
1956 1 046 277 39.52%
51 / 95
Mahajana Eksath Peramuna
Mars 1960 647 175 21.28%
46 / 151
Juillet 1960 1 022 171 33.22%
75 / 151
1965 1 221 437 30.18%
41 / 151
1970 1 839 979 36.86%
91 / 151
1977 1 855 331 29,72%
8 / 168
1989 1 785 369 31.90%
67 / 225
1994 3 887 823 48.94%
105 / 225
People's Alliance
2000 3 900 901 45.11%
107 / 225
People's Alliance
2001 3 330 815 37.19%
77 / 225
People's Alliance
2004 4 223 970 45.60%
105 / 225
United People's Freedom Alliance
2010 4 846 388 60.33%
144 / 225
United People's Freedom Alliance
2015 4 732 664 42.38%
95 / 225
United People's Freedom Alliance

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En tant que membre du United People's Freedom Alliance
  2. En tant que membre du United People's Freedom Alliance
  3. En tant que membre du United People's Freedom Alliance
  4. En tant que membre du Sri Lanka Freedom Party, mais aussi du Nouveau Front démocratique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) C. A. Gunarwardena, « SLFP – Sri Lanka Freedom Party », in Encyclopedia of Sri Lanka, New Dawn Press, New Delhi, 2006 (2e éd.), p. 338-339 (ISBN 978-1932705485)

Références[modifier | modifier le code]