Square des Deux-Nèthes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Square des Deux-Nèthes
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Paris
Arrondissement 18e
Quartier Grandes-Carrières
Superficie 3 500 m2
Histoire
Création 2003
Localisation
Coordonnées 48° 53′ 09″ nord, 2° 19′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Square des Deux-Nèthes

Le square des Deux-Nèthes est un square du 18e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Ce square tire son nom, comme l’impasse des Deux-Nèthes mitoyenne, du département français des Deux-Nèthes qui avait existé sous la Révolution puis sous Napoléon Ier, avec Anvers comme chef-lieu. Le département lui-même tirait son nom de la Nèthe, rivière de Belgique ayant deux affluents : la Grande Nèthe et la Petite Nèthe.

Historique[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres, l’emplacement du square des Deux-Nèthes est occupé par le bal-musette du Petit Jardin, où se produisent en 1935, alors inconnus, Édith Piaf et Django Reinhardt, au sein de gens du milieu, de proxénètes, de prostituées… On y croise le malfrat Henri Charrière dit Papillon[1].

Un graffiti à l'effigie de l'abbé Pierre est dévoilé dans le square le [2].

Le square est un espace reconquis sur un ilot bâti vétuste, ouvert au public en 2003. Il est longé par deux petites impasses singulières, l'impasse de la Défense, entièrement rénovée dans un style très Bauhaus et l'impasse des Deux-Nèthes[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Paris : impasse des Deux-Nèthes, venelle villageoise au passé sulfureux », parisladouce.com, (consulté le 24 avril 2016).
  2. « Un graffiti géant rend hommage à l'abbé Pierre », www.leparisien.fr, 23 janvier 2011.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]