Square de Montsouris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

14e arrt
Square de Montsouris
Image illustrative de l’article Square de Montsouris
Cette rue très verte tire son nom
du parc Montsouris voisin.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Parc-de-Montsouris
Début 8-12, rue Nansouty
Fin 51, avenue Reille
Morphologie
Longueur 207 m
Largeur m
Historique
Création 1922
Géocodification
Ville de Paris 6474
DGI 6533
Géolocalisation sur la carte : 14e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 14e arrondissement de Paris)
Square de Montsouris
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Square de Montsouris

Le square de Montsouris, ou rue du square Montsouris, est une voie privée non fermée du sud de Paris (France), située dans le quartier du Parc-de-Montsouris, dans le 14e arrondissement.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

D'une longueur d'environ 200 mètres, pavée et pentue, cette rue très verte tire son nom du parc Montsouris voisin.

Elle comporte 60 numéros.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue du square Montsouris porte ce nom en raison du voisinage du parc de Montsouris.

Historique[modifier | modifier le code]

Ouverte en 1922 sous sa dénomination actuelle, cette voie privée est également ouverte à la circulation publique depuis un arrêté du [1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

La rue est bordée de maisons construites pour beaucoup dans l'entre-deux-guerres, dans un style Art nouveau et Art déco. En particulier, celle située au no 2, la maison Gaut, a été conçue en 1923 par les frères Perret, après avoir été initialement confiée à Le Corbusier[2]. Celle située au no 51, qui fait l'angle avec l'avenue Reille, était l'atelier du peintre Ozenfant, conçue en 1922-1923 par Le Corbusier[2].

Le peintre Roger Bissière y a également fait construire une maison où il a vécu jusqu'en 1939 ; l'été, il louait son domicile à son ami Nicolas Wacker, un autre peintre[3].

L'artiste Tsugouharu Foujita y a élu domicile en 1928. Jean Chapin s'y est également installé.

Façade de maison Art déco square de Montsouris.

Un cadran solaire peint en 1900 orne la façade du no 28[4].

Au no 40, une sculpture de Claude Bouscau est posée dans la courette devant la maison : Léda et son cygne[5]. En décembre 2013, elle est déposée au musée de La Piscine à Roubaix.[réf. nécessaire]
Cette maison fut réalisée en 1923 par l'architecte Gilles Buisson, comme celle du no 6. Depuis sa construction, elle n'a pas connu de modifications importantes à l'exception de la pose d'une rampe entre le rez-de-chaussée surélevé et la pose d'un balcon en fer forgé remplaçant celui en bois. Elle combine colombages et éléments de style contemporain. Le bas de la maison est en pierre. L'intérieur est en grande partie réalisé en bois. À remarquer les vitraux de la fenêtre du rez-de-chaussée. Trois propriétaires s'y sont succédé depuis sa construction : l'architecte Gilles Buisson, madame Marceron et madame Bouscau, sa fille et épouse du sculpteur qui y vécut de 1940 jusqu'à son décès en 1985.

Vingt-huit maisons individuelles du square sont des HBM construites impérativement en briques rouges ou ocres.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. Wikimedia Commons présente d’autres illustrations sur Square de Montsouris.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Square de Montsouris, sur Index des voies de Paris.
  2. a et b « 14e ardt. Autour du parc Montsouris », Parcours d'architecture : un nouveau regard sur le patrimoine parisien, sur www.paris.fr, Ville de Paris (consulté le ).
  3. « Biographie de Roger Bissière », Galerie Jeanne Bucher (consulté le ).
  4. « 28, square Montsouris », Société astronomique de France (consulté le ).
  5. « De Montsouris à Montparnasse », À Paris, no 22, mars 2007, Ville de Paris, p. 34-35.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :