Square Trousseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Square Trousseau
Image illustrative de l’article Square Trousseau
Le kiosque à musique.
Géographie
Pays France
Commune Paris
Arrondissement 12e
Quartier Quinze-Vingts
Histoire
Création 1906
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 02″ nord, 2° 22′ 38″ est

Le square Trousseau[1] est un square du 12e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

De forme rectangulaire, il est délimité par la rue du Faubourg-Saint-Antoine (espace séparant le no 106 et le no 118), la rue Charles-Baudelaire, la rue Théophile-Roussel et la rue Antoine-Vollon. Il abrite un kiosque à musique et des jeux pour enfants. Une partie florale y est préservée du côté de la rue du Faubourg-Saint-Antoine.

Le site est accessible par le 2, rue Antoine-Vollon.

Il est desservi par la ligne (M)(8) à la station Ledru-Rollin.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Il rend hommage au médecin, clinicien et homme politique français Armand Trousseau (1801-1867).

Historique[modifier | modifier le code]

Il existait un cimetière des Enfants-Trouvés, aujourd'hui disparu. Le corps décapité de la princesse de Lamballe (1749-1792), amie de Marie-Antoinette, y fut jeté après son lynchage devant la prison de la Force. On y adjoignit sa tête qu'un citoyen avait récupérée après qu'elle a été exhibée dans Paris, plantée au bout d'une pique[2].

Le square a également été l'emplacement de l'hôpital des Enfants-Trouvés. L'Hôpital général acquit en 1674 les terrains situés entre la rue du Faubourg-Saint-Antoine, la rue de Cotte, la rue de Charenton et la rue Traversière pour y édifier un hospice destiné aux enfants trouvés. Environ un millier d'enfants étaient abandonnés chaque année à Paris. L'hospice en accueillait six cents, dont s'occupaient les Sœurs de la charité.

Devenu une annexe de l'Hôtel-Dieu de Paris, l'hospice des Enfants-Trouvés fut rebaptisé « hôpital Sainte-Marguerite » en 1839 avant d'être transformé en 1854 en hôpital pour enfants malades sous le nom d'« hôpital Sainte-Eugénie ». Appelé « Trousseau » en 1880, il fut démoli en 1902 et le nom de Trousseau fut transféré à l’hôpital Armand-Trousseau de l’avenue du Docteur-Arnold-Netter[3].

Activités[modifier | modifier le code]

Un vide-greniers y est organisé tous les ans.

Le festival Kiosquorama anime également le square et son kiosque à musique chaque mois de septembre avec concerts, ateliers…

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Nomenclature officielle des voies publiques et privées éditée par la Mairie de Paris (support papier ; neuvième édition de mars 1997 (ISBN 2-9511599-0-0)) mentionne bien une « rue Trousseau » mais aucun « square Trousseau » ou « square Armand-Trousseau » existant ou ayant existé.
  2. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Éditions Le Cherche midi, 1998 225 p. (ISBN 978-2862745237).
  3. Écusson d'informations historiques de la ville de Paris situé à l'entrée nord du square.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]