Spýros Kyprianoú

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Spyros Kyprianou)
Aller à : navigation, rechercher
Spýros Kyprianoú
Σπύρος Κυπριανού
Image illustrative de l'article Spýros Kyprianoú
Fonctions
Président de la République de Chypre

(10 ans, 6 mois et 25 jours)
Prédécesseur Makarios III
Successeur Giórgos Vasileíou
Président de la Chambre des représentants

(5 ans et 1 jour)
Prédécesseur Tássos Papadópoulos, Aléxis Galanós
Successeur Alékos Mikhailídis, Dimítris Khristófias

(11 mois et 14 jours)
Prédécesseur Tássos Papadópoulos
Successeur Alékos Mikhailídis
Président du DIKO
Prédécesseur Nouvelle fonction
Successeur Tássos Papadópoulos
Biographie
Nom de naissance Spýros Akhilléas Kyprianoú
Date de naissance
Lieu de naissance Limassol (Chypre)
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Nicosie (Chypre)
Nationalité chypriote
Parti politique DIKO
Enfants Márkos Kyprianoú
Religion Orthodoxie

Spýros Kyprianoú
Présidents de la République de Chypre

Spýros Kyprianoú (en grec: Σπύρος Κυπριανού), né le à Limassol et mort le à Nicosie, est un homme politique chypriote. Il est président de la République de 1977 à 1988.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie le droit et l’économie à Londres, où il travaille également pour une organisation chypriote qui informe le public britannique de la situation à Chypre, à partir de 1955. À cause de cette activité, Kyprianou est expulsé de Grande-Bretagne.

Entre 1960 et 1972, il est ministre des affaires étrangère de Chypre. En 1976, il fonde le Parti démocratique, avec lequel il gagne les élections législatives la même année et est élu président du Chambre des représentants le 20 septembre.

Le , après la mort de l’archevêque Makarios, Kyprianou, en sa qualité de président du Parlement, assure l'intérim comme président de la République avant d'être confirmé comme président en titre le 31 août suivant pour achever le mandat en cours[1]. Seul candidat pour l'élection présidentielle, il est reconduit sans vote le [2]. Il est réélu dès le premier tour lors de l'élection du en obtenant 55,5 % des voix face à Glafcos Cleridès et Vassos Lyssaridis.

Candidat à un troisième mandat, il est éliminé lors de l'élection du en ne terminant qu'à la troisième place du scrutin, qui verra la victoire au second tour de Georges Vassiliou.

Il exerce une seconde fois la présidence de la Chambre des représentants entre 1996 et 2001.

Il était marié et était père de deux fils, dont le second, Márkos Kyprianoú, est aussi homme politique.

Il s'éteint le , à Nicosie à la suite d’un cancer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouveau président de la République M. Kyprianou s'engage à suivre la voie tracée par Mgr Makarios », Le Monde, 2 septembre 1977
  2. « Chypre. La réélection de M. Spyros Kyprianou », Le Monde, 28 janvier 1978

Liens externes[modifier | modifier le code]