Sporting club Tulle Corrèze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sporting club Tulle Corrèze
Logo du Sporting club Tulle Corrèze

Généralités
Noms précédents Sporting club tulliste
Fondation 1904
Couleurs bleu et blanc
Stade Stade Alexandre-Cueille
(3 000 places)
Siège Chemin du stade - 19000 Tulle Cedex
Championnat actuel Fédérale 2
Président Philippe Combes
Entraîneur Fabien Domingo
Robert Chassagnac
Jérôme Bonvoisin
Site web www.sctc-tulle-rugby.com
Palmarès principal
National[Note 1] Coupe de France (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Dernière mise à jour : 14 août 2018.

Le Sporting club Tulle Corrèze ou SCT Corrèze est un club français de rugby à XV, basé à Tulle, appartenant au comité du Limousin, dont l'équipe première évolue en Fédérale 2 pour la saison 2020-2021.

Historique[modifier | modifier le code]

Le club a été créé en 1904 (6 ans avant le CA Brive et 7 ans avant l'AS Montferrand) et a rapidement bénéficié de l’apport de jeunes méridionaux venus faire leur service militaire au 100e régiment d’infanterie stationné dans la ville.

La montée en première division en 1951[modifier | modifier le code]

Évoluant d’abord en championnat régional, le SCT atteint pour la première fois la première division en 1952

Qualifications en phases finales du championnat (1954-1969)[modifier | modifier le code]

Il se qualifie pour les seizièmes de finale dès 1954. Il en fera de même jusqu’en 1969 sans interruption, devenant ainsi un des membres réguliers de l’élite du rugby français. Tulle dispute notamment 3 quarts de finales du championnat de France en 1956, 1962 et 1965.

Victoire en challenge de l’Espérance[modifier | modifier le code]

Tulle remporte aussi le Challenge de l’Espérance, compétition dont il est à l’origine en 1954 et en 1964.

Déclin et descente en première division groupe B (1974)[modifier | modifier le code]

À partir de 1969, le club décline dans la hiérarchie nationale et finit par descendre en Groupe B en 1974 alors que l’élite est réduite de 64 à 32 clubs.

Remontée en Groupe A et court retour vers les sommets du championnat (1978-1980)[modifier | modifier le code]

Le SC Tulle remonte en groupe A et dispute un dernier quart de finale en 1980 perdue 22-19 après prolongations contre le voisin briviste pourtant battu à Brive 18-6 en poule et chez qui Tulle avait obtenu le match nul 10-10.

Victoires en challenge de l’Espérance[modifier | modifier le code]

Tulle remporte aussi le Challenge de l’Espérance en 1977, année où il retrouve l’élite et en 1980.

Dernières saisons dans l’élite (1980-1986)[modifier | modifier le code]

Les saisons suivantes, Tulle se qualifie encore pour les seizièmes de finales en 1981 et 1983 et pour les huitièmes de finales en 1984.

Ensuite, le club, avant-dernier de sa poule se sera pas qualifié en 1985 avant d’être relégué la saison suivante alors que l’élite a été réduite à 20 clubs pour préparer la coupe du monde.

Descente en Groupe A2 puis en Groupe B[modifier | modifier le code]

Tulle joue ensuite en groupe A2 en 1987 puis en Groupe B entre 1988 et 1993.

Bilan[modifier | modifier le code]

En tenant compte de ses années en Groupe B (1973-1974, 1976-1977, 1988-1989 à 1992-1993), le SC Tulle aura passé 42 années consécutives en première division.

Descente en deuxième division en 1993[modifier | modifier le code]

Depuis sa descente en deuxième division en 1993, le club n'a jamais réussi à revenir au sommet du rugby français. Il évolue actuellement en Fédérale 2.

Descente en Fédérale 3[modifier | modifier le code]

Après plusieurs années passées en Fédérale 3 et sous l'impulsion d'anciens joueurs pro (Bonvoisin, Van Rensburg, Farfart, Harbut et Bonetti), le SCT accède à la division supérieure en 2010.

Remontée en Fédérale 2[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2010-2011, le club s'adapte à cette nouvelle division et termine 7e de sa poule lui permettant de se maintenir.

Pour sa 2e saison en Fédérale 2, saison 2011-2012, le SC Tulle terminant 3e de sa poule, se qualifie pour les phases finales. Après avoir battu Céret (14-9 et 9-11) en 16e de finale, le club corrézien échoue pour la montée en Fédérale 1, battu en huitième de finale par le Stade Rodez Aveyron (15-12 et 0-6).

Remontée en Fédérale 1[modifier | modifier le code]

Pour sa 3e saison en Fédérale 2, le club se renforce avec l'arrivée de plusieurs joueurs du CA Brive dont Leite, Domingo[1] lui permettant, pour la saison 2012-2013, de terminer 1er de poule et de se qualifier pour les phases finales. Les victoires contre l'US Morlaàs (28-34 et 24-16) en 16e, puis contre le Cercle athlétique castelsarrasinois (32-26 et 24-11) en 8e de finale, lui permettent de retrouver la Fédérale 1 dès la reprise à l'automne 2013. Toutefois l'aventure en championnat de France se termine en 1/4 de finale contre le CAR Lormont (20-24).

Pour la saison 2013-2014 en Fédérale 1, Mosese Moala (CA Ribérac), Paga Tafili et David Payrat (EVMBO), Simon Azoulai, Mathias Fernandez et Jamie Noon (CA Brive), Anthony Demoulin (AS Saint-Junien), Florian Bousquet et Clément Bourg (USA Limoges), Sébastien Delmond (US Objat) viennent renforcer le club. Sur les 11 joueurs, 9 sont recrutés pour dynamiser le pack[2],[3].

Retour en Fédérale 2[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison 2016-2017 le SCT est relégué en Fédérale 2.

À l'issue de la saison 2017-2018, il termine 4e de la poule 8 et se qualifie pour les seizièmes de finale mais succombe contre l'US Nafarroa 29 à 52.

Pour la saison 2017-2018, le SCT est engagé en poule 8.

Les internationaux du SC Tulle[modifier | modifier le code]

Le club a fourni plusieurs joueurs au XV de France dont Michel Yachvili, père de Dimitri, international lui-même et ayant évolué en tant que demi de mêlée du Biarritz olympique.

Le SC Tulle est aussi à l’origine du Challenge de l'Espérance, lancé en 1955[réf. nécessaire].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Couleurs et maillots[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Nb équipe/poule Division Classement Phase finale Titres
2016-2017 Fédérale 1 10 Troisième division - - -
2015-2016 Fédérale 1 10 Troisième division 7e - -
2014-2015 Fédérale 1 10 Troisième division 7e - -
2013-2014 Fédérale 1 10 Troisième division 7e - -
2012-2013 Fédérale 2 10 Quatrième division 1er 1/4 de finale -
2011-2012 Fédérale 2 10 Quatrième division 2e 8e de finale -
2010-2011 Fédérale 2 10 Quatrième division 7e - -
2009-2010 Fédérale 3 12 Cinquième division 1er 16e de finale -
2008-2009 Fédérale 3 12 Cinquième division 2e 16e de finale -
2007-2008 Fédérale 3 12 Cinquième division 6e - -

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • Roger Bastié

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Baptiste Gay, « Le SC Tulle n'a plus le blues », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 24 mai 2013).
  2. En effet à partir de la Fédérale 1 les packs poussent en mêlée et dans les rucks.
  3. Le promu a axé son recrutement sur son pack et plus particulièrement sur le 5 de devant

Liens externes[modifier | modifier le code]