Sport en Nouvelle-Zélande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joe Rokocoko des All Blacks

Le sport en Nouvelle-Zélande est largement influencé par l'histoire du pays, ancienne colonie britannique. Parmi les sports les plus populaires se trouvent donc le rugby (particulièrement à XV), le cricket et le netball, ainsi que le golf, le nautisme, l'aviron et en moindre mesure le football. Des sports d'hiver sont également populaires comme le ski et le snowboard, grâce à la présence des Alpes du Sud.

Les couleurs des équipes nationales ne sont pas celles du drapeau néo-zélandais mais le noir et le blanc. Le symbole le plus utilisé est une fougére d'argentsilver fern. Généralement, les équipes masculines ont dans leur nom le mot « Blacks » (All Blacks, Tall Blacks, etc), et les équipes féminines « Ferns » (Black Ferns, Tall Ferns, etc).

La Nouvelle-Zélande a compté des succès sportifs dans des domaines autres que le rugby à XV, comme en athlétisme avec des coureurs comme Peter Snell ou en yachting grâce à ses victoires dans la Coupe de l’America en 1995 et 2000, mais c’est de loin le rugby à XV qui lui a procuré le plus grand nombre de succès et une plus grande visibilité dans le monde.

Westpac Stadium de Wellington

Rugby à XV[modifier | modifier le code]

Les All Blacks faisant le haka en novembre 2006

Contrairement à leurs voisins australiens ou aux pays concernés par le Tournoi des Six Nations, le rugby à XV est le sport le plus populaire[1] en Nouvelle-Zélande, celui qui est pratiqué de préférence par les sportifs les plus talentueux du pays et celui qui attire le plus de spectateurs. Depuis les premiers succès de l’équipe néo-zélandaise à la fin des années 1880, le rugby à XV a permis à la Nouvelle-Zélande d’être mieux connue sur le plan international et, avec les succès des All Blacks au début des années 1900, d’être reconnue comme une grande nation de sport.

Rencontre All Blacks / Wallabies lors du Tri Nations

Le rugby à XV est le sport le plus populaire de Nouvelle-Zélande, il attire principalement les meilleurs sportifs du pays et aussi ceux des îles voisines de l’Océanie. L’équipe de Nouvelle-Zélande, surnommée les All Blacks, dispute chaque année le Tri-nations contre les équipes d’Australie et d’Afrique du Sud, elle effectue aussi régulièrement des tournées pour se confronter aux équipes européennes et rencontre ces équipes tous les quatre ans lors de coupe du monde de rugby.

Les All Blacks sont régulièrement favoris pour remporter la coupe du monde de rugby. Ils ont gagné cette épreuve en 1987 et en 2011. Ils ont un palmarès inégalé dans le rugby à XV avec un fort pourcentage de victoires en test matchs, leur premier succès est acquis dès 1903 contre l’équipe d’Australie. Ils sont aussi connus pour leur tenue tout en noir et leur chant de guerre, le fameux Kapa o Pango, qu’ils interprètent avant chaque test match pour impressionner l’adversaire.

Rugby à XIII[modifier | modifier le code]

À l'opposé de l'Australie, où le rugby à XIII est la forme de rugby la plus jouée et la plus populaire, en Nouvelle-Zélande le sport est semi-professionnel et n'est pas très suivi. Le National Rugby League australien est toutefois assez populaire, incluant une équipe néo-zélandaise, les New Zealand Warriors. En 2008, l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XIII a remporté la 13e Coupe du monde de rugby à XIII.

Cricket[modifier | modifier le code]

Stade de cricket du Waikato

Le cricket est communément désigné le « sport d'été » de la Nouvelle-Zélande, qui est l'une des dix nations pouvant jouer des matchs de Test cricket. Les compétitions nationales ne sont pas aussi suivies que pour le rugby à XV mais attirent toutefois de nombreux spectateurs. Six équipes s'affrontent notamment lors du State Championship, organisé depuis 1906-1907. L'équipe nationale de cricket, dont les joueurs sont surnommés les Black Caps, a disputé son premier test en 1930. Elle a remporté l'ICC KnockOut en l'an 2000.

Netball[modifier | modifier le code]

Le netball, similaire au basket-ball, est en Nouvelle-Zélande un sport principalement féminin. Il est assez suivi par les médias, l'équipe nationale féminine étant le plus souvent victorieuse.

Nautisme[modifier | modifier le code]

Cours de waka ama

Auckland accueillit la Coupe de l'America en 2000 et 2003 ; Team New Zealand gagna en 1995 et 2000.

Les Maoris ont depuis plusieurs décennies repopularisé le sport de courses de waka, waka ama.

Football[modifier | modifier le code]

Le football est beaucoup moins populaire en Nouvelle-Zélande que dans d'autres pays. L'équipe de Nouvelle-Zélande de football n'a participé à la Coupe du monde de football qu'une fois, en 1982, et fut éliminée au premier tour. Elle s'est cependant qualifiée à nouveau pour l'édition 2010 en Afrique du Sud, accrochant notamment un match nul contre les ex champions du monde Italiens. La seule équipe professionnelle du pays, Wellington Phoenix FC, joue dans le Championnat d'Australie de football.

Basket-ball[modifier | modifier le code]

L'équipe nationale s'appelle les Tall Blacks ; plusieurs joueurs néo-zélandais jouent dans la NBA, dont Sean Marks des Portland Trails Blazers

Tennis[modifier | modifier le code]

Parmi les joueurs de tennis les plus célèbres on trouve Anthony Wilding, natif de Christchurch.


Alpinisme[modifier | modifier le code]

Edmund Hillary, le premier homme à atteindre le sommet de l'Everest avec le sherpa Tensing Norgay, est originaire de Nouvelle-Zélande.

Golf[modifier | modifier le code]

Le golf est le sport le plus pratiqué par les hommes en Nouvelle-Zélande (26 % de participation masculines). L'Open de Nouvelle-Zélande se déroule tous les ans à Christchurch et tous les quatre ans a la Seine-Saint Denis a Paris

Sports Mécaniques[modifier | modifier le code]

Denny Hulme a remporté 8 Grand Prix de Formule 1 entre 1967 et 1974 et a été sacré Champion du Monde en 1967. Il est actuellement le seul pilote néo-zélandais sacré dans cette discipline. Bruce McLaren a remporté 4 victoires en Grand Prix de Formule 1 entre 1959 et 1970. En s’imposant au Grand Prix des États-Unis 1959, il devient le plus jeune vainqueur de la discipline à 22 ans. Son record de précocité ne sera battu qu'en 2003 par Fernando Alonso. Il est également connu pour avoir fondé l'écurie McLaren Racing, qui existe encore à l'heure actuelle et est l'une des meilleures équipes de Formule 1.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]