Spite house

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une spite house (littéralement une « maison du dépit » ou « construite par dépit ») est un bâtiment construit ou modifié dans le but d'irriter les voisins ou des personnes qui ont des intérêts immobiliers à proximité. Le plus souvent, elles obstruent des passages qui mènent à des bâtiments proches, bloquent la lumière naturelle ou expriment un défi[1]. L'un des premiers exemples connus aux États-Unis remonte à 1806[2]. L'occupation des lieux n'étant pas leur objet principal, ces maisons présentent souvent une ergonomie déficiente ou manquent d'esthétique.

Le nombre de spite houses est minime au XXIe siècle où les dispositions du type des documents techniques unifiés (ou codes du bâtiment) interdisent toute construction qui réduit la jouissance des lieux ou l'intimité des voisins[3],[4].

La Skinny House, une maison de quatre étages à Boston, au Massachusetts. Conçue au départ comme spite house, elle serait la maison la plus étroite de Boston[5].

Exemples[modifier | modifier le code]

Une spite house à Alameda en Californie[6]. Le bâtiment vertical le plus près des automobiles bloque la lumière à la maison qui se trouve à la droite et obstrue le passage vers la rue.

Au début du XXe siècle, un citoyen d'Alameda en Californie a voulu construire une grande maison sur un terrain reçu en héritage. La ville a cependant requis une grande partie du terrain pour une rue. De dépit envers la ville et un voisin, le propriétaire a construit sur le terrain restant une maison de 3 m de profondeur, 16 m de longueur et 6,1 m de hauteur[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Spite house » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) John Kelly, « Answer Man: In Search Of Houses That Spite Built », The Washington Post,‎ , C02 (lire en ligne, consulté le 30 mars 2014)
  2. [image] « Historical American Building Survey: Spite (McCobb-Dodge) House - Page 2 », United States National Park Service, (consulté le 30 mars 2014)
  3. (en) David Mccormack, « The house that spite built: Iconic property 'built by ex-wife on front yard of husband's home after she lost out in divorce' for sale », Daily Mail,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2014)
  4. (en) Bill Kibbel, « The Spite House », old house web, (consulté le 30 mars 2014)
  5. (en) Jim Cronin, « Living sideways », Boston Globe,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2014)
  6. a et b (en) Sylvia Rubin, « Neighbor against neighbor; Mediators can resolve disputes. Section: People », San Francisco Chronicle,‎ , B3

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]