Spirit (album de Depeche Mode)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spirit.
Spirit
Album de Depeche Mode
Sortie
Enregistré 2016
Sound Design (Santa Barbara)
Jungle City Studios (New York)[1]
Durée 49:23
Genre Électro rock[2]
Auteur-compositeur David Gahan, Martin Gore, Christian Eigner, Peter Gordeno, Kurt Uenala
Producteur James Ford
Label Europe Sony Music Entertainment
Drapeau : États-Unis Columbia

Albums de Depeche Mode

Singles

  1. Where's the Revolution
    Sortie : 3 février 2017
  2. Going Backwards
    Sortie : 23 juin 2017

Critiques presse

Score cumulé
Site Note
Metacritic 74/100[3]
Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 4.5/5 stars[4]
Financial Times 3/5 stars[5]
The Guardian 4/5 stars[6]
The Independent 2/5 stars[7]
Mojo 4/5 stars[8]
The Observer 3/5 stars[9]
Paste 5,3/10[10]
Pitchfork 6,8/10[11]
Q 4/5 stars[12]
Rolling Stone 3.5/5 stars[13]

Spirit est le quatorzième album studio du groupe Depeche Mode, sorti en mars 2017[14]. Dave Gahan a écrit quatre titres de l'album dont You Move qui est une collaboration avec Martin L. Gore.

Historique[modifier | modifier le code]

L'enregistrement de l'album a été assez marqué par la politique américaine et la candidature de Donald Trump. Dave Gahan raconte notamment :

« Martin et moi vivons aux États-Unis alors nous sommes tous deux très affectés par ce qu’il se passe ici. Martin m’a dit “Je sais que pour certaines personnes, cela peut ressembler à des propos de rockstars nanties qui vivent dans leurs grandes villas de Santa Barbara sans se soucier du reste de la planète, et c’est vrai que nous avons de la chance. Mais cela ne veut pas dire qu’on se fiche de ce qu’il se passe dans le monde. Cela me touche vraiment”. Et je lui ai répondu : “Je comprends. Je ressens la même chose”. [...] Je ne dirais pas que c’est un album politique, parce que je n’écoute pas de la musique de façon partisane. Mais c’est clairement un album sur l’humanité et notre place sur Terre[15]. »

— Dave Gahan, Rolling Stone

Dave Gahan et Martin Gore ont eu assez tôt le même regard sur les événements internationaux, surtout dès les premières séances avec Andy Fletcher pour ce nouvel album. Ils ont ainsi pu trouver rapidement une ligne directrice. Le chanteur explique « Nous avons choisi le titre Spirit parce qu’on s’est demandé : “Où est passé notre esprit, notre énergie ? Où est passé notre sentiment d’humanité ?”. Nous avions envisagé de prendre le titre Maelstrom mais ça sonnait trop heavy metal[15] ».

Le groupe décide de faire appel au producteur James Ford, impressionné par son travail avec Florence and the Machine, Arctic Monkeys et Simian Mobile Disco. Il parvient à canaliser l'énergie du groupe et permet un enregistrement plutôt facile et rapide, notamment au studio de Martin Gore à Santa Barbara ainsi qu'aux Jungle City Studios de New York[15].

Singles[modifier | modifier le code]

Le premier single est Where's the Revolution. Il est publié le . Le clip est réalisé par Anton Corbijn, collaborateur régulier du groupe, qui avait déjà réalisé les vidéos de Walking in My Shoes, Enjoy the Silence, Never Let Me Down Again ou encore Should Be Higher.

Critique[modifier | modifier le code]

Dans La Croix, Nathalie Lacube écrit notamment « Quand on est un groupe de pop mondialement connu, la difficulté au fil des années c’est de rester soi-même tout en évoluant. De jouer pour le plus grand nombre tout en maintenant un niveau d’exigence artistique élevé. Un équilibre complexe dans lequel Depeche Mode est passé maître, comme le prouve, une nouvelle fois, l’album Spirit sorti le 16 mars. Grave et dense, incroyablement maîtrisé, il fait entendre en douze chansons les inquiétudes de la maturité face à notre époque[16]. ». Dans Le Figaro, on peut lire « ce nouveau disque, qui sort partout dans le monde, d'un regain de vitalité dans un registre électro rock plus affirmé que d'habitude » ou encore « le groupe atteint des sommets avec Cover Me et The Worst Crime. Il parvient à délivrer un album cohérent et dense, aussi bien dans sa musique qu'au niveau des textes »[2]. La critique de France Inter met en avant la production de James Ford : « Ford a insufflé à l’album un son lourd et dense en cohérence avec la gravité des textes »[17].

Anne-Sophie Jahn du Point présente l'album comme « antirévolutionnaire », en clin d’œil au single Where's the Revolution et regrette que « ces vétérans ne parviennent toujours pas à se renouveler, et les chansons se succèdent et se ressemblent encore. D'ailleurs, Anton Corbijn, photographe et compagnon de toujours du groupe (il a réalisé 19 de leurs clips depuis 1986), est encore une fois derrière la caméra pour la vidéo de Where's The Revolution ?, leur dernier single. Alors, elle est où la révolution ? Chez Depeche Mode, nulle part, mais c'est ce qui devrait ravir leurs fans[18]. »

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Martin L. Gore, sauf exceptions notées. 

No Titre Auteur(s) Durée
1. Going Backwards 5:43
2. Where's the Revolution 4:59
3. The Worst Crime 3:48
4. Scum 3:14
5. You Move Gore, Dave Gahan 3:50
6. Cover Me Gahan, Peter Gordeno, Christian Eigner 4:52
7. Eternal 2:25
8. Poison Heart Gahan, Gordeno, Eigner 3:17
9. So Much Love 4:29
10. Poorman 4:26
11. No More (This Is the Last Time) Gahan, Kurt Uenala 3:13
12. Fail 5:07
49:23

Crédits[modifier | modifier le code]

Depeche Mode
Autres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dave Gahan : « Spirit », le nouvel album de Depeche Mode – Exclu », Rolling Stone, 8 février 2017.
  2. a et b « Depeche Mode appelle à l'esprit révolutionnaire avec l'album Spirit », sur Le Figaro, (consulté le 22 mars 2017)
  3. (en) « Critic Reviews for Spirit by Depeche Mode », Metacritic (consulté en 09 décembre 2017)
  4. (en) Neil D. Yeung, « Spirit - Depeche Mode : Songs, Reviews, Credits », AllMusic, (consulté le 16 mars 2017)
  5. (en) Ludovic Hunter-Tilney, « Depeche Mode: Spirit review – stripped back, amped up and angry », Financial Times, (consulté le 20 mars 2017)
  6. (en) Alexis Petridis, « Depeche Mode: Spirit review – stripped back, amped up and angry », The Guardian, (consulté le 16 mars 2017)
  7. (en) Andy Gill, « Depeche Mode: Spirit review », The Independent, (consulté le 22 mars 2017)
  8. (en) Tom Doyle, « Review: Spirit », Mojo, (consulté le 16 mars 2017)
  9. (en) Kitty Empire, « Angry after all these years [Review: Spirit] », The Observer, (consulté le 19 mars 2017)
  10. (en) Mack Hayden, « Depeche Mode Spirit album review », Paste, (consulté le 20 mars 2017)
  11. (en) Saby Reyes-Kulkarni, « Depeche Mode Spirit album review », Pitchfork, (consulté le 18 mars 2017)
  12. Victoria Segal, Electric Warriors [album review], , p. 98
  13. (en) Kory Grow, « Review: Depeche Mode Back In 'Violator' Mode on 14th LP 'Spirit' », Rolling Stone, (consulté le 16 mars 2017)
  14. Manon Michel, « Depeche Mode fait son grand retour avec le single “Where’s the Revolution” », Les Inrockuptibles, 3 février 2017.
  15. a, b et c « Dave Gahan : « Spirit », le nouvel album de Depeche Mode – Exclu », sur Rolling Stone France (consulté le 22 mars 2017).
  16. « Depeche Mode toujours au sommet », sur La Croix, (consulté le 22 mars 2017)
  17. « « Spirit », l’album de la révolte de Depeche Mode », sur Le Figaro, (consulté le 22 mars 2017)
  18. « L'album antirévolutionnaire de Depeche Mode », sur Le Figaro, (consulté le 22 mars 2017)
  19. (en) « Depeche Mode », sur Depeche Mode.com (consulté le 7 février 2017)