Spira (Final Fantasy X)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spira.
Spira
Univers de fiction
Genre(s) Fantasy
Auteur(s)
Année de création 2002
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Langue d’origine Japonais
Support d’origine Jeu vidéo
Autre(s) support(s) Jeux vidéo

Spira (スピラ, Supira?) est un monde imaginaire où se déroule l'histoire des jeux vidéo de rôle Final Fantasy X et Final Fantasy X-2.

Comme le sous-entend son nom, Spira est caractérisée par des cycles et de nombreuses choses sphériques, comme la spirale de mort que le monde supporte, les nombreuses sphères trouvées dans Spira, les bassins sphériques de Blitzball, la prière à Yevon, le Sphérier, et le cycle d'énergie vitale naissant à l'intérieur du cœur de la planète, accordant la vie à tous ses habitants vivants et redonnant ensuite à leur mort l'énergie vitale au cœur de la planète.

Invention de Square Enix, Spira est un des premiers mondes de Final Fantasy à disposer d'influences spirituelles et mythologiques cohérentes, universelles dans les civilisations de la planète et la vie quotidienne de ses habitants. Le monde de Spira diffère des mondes de style européen trouvés dans les Final Fantasy précédents, étant beaucoup plus modelé sur l'Asie du Sud-Est, notamment en ce qui concerne sa végétation, sa topographie et son architecture.

Spira est composée de nombreuses villes et peuples, et possède une géographie très diverse.

Concept et création[modifier | modifier le code]

Le monde[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire fictive[modifier | modifier le code]

Spira ne tient pas de calendrier détaillé, mais a des repères temporels par rapport à l'époque où se déroule les jeux.

1000 ans auparavant, une grande guerre a lieu entre les Invokeurs de Zanarkand et les soldats armés de Bevelle. Alors que Bevelle allait gagner, l'Invokeur Yu Yevon décide d'appeler une invocation très puissante, nécessitant l'aide de tous les habitants de la ville, qui doivent se sacrifier. Après leurs morts, ils deviennent des Priants. Yu Yevon les réunit au sommet du mont Gagazet et utilise leur puissance pour appeler une carapace indestructible autour de son corps, devenu dès lors immortel. Cette armure est appelée Sin. Sin détruit Zanarkand, mais les Priants réunis rêvent d'une autre Zanarkand imaginaire.
Yunalesca, la fille de Yu Yevon, a fui la ville avec son mari Zaon. Une fois Sin créée, elle se rend à Bevelle pour montrer la toute-puissance de Sin et les menacer d'une totale destruction, tout comme Zanarkand. En échange de leur survie, Yunalesca leur énonce les Préceptes de Yevon, à la gloire de Sin, et leur offre une chance de rédemption en abandonnant l'usage des machines, en se sacrifiant pour utiliser ce dernier comme Priant et appeler l'Ultime Chimère, qui détruit Sin.
Plus tard, Sin réapparait, et sème la mort à travers Spira. Le culte de Yevon commence alors. Zanarkand a finalement gagné la guerre contre Bevelle, l'usage des machines est prohibé, et seule la magie est utilisée.

200 ans après, alors que Sin a détruit toutes les villes-machines de Spira, Bevelle est devenue le siège de la religion yevonite. Mais rapidement, un homme nommé Mi'ihen se fait connaître. Alors que Bevelle croit à une rébellion contre Yevon, Mi'ihen ne cherche qu'à inciter les gens de Spira à se battre contre Sin, et se rend à Bevelle pour prouver ses bonnes intentions. Les dirigeants de Yevon acceptent la proposition de Mi'ihen, et les Bannisseurs sont formés. Ils sont chargés de protéger les gens et les monuments de Spira contre Sin.

400 ans plus tard, un Invokeur du nom de Gandof, connu pour avoir construit des pylônes paratonnerres sur la Plaine foudroyée, parvient à vaincre Sin à nouveau, et apporte la première Félicité. Il reçoit le titre posthume de Grand Invokeur, et une statue à son effigie est érigée dans chaque temple de Spira.
170 ans après, O'halland, un Invokeur originaire de Kilika et grand nom du blitzball, apporte une nouvelle Félicité.
130 ans après, soit un siècle avant les deux jeux, Yocun, une femme membre des Bannisseurs, apporte une troisième Félicité.

10 ans avant Final Fantasy X, Braska, un Invokeur de Bevelle, mal vu de Yevon pour avoir épousé une femme Al Bhede, joint à lui Auron, un ancien moine guerrier déchu pour avoir refusé la main de la fille d'un haut dignitaire de Yevon, et Jecht, un inconnu se prétendant originaire de Zanarkand et joueur de blitzball, pour effectuer un nouveau pèlerinage et apporter une nouvelle Félicité.

Dans Final Fantasy X, Yuna, la fille de Braska, est également devenue Invokeure, et part de Besaid, où elle a grandi, pour son pèlerinage. Elle choisit comme gardiens Wakka, un joueur malchanceux de blitzball, capitaine des Besaid Aurochs, Lulu, une mage noire, Kimahri, un Ronso forcé de quitter le mont Gagazet pour avoir perdu sa corne, et Tidus, le fils de Jecht. Plus tard se joindront Auron, disparu depuis la Félicité de Braska et réapparu depuis peu, et Rikku, une jeune fille al bhede et cousine de Yuna. Ils vont découvrir la vérité sur Sin et la religion de Yevon et se résoudre à rompre le cycle.
À eux seuls, ils parviendront à vaincre l'emprise de la religion de Yevon sur Spira, et à détruire définitivement Sin, amenant l'Éternelle Félicité.

Dans Final Fantasy X-2, soit deux ans plus tard, Spira a totalement renié les préceptes de Yevon et vit avec plus de légèreté maintenant que la menace de Sin n'existe plus. Un ancien membre de l’Église de Yevon, Trema, a fondé le Mouvement pour la Vérité, qui cherchait à récupérer les sphères pour découvrir le passé caché de Spira, mais il disparait mystérieusement. Par la suite, trois formations commencent à avoir de l'influence : la Ligue des Jeunes, qui veut révéler les secrets de Yevon dissimulés dans les sphères ; Néo-Yevon, qui cherche à faire la transition avec Yevon en conservant les sphères ; enfin, les Pro-makinas, qui prônent l'usage des machines antiques ensevelies dans le sable du désert de Sanubia. Yuna, devenue chasseuse de sphères dans le clan des Albatros avec Rikku et Paine, doit affronter Shuyin, l'esprit d'un gardien d'une Invokeure de Zanarkand, mort à Bevelle pour avoir voulu activer le Vegnagun, une machine si puissante qu'elle aurait détruit Spira. Malgré la mort et le temps passé, Shuyin essaye encore d'utiliser Vegnagun. Elle parviendra à le vaincre et lui apporter le repos.

Créatures et races[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

Le monde constitue la toile de fond des jeux Final Fantasy X et Final Fantasy X-2. Des personnages et une arène sont jouables dans les crossovers Dissidia: Final Fantasy et Dissidia 012: Final Fantasy. Les héros des deux jeux Final Fantasy X apparaissent également dans les séries Kingdom Hearts et Theatrhythm Final Fantasy.

Analyse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]