Spin City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Spin City

Titre original Spin City
Genre Sitcom politique
Création Gary David Goldberg
Bill Lawrence
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 6
Nb. d'épisodes 145
Durée 22 minutes
Diff. originale

Spin City est une série télévisée américaine, en 145 épisodes de 22 minutes, créée par Gary David Goldberg et Bill Lawrence et diffusée entre le et le sur le réseau ABC.

En France, la série a été diffusée entre le et le sur Jimmy puis sur Canal+. France 2 diffuse l'épisode 18 le [1] lors d'une après-midi spéciale "La famille sitcom"[2]. Rediffusion à partir du [3] sur Canal+. À partir du [4] sur France 3. Enfin à partir du [5] sur France 4.

La série était tournée en présence d'un public[6].

Synopsis[modifier | modifier le code]

La mairie de New York où se déroule Spin City

Cette série met en scène Michael « Mike » Flaherty, bras droit et chef du cabinet du maire de New York, Randall Winston. Assisté d'une équipe peu efficace mais attachante, sa mission consiste essentiellement à rattraper les bévues d'un maire gaffeur.

En 1999, le maire décide de se présenter au Sénat et engage Caitlin Moore pour assurer sa campagne, impliquant dès cet instant une grande rivalité avec Mike. En 2000, à la suite d'un malentendu, Mike démissionne pour partir à Washington et est remplacé par Charlie Crawford qui a une réputation des plus sulfureuses...

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Ex-Premier bras droit du maire, Mike est entièrement dévoué à son travail. Politicien sûr de lui, sans scrupules et souvent efficace, c'est aussi un personnage égocentrique, exprimant mal ses sentiments, et, de ce fait, à la vie sentimentale peu stable. À la fin de la quatrième saison, il quitte l'administration Winston pour protéger son équipe à la suite d'un scandale. Il se reconvertit ensuite dans la politique environnementale et travaille à Washington. Revient à la mairie en 2002 et se marie avec Alison.

Typique WASP américain élevé dans la ouate, le Maire n'a que rarement conscience des réalités de la ville et offusque régulièrement les diverses communautés, professions ou institutions qui la composent : les membres de son équipe doivent alors rattraper tant bien que mal ses bévues. Dans sa vie privée, ses réactions sont souvent infantiles, irresponsables et égoïstes, et il est brouillé avec la plupart des membres de sa famille (y compris sa femme, dont il se plaît à rappeler le coûteux divorce). Il est originaire du Connecticut.

Obsédé sexuel, homophobe et amateur de blagues douteuses, Stuart aime plus que tout piéger ses collègues de façon cruelle et malveillante ou tenter, sans succès, de mettre les femmes de la mairie dans son lit. En dépit de leurs grandes différences de caractère, il devient le colocataire de Carter et son meilleur ami. Parmi ses relations durables, on peut compter Deidre, une jeune collègue aussi détestable et délurée que lui.

Embauché dans le pilote pour représenter les minorités (il est lui-même noir et homosexuel) à la mairie, Carter fait figure de conseiller matrimonial pour à peu prés toute l'équipe. Il est généralement avisé, mais aussi d'une grande vanité et parfois pompeux. Son meilleur ami est Stuart, et il a pour animal de compagnie un (très) vieux chien suicidaire, qui a pour nom Rags. À la fin de la saison 6 il a un fils prénommé Sam.

Célibataire endurcie, Nikki est continuellement à la recherche de l'homme de sa vie, mais tombe régulièrement sur des individus peu recommandables, ou fait des gaffes qui compromettent ses relations. Elle sort un temps avec Mike. À la mairie, elle semble s'occuper essentiellement des budgets.

D'origine irlandaise, Paul est l'attaché de presse du Maire. Goinfre, lèche-bottes et radin, il s'attire généralement des ennuis, dans sa vie privée comme professionnelle, par sa stupéfiante bêtise. Dans la seconde saison, il se marie à Claudia, la présidente (et unique membre) de son fan-club, qui le quitte par la suite pour se faire nonne. D'une façon assez surprenante, sa mère est une très belle femme.

Ex-Natif du Wisconsin, James, qui écrit les discours du Maire, est l'archétype du campagnard naïf, encore très immature, ce qui en fait la cible idéale des blagues de Stuart. Cependant, il possède de nombreux talents cachés : il chante, construit des bateaux miniatures et est champion de concours de cochons.

Journaliste ambitieuse et première compagne de Mike, elle vit avec lui une relation de couple houleuse du fait de son obsession à traquer les failles de l'administration Winston. Elle finit par quitter New York au milieu de la première saison pour poursuivre sa carrière à Los Angeles.

Ex-Secrétaire de Mike puis du Maire, avec qui elle a d'ailleurs une aventure, Janelle a beaucoup de répondant et d'ambition.

Ex-Deuxième secrétaire de Mike, Stacey est italo-américaine et a obtenu son poste en donnant une (fausse ?) lettre de recommandation d'Al Pacino. Jeune femme au fort caractère, superficielle et s'habillant de façon voyante, elle se fait régulièrement draguer par Stuart. Sa grand-mère posséderait des pouvoirs magiques... Le personnage disparaît sans explication au milieu de la troisième saison.

Directrice de campagne, Caitlin Moore est engagée pour aider le Maire à se faire élire comme Sénateur. Une rivalité s'installe immédiatement entre elle et Mike, qui l'accuse d'être une pimbêche autoritaire (une "Miss Perfection") et n'aime pas son influence sur le Maire. C'est cependant une redoutable professionnelle, moins coincée qu'elle n'en a l'air : elle a notamment été mariée à un réalisateur anglais mégalomane et (lamentablement...) participé à l'émission "Star Search".

Bras droit du Maire après le départ de Mike, Charlie Crawford envisage ce poste comme sa seconde chance en politique, car il traîne avec lui une réputation sulfureuse. Homme à femmes, habitué à un fonctionnement plus carré, il est parfois déboussolé par le manque de professionnalisme de son équipe, mais finit pas s'attacher à eux et à avoir une relation amoureuse stable avec Caitlin.

Ex-Secrétaire latino-américaine de Charlie.

Personnages secondaires[7][modifier | modifier le code]

  • Sylvia Kauders : Roberta (6 épisodes)
    • (Saison 1, Épisodes 2, 6, 13 et 19)
    • (Saison 2, Épisodes 3 et 8)
  • Faith Prince (V. F. : Colette Nucci/Annick Cisaruk) : Claudia (20 épisodes)
    • (Saison 1, Épisodes 14, 15, 16, 18, 19, 20 et 24)
    • (Saison 2, Épisodes 1, 5, 11, 17, 18, 19, 21, 23 et 24)
    • (Saison 3, Épisodes 4, 13, 21 et 22)
    • (Saison 5, Épisode 5)
  • Heidi Klum (V. F. : Rafaele Moutier) : Heidi Klum (7 épisodes)
    • (Saison 3, Épisodes 1, 2, 3, 5, 25 et 26)
    • (Saison 4, Épisode 1)
  • Beth Littleford (V. F. : Naïke Fauveau) : Deidre (8 épisodes)
    • (Saison 3, Épisodes 6, 11, 17 et 22)
    • (Saison 4, Épisodes 9, 10, 11 et 18)

Invités[7][modifier | modifier le code]

Version française[modifier | modifier le code]

Société de doublage : Studio SOFI[8]

Direction artistique : Michel Bedetti[8]

Adaptation des dialogues : Franco Quaglia et Jean-Yves Luley[8]

Source V. F. : Doublage Séries Database[8]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Golden Globe 1998 : Meilleur acteur dans une série comique pour Michael J. Fox
  • Golden Globe 1999 : Meilleur acteur dans une série comique pour Michael J. Fox
  • Golden Globe 2000 : Meilleur acteur dans une série comique pour Michael J. Fox
  • Emmy Award 2000 : Meilleur acteur dans une série comique pour Michael J. Fox
  • Golden Globe 2002 : Meilleur acteur dans une série comique pour Charlie Sheen

Épisodes[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Michael J. Fox a été contraint de quitter la série à la fin de la quatrième saison parce qu'il est atteint de la maladie de Parkinson[9]. Il a été remplacé par Charlie Sheen[10] dès le premier épisode de la cinquième saison[11].

Les quatre premières saisons de la série ont été tournées à New York entre 1996 et 2000. Lorsque l'acteur Charlie Sheen a rejoint la distribution suite au départ de Michael J. Fox, le tournage a été déplacé à Los Angeles de 2000 à 2002[12]. Les comédiens Alexander Chaplin (James), Connie Britton (Nikki) et Victoria Dillard (Janelle) ont quitté la série à ce moment[13].

Comédien principal et producteur de la série, Michael J. Fox souhaitait que le rôle de Caitlin Moore soit confié à Heather Locklear après la fin de Melrose Place. L'actrice a accepté le rôle aussitôt[14],[15].

Audiences[modifier | modifier le code]

Le dernier épisode de la quatrième saison, marquant le départ de l'acteur principal Michael J. Fox, a réalisé la meilleure audience de l'ensemble de la série et compte parmi les audiences historiques de la télévision américaine (32,8 millions de téléspectateurs)[16]. Il s'agit de la 10e meilleure audience de la décennie 2000-2010 aux Etats-Unis[17].

Le remplacement de Michael J. Fox par Charlie Sheen, dans un rôle différent, a été bien accueilli par le public, avec notamment une hausse de 13% des adolescents[18].

La série a toutefois été annulée la saison suivante, en 2002, en raison de la baisse des audiences[19].

Cohérence et critiques[modifier | modifier le code]

La série pose des soucis de cohérence à plusieurs reprises :

  • Rags : d'une saison à l'autre, le petit chien de Carter a respectivement 20 ans (S03E01 - Le héros du jour), 23 ans (S03E18 - Retour vers le futur) puis 35 ans (S04E08 - Le maire au fond du trou). Le doublage le nomme même "Canaille" dans le premier épisode de la troisième saison.
  • La famille du maire Winston : lorsque Randall Winston rencontre Jennifer (S02E04 - L'adieu), Mike tente de la faire passer pour la nièce du maire. James Hobert répond alors "que le maire n'a jamais eu ni frère ni sœur". Or, on apprend peu après non seulement que le maire a un frère de 53 ans (S04E04 - Le maire retourne à l'école) mais aussi qu'il a bel et bien une nièce dans le Kansas, Stéphanie, qui apparaît dans la saison 6 (S06E15 - On ne touche pas à la nièce du maire). Pourtant, la situation familiale du maire reste floue. En effet, lors d'un repas de Thanksgiving, le maire Winston trouve une bague dans une boîte de son père qui porte la mention "choses que je donnerai à Randall si je n'ai pas un autre fils" (S03E10 - Vive les repas de famille).
  • Si le départ de Michael J. Fox a été orchestré sur 2 épisodes, ceux de Victoria Dillard (Janelle Cooper), Alexander Chaplin (James Hobert) et Connie Britton (Nikki Faber) n'ont même pas donné lieu à un complément d'information. Ils ont simplement "disparu" de la série. Le départ de Jennifer Esposito (Stacey Paterno) à la fin de la saison 3 était déjà passé inaperçu. Notons aussi que la jeune stagiaire Karen a bizarrement disparu de la série après un épisode, alors qu'elle avait été engagée à la mairie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « France 2 24/01/1998 16:00:30 00:21:21:00 Coup de froid Spin city La famille sitcom », sur ina.fr
  2. « France 2 15:54:36 01:18:08:00 La famille sitcom : [programme du 24 Janvier 1998] », sur ina.fr
  3. « Canal + 24/10/1998 21:23:36 00:22:16:00 La grève Spin city Samedi comédie », sur ina.fr
  4. « France 3 23/09/2006 20:18:16 00:22:29:00 La grève Spin City », sur ina.fr
  5. « France 4 02/01/2007 19:35:00 00:25:00:00 La grève Spin City », sur ina.fr
  6. Raniver, « Spin City », sur Culture's Pub, (consulté le 15 décembre 2019)
  7. a et b Spin City sur IMDb
  8. a b c et d « Fiche de doublage de la série » sur Doublage Séries Database, consulté le 17 janvier 2014
  9. AlloCine, « Michael J. Fox quitte Spin City », sur AlloCiné (consulté le 15 décembre 2019)
  10. AlloCine, « Charlie Sheen dans Spin City ? », sur AlloCiné (consulté le 15 décembre 2019)
  11. Hello Charlie (lire en ligne)
  12. (en) « Heather Stays Put », sur PEOPLE.com (consulté le 15 décembre 2019)
  13. (en) « Fox Wraps 'Spin' », sur PEOPLE.com (consulté le 15 décembre 2019)
  14. (en) Deseret News, « Surprise! Locklear joins 'Spin City' », sur Deseret News, (consulté le 15 décembre 2019)
  15. (en) « If we ran TV », sur EW.com (consulté le 15 décembre 2019)
  16. (en) Nellie Andreeva et Nellie Andreeva, « R.I.P. Gary David Goldberg », sur Deadline, (consulté le 15 décembre 2019)
  17. (en-US) Mark Graham, « Five Of This Decade's Most-Watched TV Shows Technically Aired Last Decade - Slideshow », sur Vulture (consulté le 15 décembre 2019)
  18. (en) « Sheen Boosts 'Spin City' », sur PEOPLE.com (consulté le 15 décembre 2019)
  19. (en) Vincent LoBrutto, TV in the USA: A History of Icons, Idols, and Ideas [3 volumes], ABC-CLIO, (ISBN 978-1-4408-2973-4, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]