Spencer Tunick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Spencer Tunick
SpencerTunick1.png
Spencer Tunick
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
Middletown (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Site web

Spencer Tunick, né le à Middletown (en) (comté d'Orange) dans l'État de New York, est un photographe plasticien américain. Il est connu pour ses compositions photographiques où figurent des centaines de volontaires, hommes et femmes, posant nus, la plupart du temps dans des décors urbains.

Diplômé de l'Emerson College (Boston, Massachusetts) où il a obtenu un Bachelor of Arts en 1988, il vit et travaille à Brooklyn, New York. Il ne se définit pas lui-même comme photographe, mais comme créateur d'« installations », les photos n'étant que la représentation de ses œuvres[1].

Parcours artistique[modifier | modifier le code]

En 1992, Spencer Tunick réalise sa première photographie avec des modèles nus dans les rues de New York, puis, devant le succès, poursuit dans d'autres grandes villes américaines. Sa renommée grandissant, il réalise ses œuvres dans quelques grandes capitales à travers le monde : Londres, Melbourne, Montréal, São Paulo et Vienne.

En 1994, il est arrêté au Rockefeller Center à New York en compagnie d'une femme qui posait nue pour une photographie.

Le , par un matin froid, il réunit environ 2 500 personnes devant le musée d'art contemporain de Montréal.

En , dans le cadre de Corpus Brugge ’05, il organise trois prises le samedi dans le théâtre de Bruges, dans une rue de la ville et sur les canaux. Le samedi suivant, un certain nombre de femmes sont invitées à poser nues dans du chocolat belge liquide.

En , il réunit environ 7 000 Espagnols pour participer à une série de photographies à Barcelone.

Le , il réunit 1 493 personnes à Lyon.

Il retrouve l'Espagne le en faisant poser environ un millier de personnes à Donostia (Saint-Sébastien), malgré la pluie, alors que seules trois cents personnes environ étaient attendues par l'artiste.

Il prend cinq clichés à Mexico le , avec 18 000 personnes, battant son précédent record de 7 000 participants de Barcelone.

En , il photographie 5 200 personnes devant l'opéra de Sydney.

Tous ses modèles sont des volontaires, non rémunérés et uniquement récompensés par la remise de la photographie sur laquelle ils ont posé, dédicacée par l'artiste.

Sa démarche peut parfois prendre une tournure politique : à Cleveland, le , 100 femmes posent nues en face du bâtiment où doit se tenir la convention républicaine pour protester contre Donald Trump. De la même façon, fin , il avait fait poser plus de 6 000 personnes nues à Bogota, devant le parlement de Colombie, pour transmettre un message de paix dans un pays déchiré par plus d'un demi-siècle de conflit armé[2].

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

Tunick donnant ses directives lors de l'installation sur le glacier d'Aletsch.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]