Spartoo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Spartoo
logo de Spartoo

Création 12 mai 2006
Forme juridique Société par action simplifiée
Slogan Toute la mode à vos pieds !
Siège social Grenoble
Drapeau de France France
Direction Boris Saragaglia
Activité Vente en ligne
Produits Chaussures - Maroquinerie - Prêt-à-porter
Filiales André
Effectif 600 environ après l'intégration de Chaussures André
SIREN 489 895 821
Site web www.spartoo.com

Chiffre d'affaires 150 millions d'euros

Spartoo.com est un site de vente en ligne spécialisé dans la vente de chaussures, de prêt-à-porter et de maroquinerie, basé à Grenoble. En 2015, Spartoo opère un tournant vers le cross-canal en ouvrant ses premiers magasins physiques. Créée en 2006, la société est présente dans vingt-cinq pays. Spartoo propose plus de 3500 marques et 300 000 modèles sur son site.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société Spartoo a été créée en 2006, à Grenoble[1]. Le nom « Spartoo » fait référence à la spartiate et à la ville de Sparte. En , elle signe une levée de fonds de 1,2 million d’euros. En , une nouvelle levée de fonds de 4,3 millions d’euros est effectuée.

Spartoo se développe au fil des années en s'associant à des marques spécialisées dans l'univers de la chaussure et de la mode. Cette entreprise de vente à distance ouvre Spartoo.co.uk et Spartoo.it en 2009[2].

En , Spartoo lève 12,3 millions d’euros pour croître en Europe. Le même mois, Spartoo crée le site Le-Temple.com [3], consacré au luxe. En , Spartoo.com acquiert Sacby.com [4], site spécialisé dans la maroquinerie. En , Spartoo rachète Shoes.fr, site de vente en ligne consacré à la sneaker. En 2010, Spartoo ouvre son site en Espagne, en Allemagne et 13 pays de langue anglaise. La société annonce enregistrer 10 commandes à la seconde lors des soldes d'été[5]. En , l'entreprise sort en kiosque le magazine TOO, magazine mode et lifestyle de Spartoo.

En 2011, Spartoo arrive aux Pays-Bas[6], en Finlande, en Pologne, en Suède, au Portugal, en Grèce et au Danemark et rachète le site Rubbersole.co.uk[7].

Ce site internet a réalisé plusieurs levées de fonds afin d’accélérer son développement[8]. En effet, depuis sa création jusqu'en , Spartoo a levé 25 millions d'euros de capitaux d'investisseurs européens et américains[9].

L'année 2013 est marquée par l'intégration du textile[10].

En , Spartoo lance sa marketplace. En 2016, Spartoo a recruté près de 450 marchands partenaires[11].

Inauguration 1er magasin Spartoo, à Grenoble

En , Spartoo démarre la distribution physique avec l'ouverture de son premier magasin à Grenoble. Après plusieurs vagues d'ouvertures, le groupe dispose en 2016 de 14 magasins en propre (Clermont-Ferrand, Grenoble, Chambéry, Reims, Besançon, Reims, Dijon, Chalon-sur-Saône, Mâcon, Albertville, Bourg-en-Bresse et Annecy)[12]. La même année, Spartoo internalise sa logistique. Le groupe dispose de son propre entrepôt (à Saint Quentin Fallavier, banlieue de Lyon) de 23 000 m² d'où partent les commandes des clients européens[13].

En 2016, la société compte 350 employés à Grenoble. Le site Spartoo.com propose 3500 marques et 300 000 modèles[11]. La même année, Spartoo poursuit son développement à l'international en ouvrant son site à la Turquie et à la Chine[14].

Le 9 juin 2017, la marque GBB est reprise par Spartoo, suite au redressement judiciaire de sa maison mère. Le bureau d’études de GBB ainsi que les ateliers de conception restent à Beaupréau, en Maine-et-Loire. GBB, devenu une marque de Spartoo; a relocalisé sa production principalement au Portugal.

En , la reprise de la société André est annoncée ; Spartoo, qui revendique 150 millions de chiffre d'affaires en 2016, conserverait la totalité des effectifs et l'ensemble des magasins (sauf un)[15]. Cependant, le , en raison d'importantes pertes d'exploitation, Spartoo dépose le bilan de sa filiale Tooandre qui avait repris 126 établissements à l'enseigne André et demande le placement de celle ci en redressement judiciaire[16],[17].

En février 2020 Sartoo rachète la marque Easy Peasy anciennement exploitée par Babybotte[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lancement de Spartoo, Ecommerce Mag : http://www.ecommercemag.fr/E-commerce/Article/Une-pointure-du-Net-30892-1.htm
  2. Spartoo. poursuit son internationalisation, Ecommerce Mag : http://www.ecommercemag.fr/Thematique/strategies-omni-canal-1009/Breves/Spartoo-com-poursuit-son-internationalisation-en-se-developpant-en-Italie--28892.htm
  3. Spartoo s’attaque au segment luxe et créateur avec le-temple.com, FashionMag : http://fr.fashionmag.com/news/Spartoo-s-attaque-au-segment-luxe-et-createur-avec-le-temple-com,131883.html#.UxWONft2Edl
  4. Spartoo rachète Sacby, Clubic : http://www.clubic.com/actualite-326780-commerce-spartoo-sacby-specialiste-sac-main.html
  5. Le bilan des soldes d'été chez Spartoo, Categorynet : http://www.categorynet.com/communiques-de-presse/consommation-%10-shopping/bilan-des-soldes-%3A-10-commandes-a-la-seconde-!!!-chez-spartoo.com-20100809134170/
  6. Spartoo jugé par site indépendant néerlandais Kieskeurig .
  7. Spartoo rachète Rubbersole, Internet Retailing : http://internetretailing.net/2011/10/spartoo-rachete-rubbersole/
  8. Levée de fonds, Journal du Net : http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/levee-spartoo-0811.shtml
  9. Nouvelle levée de fonds, L'Express : http://lentreprise.lexpress.fr/levee-de-fonds/spartoo-leve-25-millions-d-euros_36116.html
  10. Spartoo lance sa gamme de prêt-à-porter, LSA Conso : http://www.lsa-conso.fr/diversification-spartoo-mise-sur-le-pret-a-porter,140097
  11. a et b « Chaussures, sacs et vêtements | SOLDES Spartoo | Livraison Gratuite », sur www.spartoo.com (consulté le 19 août 2016)
  12. « Liste des magasins de chaussures Spartoo en France », sur www.spartoo.com (consulté le 19 août 2016)
  13. « Spartoo maîtrise sa logistique avec BK Systèmes », sur voxlog.fr, (consulté le 5 juin 2017)
  14. Domitille Arrivet, « Spartoo s'implante en Chine », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 19 août 2016)
  15. « Le site de vente en ligne Spartoo rachète André », sur Le Monde,
  16. Par Le ParisienLe 1 avril 2020 à 19h59, « L’enseigne de chaussures André placée en redressement judiciaire », sur leparisien.fr, (consulté le 2 avril 2020)
  17. « L’enseigne de chaussures André placée en redressement judiciaire », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 avril 2020)
  18. « Chaussures enfant : Spartoo achète la marque Easy Peasy », sur Place Gre'net, (consulté le 22 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]