Space Boulettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Space boulettes
One shot
Auteur Craig Thompson
Couleurs Dave Stewart
Lettrage Fanny Hurtrel
Genre(s) Science-fiction

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue originale Anglais
Titre original Space dumplins
Éditeur Casterman
Format 193 x 240 mm
Nb. de pages 360

Space Boulettes est une bande dessinée de Craig Thompson, publiée sous son titre original Space Dumplins par les éditions Graphix en 2015, traduite en français en 2016 et publiée chez Casterman.

Résumé[modifier | modifier le code]

Space Boulettes est un récit de science- fiction qui met en scène la petite Violette et sa famille, dans un univers intergalactique mêlant créatures loufoques et vaisseaux spatiaux. Lorsque son père disparaît au cours d’une mission secrète et dangereuse impliquant des baleines de l’espace, Violette se lance à sa recherche, épaulée par deux compagnons hauts en couleur, et bien décidée à sauver son papa.

Analyse[modifier | modifier le code]

Space Boulettes est le premier ouvrage de Craig Thompson destiné à la jeunesse (même si ce n’est pas la première fois qu’il dessine pour des enfants puisqu’il a publié de nombreuses histoires courtes pour des revues, entre 1998 et 2003[1]). Il comporte de nombreuses références à la culture populaire, (issues par exemple de son interprétation de Star Wars ou de Moby Dick), à la culture américaine (la station spatiale où travaille la mère de Violette étant calquée sur le modèle des gated communities ou résidences fermées[2]), à la religion, ou encore à sa vie personnelle (Violette et sa famille sont largement inspirés de proches de l’auteur). L’ouvrage peut, selon les dires de l’auteur, se lire sur plusieurs niveaux [3], puisqu’il constitue également une critique subtile du capitalisme et de la société de consommation.

Réception dans la presse[modifier | modifier le code]

« D'une certaine façon, c'est avec son œuvre la moins ouvertement adulte que Craig Thompson est définitivement devenu grand. » Le Point[2]

« Space Boulettes se révèle d'une telle richesse narrative et graphique qu'elle en devient universelle », 9e art[4]

« Un rythme échevelé, baigné de blagues, de personnages improbables, aux noms étranges. », Bodoï[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les spaces boulettes de Craig Thompson », sur www.huffingtonpost.fr (consulté le 9 avril 2016)
  2. a et b « Space Boulettes, l'opéra de l'espace selon Craig Thompson », sur www.lepoint.fr (consulté le 9 avril 2016)
  3. « "Space Boulettes", la BD qui séduit les enfants avec des excréments de baleine », sur www.lesinrocks.com (consulté le 9 avril 2016)
  4. « "Space Boulettes", la critique », sur 9eme art (consulté le 9 avril 2016)
  5. « Space Boulettes », sur www.bodoi.info (consulté le 9 avril 2016)