Soyuzmultfilm Studio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soyuzmultfilm Studio
Image illustrative de l'article Soyuzmultfilm Studio

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Moscou Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Ministère de la Culture (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Image animéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Film d'animation (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.soyuzmultfilm.ruVoir et modifier les données sur Wikidata

Les studios Soyouzmoultfilm (en russe Союзмультфильм), situés à Moscou, ont été créés le afin de concentrer tous les meilleurs artistes de l'animation soviétique, les débuts de cette dernière remontant à 1912. Il s'agit des plus fameux studios d'Europe du siècle dernier et qui a produit de nombreux films devenus des classiques du cinéma d'animation soviétique[1].

Les premières années de l'existence du studio (1936-1938) ont été consacrées à la maîtrise de la technologie du celluloïd[2]. Les années 1940-50 voient apparaître au studio de nouveaux artistes, dont des diplômés de l'Institut fédéral d'État du Cinéma (le VGIK) et d'autres établissements. En 1950, le studio sort de nombreux films « classiques » conçus principalement pour les enfants. Néanmoins des films à destination des adultes et qui sont souvent satiriques sont également produits.

En 1992, après la dislocation de l'URSS, la société de distribution cinématographique Films by Jove dirigée par l'acteur Oleg Vidov acquiert les droits de projection sur la collection des dessins animés de Soyuzmultfilm réalisés de 1936 à 1989. Les films sont doublés en anglais par les vedettes de cinéma américain comme Charlton Heston, Bill Murray, Timothy Dalton ou encore Kathleen Turner. Pour les populariser aux États-Unis, Vidov associe à son projet Mikhail Baryshnikov qui intitule la série Les Histoires de mon enfance (Stories From My Childhood). Plut tard, Soyuzmultfilm tente de récupérer ses dessins animés et un long procès s'engage entre les deux parties[3]. En 2007, Vidov cède toute la collection à Alicher Ousmanov qui la remettra à la chaîne russe Bibigon[4].

Liste des animateurs[modifier | modifier le code]

(en cours d'élaboration)

Liste des films[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://french.ruvr.ru/2011/06/10/51564341/
  2. (en)Tatiana Smorodinskaya, Encyclopaedia of Contemporary Russian, Routledge, (ISBN 9781136787867, lire en ligne), p. 189-190
  3. (en) Mike Barnes, « Battle over classic Russian cartoons », sur bbc.co.uk, (consulté le 23 juillet 2016)
  4. (en)Karin Beeler,Stan Beeler, Children’s Film in the Digital Age: Essays on Audience, Adaptation and Consumer Culture, McFarland, (ISBN 9781476618401, lire en ligne), p. 117
  5. http://www.cinematheque.fr/fr/dans-salles/hommages-retrospectives/fiche-cycle/9eme-fete-cinema-animation-2010,297.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]