Southland Tales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Southland Tales

Réalisation Richard Kelly
Scénario Richard Kelly
Musique Moby
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Genre thriller de science-fiction
Durée 145 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Southland Tales est un thriller de science-fiction américain réalisé par Richard Kelly, sorti en 2006. Il met notamment en scène Dwayne Johnson, Seann William Scott et Sarah Michelle Gellar.

L'histoire, fortement inspirée de l'univers de Philip K. Dick, se situe en 2008, dans la ville de Los Angeles, alors que les États-Unis connaissent une crise majeure sur le plan écologique, économique et social. Après la découverte d'une nouvelle source d'énergie dérivée des océans, la rotation de la terre commence à ralentir et la stabilité mentale des habitants de la Terre à s'effriter. La planète, ne pouvant éviter l'imminente tragédie, sombre dans le chaos.

Le film, dont le tournage a débuté le , a nécessité un budget d'approximativement 15 millions de dollars américains. Southland Tales, en compétition au Festival de Cannes 2006, a été projeté en avant-première le . Après cette projection publique, la société Sony a demandé au réalisateur de revoir le montage avant de le distribuer en salles. Le film est sorti aux États-Unis le et au Royaume-Uni le .

Il est présenté en sélection officielle, en compétition, au festival de Cannes 2006 mais n'a jamais été distribué dans les salles françaises. Il est sorti en salles aux États-Unis avec un montage différent de la version cannoise. D'une durée initiale de 2h41, il dure 2h24 dans sa version finale.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Face à la pénurie de carburants, une grande société américaine élabore un générateur d'énergie inépuisable à partir d'une technologie allemande qui canalise les flux de l'océan. Cette technologie altère inexorablement le mouvement de rotation de la Terre, provoquant une faille dans le continuum espace-temps qui perturbe les comportements humains. Un acteur amnésique, une ex-vedette du porno, deux frères jumeaux, un sénateur et son équipe sont notamment emportés dans une lutte entre le pouvoir politico-militaire et des groupuscules néo-marxistes de Venice Beach.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Avant que Sarah Michelle Gellar ne soit choisie pour le rôle de Krysta Now, les noms de Tara Reid, Jennifer Love Hewitt et Jessica Biel ont circulé. Les acteurs Tim Blake Nelson, Ali Larter et Jason Lee se sont aussi vu proposer des rôles.

Le tournage a lieu d'août à . Il se déroule en Californie (Manhattan Beach, Hermosa Beach, Malibu, Santa Monica) et notamment Los Angeles (Los Angeles Center Studios, Venice), New Jersey (Middlesex) [2].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Southland Tales
Music from the Motion Picture

Bande originale de Moby et divers artistes
Sortie
Genre musique de film, musique électronique, pop rock
Producteur Moby
Label Milan Records

L'album de la bande originale est sorti , édité par Milan Records. Parmi les chansons créditées au générique mais absentes de l'album se trouvent notamment Blackout de Muse, All These Things That I've Done de The Killers et Tender de Blur (premier thème du générique de fin), ainsi que des titres de Radiohead, Louis Armstrong, Beethoven, Kris Kristofferson et Moby[3]. Ces absences s'expliquent par des conflits avec les maisons de disque; un deuxième album aurait pu sortir si le film avait mieux marché[4].

La musique du film[Laquelle ?] a été utilisée par Bouygues Télécom dans une de ses campagnes de pub.

No TitreInterprètes Durée
1. Wave of Mutilation (UK surf version)Pixies 3:01
2. Oh My AngelBertha Tillman 2:21
3. Howl (extended version)Black Rebel Motorcycle Club 6:12
4. Look BackMoby 2:16
5. Me & Bobby McGeeWaylon Jennings 4:41
6. Chord SoundsMoby 7:26
7. Lucky MeRoger Webb 3:16
8. 3 StepsMoby 4:46
9. Broken Hearted SaviorBig Head Todd and the Monsters 4:21
10. Teen Horniness is Not a CrimeSarah Michelle Gellar, Abbey McBride and ClarKent 3:15
11. Tiny ElephantsMoby 3:58
12. Forget MyselfElbow 5:24
13. The Star-Spangled BannerRebekah Del Rio & the Section Quartet 2:13
14. Three Days (version live)Jane's Addiction 10:48
15. Memory GospelMoby 6:57
70:55

Accueil[modifier | modifier le code]

Bruno Deruisseau sur le site des Inrockuptibles écrit : "Si Southland Tales captive tant, s’il constitue même une œuvre de plus en plus fascinante à l’heure actuelle, c’est parce que le film enregistre comme aucun autre la chute d’une société."[5]

Aurélien Ferenczi de Télérama écrit : Ce qui foire, essentiellement, c'est le récit lui-même, dur à suivre. Comme si Richard Kelly avait retiré tous les panneaux indicateurs des films américains usuels. C'est volontaire : j'ai le sentiment que Southland Tales est un film sciemment saboté, c'est-à-dire que Kelly a cru que la somme des personnages et des situations compenserait les faiblesses de la narration.[6]

Dans une interview de 2011, Justin Timberlake a déclaré: « Je ne sais toujours pas de quoi parle Southland Tales. » [7]

Sortie en vidéo[modifier | modifier le code]

Le film est disponible en DVD et Blu-Ray depuis le . Il n'inclut pas la version originale projetée au festival de Cannes 2006 comme le laissait supposer la rumeur[Laquelle ?]. Le film est distribué par Wild Side[8]. Lors de sa sortie en DVD et Blu-Ray, le film est interdit aux moins de 12 ans[Où ?].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]