Southern Manifesto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire des États-Unis
Cet article est une ébauche concernant l’histoire des États-Unis.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Southern Manifesto (« Manifeste du Sud ») est un texte rédigé en février et mars 1956 par des membres du Congrès des États-Unis (représentants et sénateurs) afin d'exprimer leur opposition à l'intégration raciale dans les lieux publics, et donc leur défense de la ségrégation. Il a été rédigé en grande partie pour condamner la décision de la Cour suprême des États-Unis concernant Brown v. Board of Education, c'est-à-dire l'intégration des noirs dans les écoles publiques.

Le manifeste a été signé par 101 élus (99 démocrates et deux républicains) du Sud des États-Unis : Alabama, Arkansas, Floride, Géorgie, Louisiane, Mississippi, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Tennessee, Texas et Virginie.

Signataires et non signataires[modifier | modifier le code]

Dans beaucoup de ces États du Sud, les élus signèrent très majoritairement le manifeste mais plusieurs refusèrent (ils sont indiqués ci-dessous). Refuser de signer fut plus courant parmi les délégations du Texas et du Tennessee où une majorité des membres issus de ces États à la Chambre des représentants refusèrent de signer[1].

Entre parenthèses, affiliation politique et état

Pour le Sénat des États-Unis :

Signataires :

Non-signataires:

Pour la Chambre des représentants des États-Unis

Signataires :

Alabama:

Arkansas:

Floride:

Non signataires :

Géorgie:

Louisiane:

Mississippi:

Caroline-du-Nord:

Non signataires:

Caroline du Sud:

Tennessee:

Non signataires:

Texas:

Non signataires :

Virginie:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v et w Tony Badger, « Southerners Who Refused to Sign the Southern Manifesto », The Historical Journal, vol. 42, no 2,‎ , p. 517–534 (DOI 10.1017/S0018246X98008346, JSTOR 3020998)

Sur les autres projets Wikimedia :