Sous-préfecture de Pinheiros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La sous-préfecture de Pinheiros est l'une des 32 sous-préfectures de la municipalité de São Paulo. Selon la loi municipale no 11.220/92, elle est composée de quatre districts : Pinheiros ; Alto de Pinheiros ; Itaim Bibi et Jardim Paulista, qui représentent ensemble une superficie de 32,11 km2 et habités par plus de 257 000 personnes[1]. Il est situé dans la partie centrale de la ville de São Paulo entre les sous-préfectures de Sé, Vila Mariana, Santo Amaro et Lapa.

Sa zone est limitée par la rivière Pinheiros, Av. Queirós Filho, R. Cerro Corá, R. Heitor Penteado, Av. Dr Arnaldo, Av. Paulista, Av. Brig. Luis Antonio, Av. Santo Amaro, Av. Roque Petroni Júnior, jusqu'à atteindre à nouveau la rivière Pinheiros[2].

Historique[modifier | modifier le code]

L'actuelle sous-préfecture de Pinheiros a été créée en 1965 par le maire José Vicente de Faria Lima en tant qu'Administration régionale. Elle fait partie des 7 (sept) premières Administrations Régionales (AR) mises en place au moment de sa création : Sé, Vila Mariana, Pinheiros, Lapa, Santana, Penha et Mooca. En plus de ces sept AR, il y avait aussi la sous-préfecture de Santo Amaro, créée avec l'incorporation en 1936 de Santo Amaro à la municipalité de São Paulo[3].

En 1986, sous l'administration du maire Jânio Quadros, l'ancienne administration régionale de Pinheiros a fusionné avec les administrations régionales de Sé et Lapa pour former la sous-préfecture de Sé, comme le prévoit la loi municipale no 10.089/1986[4].

Sous-préfets[modifier | modifier le code]

  • Marcio Dias Pinto : 1966 [5]
  • Paulo Alves Mota : 1970 [6]
  • Rubens Macedo : 1978 [7]
  • Cid Barbosa Lima Junior : 1989?-1990 [8],[9]
  • Roland Shalders : 1993 [10]
  • Eduardo Basilio : 1997
  • Mario Bertolucci Neto : ?[11]
  • Oswaldo Shigueyuki Kawanami : décembre 1998 [12]
  • Cyrius Lotti : décembre 1998 - ?[12]
  • Maurício Marcos Monteiro: février 1999 - juin 2000 [13]
  • Marcos Roberto dos Santos : juin 2000 - décembre 2000 [14]
  • Beatriz Pardi : janvier 2001 - 2004 [15]
  • Antonio Marsiglia Neto : 2005 [16] - avril 2006 [17]
  • Dorivaldo Andrade Ribeiro : avril 2006 [17] - mai 2006
  • Nilton Elias Nachle : mai 2006 [18] - janvier 2009
  • Nevoral Alves Bucheroni: janvier 2009 - octobre 2009
  • Rubens Paixão : 2009 - 2012
  • Angelo Salvador Filardo Junior : 2013 - mars 2015 [19]
  • Harmi Tahiya : mars 2015 [19] - décembre 2016 [20]
  • Paulo Mathias: janvier 2017 - 2018 [21]
  • Juliana Natrielli Medeiros Ribeiro dos Santos : 2018
  • João Vestim Grande: 2019 - 2020
  • Paulo Mathias : 2020
  • Acácio Miranda da Silva Filho: 2020 - 2021
  • Richard Haddad Junior: mars 2021 - Présent

Sous-préfecture de Pinheiros[modifier | modifier le code]

Pinheiros[modifier | modifier le code]

Superficie : 8,00 km2

Population : 65 364 hab (2010)

Densité démographique (Hab/km²) : 8 171[22]

Principaux quartiers :Jardim das Bandeiras, Jardim Europa, Jardim Paulistano, Jardins, Pinheiros, Sumarezinho, Vila Madalena[23].

Le district de Pinheiros est né dans un village indigène situé sur la rive droite de la rivière Pinheiros. Le quartier a été fondé en 1560 et jusqu'au milieu des années 1850, il a continué comme un village indien. À partir de ce moment, il accueille différents villages, tous dédiés à l'agriculture.

Au début du XXe siècle, l'extension de la ligne de tramway jusqu'au Largo de Pinheiros, depuis l'alors Avenida Municipal, a permis un plus grand développement de la région. En 1907, l'actuel marché municipal de Pinheiros a été inauguré, centre de réception et de vente de produits agricoles, consacrant la région comme centre de commerce de gros.

Dans les années 1930, en raison de l'industrialisation croissante de la municipalité de São Paulo et de la nouvelle importance économique que la municipalité acquérait, la partie la plus centrale de Pinheiros devint plus urbaine, bénéficiant des premiers services publics, en plus des tramways. Ce processus a commencé en 1915, lorsque le premier service d'éclairage public a été installé, une partie du quartier a commencé à avoir l'eau courante et certaines rues ont commencé à être pavées de pavés. Dans les années 1940, Pinheiros était densément construit et en 1943, avec la canalisation de la rivière Pinheiros, il a permis l'ajout de nouvelles zones[1].

Alto de Pinheiros[modifier | modifier le code]

Superficie : 7,70 km2

Population : 43 117 hab (2010)

Densité démographique (Hab/km²) : 5 600[22]

Principaux quartiers : Alto de Pinheiros, Boaçava, Jardim California, Jardim Lígia, Vila Beatriz, Vila Madalena, Vila Ida[24].

À partir du moment où la loi du marquis de Pombal de 1770 expulsa les jésuites de la région, les terres furent mises aux enchères et donnèrent naissance à de nouvelles fermes et fermes. Ceux-ci ont été acquis par la Companhia City en 1913, une société d'aménagement et de lotissement de quartiers.

Alto de Pinheiros est apparu comme un quartier planifié, avec sa subdivision commencée en 1925 et basée sur les principes des quartiers anglais, avec un large réseau routier et de nombreuses zones ouvertes[1].

Itaim Bibi[modifier | modifier le code]

Superficie : 9,90 km2

Population : 92 570 hab (2010)

Densité démographique (Hab/km²) : 9 351[22]

Principaux quartiers : Brooklin, Brooklin Novo, Chácara Itaim, Cidade Monções, Itaim, Itaim Bibi, Jardim das Acácias, Vila Cordeiro, Vila Funchal, Vila Olímpia[25].

À la fin du XIXe siècle, la région était une ferme de 120 hectares appartenant au général José Vieira Couto de Magalhães. En 1907, il a été acheté par son frère. Et en 1916, en raison du décès du récent acquéreur, la propriété fut divisée entre ses héritiers, avec cela les premiers lotissements apparurent, ceux qui furent vendus à des immigrants européens d'autres quartiers qui cherchaient des terres moins chères. Et dans les années 1920 et 1930, un quartier de type populaire commence sa formation, Itaim Bibi, entre Vila Nova Conceição et Jardim Europa, est rapidement occupé par une population modeste ou de classe moyenne.

Pour différencier le nouveau quartier de l'ancien Itaim Paulista, les habitants ont commencé à se référer à la zone comme les "terrenos do Bibi" ("terrains du Bibi"), surnom de l'ancien propriétaire, et c'est ainsi que le nom de la région prometteuse apparaît[1].

Jardim Paulista[modifier | modifier le code]

Superficie : 6,10 km2

Population : 88 692 hab (2010)

Densité démographique (Hab/km²) : 14 540[22]

Jardim Paulista fait partie de l'ensemble des « quartiers jardins » attribués par Companhia City, tout comme les quartiers : Cidade Jardim, Jardim América, Jardim Europa et Jardim Paulistano. Le tout exclusivement résidentiel et de classe supérieure[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Histórico - Portal da Prefeitura do Município de São Paulo », www.prefeitura.sp.gov.br (consulté le )
  2. « Sistema de Unidades de Informações Territorializadas - Região Metropolitana de São Paulo », Emplasa - Empresa de Planejamento Metropolitano S.A. (consulté le )
  3. PLANOS E PROJETOS AUSENTES: DESAFIOS E PERSPECTIVAS DA REQUALIFICAÇÃO DAS ÁREAS CENTRAIS DE SÃO PAULO
  4. A região em meio à descentralização administrativa. O caso das subprefeituras durante o governo de Toledo Piza no município de São. Paulo
  5. SISTEMÁTICA INTEGRADA PARA CONTROLE DE INUNDAÇÕES EM SUBBACIAS HIDROGRÁFICAS URBANAS ESTUDO DE CASO: A Bacia do Córrego Pirajuçara, sob o enfoque da integração de obras com ações de educação e percepção ambiental
  6. Mais luz para a Vila Sonia
  7. O lugar do movimento de moradia na mudança da política pública paulistana para as favelas (1979-1989)
  8. Erundina quer instalar creche no McDonald's
  9. Guia do acervo
  10. Trabalhadores do "lixo": a organização das cooperativas de catadores de materiais recicláveis em São Paulo 2000/2005
  11. Bertolucci confirma existência de esquema em regional
  12. a et b Regional de Pinheiros deixa cargo
  13. Incêndio destrói documentos na AR de Pinheiros
  14. Regis faz mudança "cosmética" e pouco efetiva nas regionais
  15. Diário Oficial da Cidade de São Paulo, de 2 de agosto de 2002
  16. Presidente da VOS (Vila Olímpia Solidária) agradeceu ações da subprefeitura de Pinheiros
  17. a et b Dorivaldo Andrade Ribeiro, novo subprefeito de Pinheiros, fala à comunidade
  18. Diário Oficial da Cidade de São Paulo, de 17 de maio de 2006
  19. a et b Subprefeito cai após carnaval da Vila Madalena
  20. PORTARIA 478, DE 30/12/2016 - PREF.G - EXONERAÇÃO - SUBPREFEITO(A)
  21. (pt-BR) Gerson Azevedo, « Paulo Mathias assume a prefeitura regional de Pinheiros | Tudoeste », tudoeste.com.br (consulté le )
  22. a b c et d (pt-BR) « Portal da Prefeitura do Município de São Paulo », www.prefeitura.sp.gov.br (consulté le )
  23. (pt-BR) « Bairros Pinheiros | São Paulo Bairros », www.spbairros.com.br (consulté le )
  24. (pt-BR) « Bairros Alto De Pinheiros | São Paulo Bairros », www.spbairros.com.br (consulté le )
  25. (pt-BR) « Bairros Itaim Bibi | São Paulo Bairros », www.spbairros.com.br (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]