Soupe aux fruits rouges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Soupe aux fruits rouges
Image illustrative de l’article Soupe aux fruits rouges
Verrine de soupe aux fruits rouges

Lieu d’origine France
Place dans le service dessert
Température de service froide
Ingrédients fraise, framboise, groseille, cerise, etc.
Accompagnement vin rouge, vin rosé, vin blanc, vin doux naturel ou crémant

La soupe aux fruits rouges est un dessert qui mêle les notes sucrées et acidulées des petits fruits (fraise, framboise, groseille, ceriseetc.) aux arômes plus élaborées des vins, vin rouge, vin rosé, vin blanc, vin doux naturel ou crémant. La soupe se présente en verrine ou coupe individuelle décorée d'une feuille de menthe.

Types de soupe de fruits[modifier | modifier le code]

Soupe au vin rouge[modifier | modifier le code]

Elle propose l'alliance de fruits de saison, donc non congelés, avec la structure tannique d'un vin rouge puissant du type châteauneuf-du-pape, gigondas, vacqueyras ou beaumes-de-venise. Il est servi très frais après que les fruits soient macérés quelque heures dans le vin afin qu'ils mêlent leurs arômes[1].

Soupe au vin rosé[modifier | modifier le code]

Le vin rosé fruité est aromatisé à la cannelle, mis à bouillir, puis sucré, avant de recouvrir les fruits rouges dans un compotier. Après refroidissement, l'ensemble est mis à rafraîchir puis disposé en coupe individuelle ou en verrine avec un peu de menthe fraîche ciselée[2].

Soupe au vin blanc[modifier | modifier le code]

Du vin blanc, un peu de limonade, ainsi que du sirop de grenadine et de canne à sucre sont mis ensemble dans un saladier. Y sont ensuite ajoutés les fruits rouges ainsi que des mûres et des myrtilles. Le tout est mis à rafraîchir pour être servi très frais[3].

Soupe au vin doux naturel[modifier | modifier le code]

Au vin doux est rajouté un peu de miel et d'eau. Le tout, bien mélangé, est porté à ébullition puis mis à refroidir. Après avoir mis de côté deux cuillères à soupe de fruits rouges, le reste est mixé avec le vin doux miellé jusqu'à l'obtention d'une soupe fine. Celle -ci est mise à rafraîchir avant d'être servie dans des verrines et décorée des fruits mis en réserve[4].

Soupe au crémant[modifier | modifier le code]

Cette préparation se prête à un mélange de petits fruits rouges et de petits fruits noirs. Au crémant est ajouté un peu de sirop de sucre et du poivre cubèbe concassé. Les fruits doivent alors y être mis à macérer au froid. La soupe est présentée dans une assiette au bord saupoudré de poudre de cannelle[5].

Alliance des arômes[modifier | modifier le code]

Les arômes du vin sont multiples et varient en fonction des vinifications et du vieillissement[6]. Reconnaître les arômes est un exercice compliqué[7] mais ceux des fruits sont parmi les plus identifiables[8]. Certains comme les arômes de myrtille ou de cassis sont les apanages des plus grands vins[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Receveur, Provence des papes, coll. Traditions culinaires des régions, Éd. Saint-Honoré, Books & Cooks International, Paris, (ISBN 2905245247)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]