Souimanga fuligineux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cinnyris fuscus

Cinnyris fuscus
Description de cette image, également commentée ci-après
Souimanga fuligineux mâle
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Nectariniidae
Genre Cinnyris

Espèce

Cinnyris fucsus
(Vieillot, 1819)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Synonymes

  • Nectarinia fusca

Le souimanga fuligineux ( Cinnyris fuscus ), anciennement connu sous les noms souimanga namaquois et sucrier namaquois est un oiseau originaire d'Afrique australe, décrit par Louis-Pierre Vieillot en 1819 qui appartient à la famille des Nectariniidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite en 1819 par Vieillot[1]. Les oiseaux de cette espèce mesurent environ 8 cm[2] pour un poids d'environ 11 g[3]. Les parties supérieures de cet oiseau sont d'un brun irisé, avec un ventre pâle[4] et des tâches orange près des épaules, tâches qui sont parfois cachées[5]. Les rémiges et les rectrices sont noirâtre[2], la gorge est violette avec des reflets bleus[4],[2]. Les parties supérieures de la femelle sont plus foncées tandis que le bas du ventre est plus clair[4].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du Karoo, l'un des habitats privilégiés par le souimanga fuligineux

Cet oiseau se trouve dans la savane aride, les fourrés et les arbustes (par exemple dans le désert du Karoo )[6] et possède une aire de répartition extrêmement large, passant par l'Angola, le Botswana, la Namibie et par l'Afrique du Sud[1].

Comportement[modifier | modifier le code]

L'espèce est nomade et peut pénétrer en grand nombre dans des zones où elle est normalement irrégulière, souvent en dehors de son aire de répartition[7].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le nid est construit uniquement par la femelle en environ une semaine. Il composé d'une structure de ovale avec une entrée supérieure latérale faite d'herbe sèche, de fibres végétales, de feuilles sèches et d'écorce, liées avec une toile d'araignée. La femelle ajoute parfois de la laine pour construire le nid, tapissant l'intérieur de fibres de graines douces et de poils d'animaux. Elle attache généralement l'arrière du nid, à l'aide d'une toile d'araignée, aux branches d'un arbuste ou d'un arbre ou bien entre les épines de cactus du genre Opuntia. Les œufs sont pondus après les précipitations, généralement dans la période de juin à mars. La femelle pond 2-3 œufs, qu'elle sera seule à incuber uniquement pendant environ 12-13 jours. Les poussins sont couvés uniquement par la femelle mais sont nourris par les deux adultes. Les poussins quittent le nid après environ 13-15 jours. Les nids sont parasités par le coucou de Klass[8].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Souimanga fuligineux

Cette espèce se nourrit principalement de petits insectes, d’arthropode et de nectar[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) fotolulu, Taxonomy of the birds of the world: The complete checklist of all bird species and subspecies of the world, BoD – Books on Demand, (ISBN 978-3-7481-6560-6, lire en ligne)
  2. a b et c Bory de Saint-Vincent, Dictionnaire classique d'histoire naturelle, Rey et Gravier, (lire en ligne)
  3. « Dusky Sunbird - Encyclopedia of Life », sur eol.org (consulté le 15 mai 2020)
  4. a b et c René Primevère Lesson, Manuel d'ornithologie,: ou Description des genres et des principales especes d'oiseaux, Roret, Libraire, (lire en ligne)
  5. a et b « Souimanga fuligineux - eBird », sur ebird.org (consulté le 15 mai 2020)
  6. Oiseaux.net, « Souimanga fuligineux - Cinnyris fuscus - Dusky Sunbird », sur www.oiseaux.net (consulté le 15 mai 2020)
  7. (en) « Dusky sunbird Cinnyris fuscus », sur BirdLife (consulté le 15 mai 2020)
  8. « Cinnyris fuscus (Dusky sunbird) », sur www.biodiversityexplorer.info (consulté le 15 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]