Soufré (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soufre (homonymie).

Colias hyale

Colias hyale femelle
Colias hyale mâle

Le Soufré (Colias hyale) est un insecte lépidoptère de la famille des Pieridae, de la sous-famille des Coliadinae et du genre Colias.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Colias hyale a été nommé par Carl von Linné en 1758.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Soufré se nomme Pale Clouded Yellow en anglais, Goldene Acht ou Gemeine Heufalter en allemand, gele luzernevlinder en néerlandais et Szlaczkoń siarecznik en polonais.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Colias hyale hyale en Europe, en Ukraine et dans le sud de la Russie
  • Colias hyale alta (Staudinger, 1886)
  • Colias hyale altaica (Verity, 1911) danq l'Altaï.
  • Colias hyale irkutskana (Stauder, 1924)
  • Colias hyale palidis (Fruhstorfer, 1910) dans l'est de la Sibérie
  • Colias hyale novasinensis (Reissinger, 1989) dans le Ganzu.

Description[modifier | modifier le code]

Imago[modifier | modifier le code]

Sur le verso, le mâle est jaune clair alors que la femelle est blanche et tous deux ont l'apex de l'aile antérieure de forme triangulaire noir taché de clair et un point noir. Le revers est jaune vif chez le mâle et la femelle, celle-ci ayant l'aile antérieure plus blanche. Au centre de l'aile postérieure apparaît une marque blanche cernée de rosé.

Espèce ressemblante[modifier | modifier le code]

Colias alfacariensis Ribbe, 1905 (le Fluoré).

Chenille[modifier | modifier le code]

Les œufs éclosent vite et donnent des chenilles à tête verte et corps vert vif à points noirs aux flancs ornées d'une raie blanchâtre à traits rouge orangé[1].

La chrysalide est aussi vert vif avec une raie jaune.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le Soufré hiverne sous forme de chenille.

Il vole de mai à septembre, en deux à trois générations.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des légumineuses, la luzerne et le trèfle.

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Soufré est présent dans toute l'Europe centrale et méridionale, dans le sud de la Russie et en Asie mineure. Il est absent du Portugal, de l'Italie et de la Grèce. C'est un migrateur qui arrive au printemps dans le sud de l'Angleterre et en Scandinavie.

En France il est présent dans de nombreux départements mais les données manquent pour confirmer sa présence en Corse, dans les Côtes-d'Armor, en Mayenne, dans les Pyrénées-Atlantiques, en Ariège, en Aveyron, en Lozère, en Tarn-et-Garonne et en Haute-Garonne[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Le soufré affectionne les prairies fleuries, jusqu'à 2 000 m au moins.

Protection[modifier | modifier le code]

Il n'a pas de statut de protection particulière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guide des chenilles d'Europe Delachaux et Niestlé, D.J.Carter et B.Hargreaves, 2001, (ISBN 2-603-00639-8)
  2. lepinet

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]