Soubresauts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Soubresauts (Stirrings Still) est la dernière œuvre en prose de Samuel Beckett, publiée en langue anglaise en 1988 et en français en 1989, Beckett ayant lui-même assuré la traduction. La nouvelle fut intégralement publiée dans le quotidien britannique The Guardian, en date du 3 mars 1989[1].

Le style de ce court texte (près de deux-mille mots) est extrêmement dépouillé, les articles se limitant au strict minimum et toute forme de ponctuation autre que le point ou le point d'interrogation ayant disparu[2],[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Samuel Beckett, Stirrings Still, Londres, John Calder, 1999.
  • Samuel Beckett (trad. de l'auteur), Soubresauts, Paris, Les Éditions de Minuit, 1989. (ISBN 2707313076)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dirk Van Hulle, « Samuel Beckett: Stirrings Still », sur The Literary Encyclopedia,‎ décembre 2002 (consulté le 26 avril 2011)
  2. Jean-Pierre Thibaudat, « Deux mille mots de Beckett », Libération,‎ 9 novembre 1989 (ISSN 0335-1793, lire en ligne)
  3. Charles Juliet, « La vie dans les décombres », Le Figaro,‎ 13 novembre 1989 (ISSN 1241-1248, lire en ligne)