Aller au contenu

Sottoripa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sottoripa
Présentation
Type
Localisation
Localisation
Coordonnées
Carte

Sottoripa (Sotorîa ou Sotorîva en langue génoise) est le nom donné à une vaste aire du centre historique portuaire de la commune de Gênes.

« Une galerie d'arcades longue de mille pas où l'on peut acheter toutes sortes de marchandises... »

— Enea Silvio Piccolomini, puis pape Pie II, 1432.

Elle s'étend – tout autour de la place Caricamento où s'élève le Palazzo San Giorgio et de l'aire du port historique – de la Piazza Cavour à la via Gramsci.

Sottoripa est aussi synonyme d'une galerie de portiques publique, construite entre 1125 et 1133 sur une longueur d'environ 900 mètres, le long du front du port génois et proche de la piazza dei Banchi, siège de l'ancienne bourse.

De nombreuses chansons en génois lui sont aussi dédiées.

Commerce sous les portiques.
Place du Caricamento au XIXe siècle.
Détails d’une voûte.

Galerie de portiques de Sottoripa[modifier | modifier le code]

Elle est appelée ainsi car construite en dessous (sotto) de la rive (ripa). Imposée par la commune au début du XIIe siècle, sa construction avait pour but de faciliter le transit des marchandises sur les quais entre les magasins et les bateaux.

Caractérisée par une architecture orientaliste - sans doute en référence à ses lointains comptoirs – les magasins se nichaient dans les hautes voûtes des portiques où étaient entassées les marchandises à peine débarquées des bateaux ou en prévision d'être expédiées outre-mer. Les marchandises étaient manipulées par les camalli, manœuvres qui transportaient les charges des bateaux jusqu'aux marchés et aux lieux d'échanges (de camallo, nait le verbe en génois, transporter, porter une charge). Jusqu'à la construction de la loggia dei mercanti, le négoce de marchandises se traitait sous ses arcades.

Aujourd'hui, l'aspect particulier de la voûte des portiques renseigne sur l'époque de construction de l'édifice. Les voûtes d'ogives avec ou sans nervures, ou bien les poutres apparentes indiquent les formes originelles du XIIe siècle. Le plafonnage rabaissé indique un réaménagement avec des soupentes construites aux cours des siècles et qui ont modifié la hauteur primitive du passage. En réalité, les portiques que nous voyons dans les formes dites originelles du XIIe siècle ont subi aussi divers remaniements, et le gabarit actuel est le fruit d'un travail de restauration effectué sous la direction de Alfredo d'Andrade qui élimina les plafonds qui en réduisaient la hauteur et le passage de l'aqueduc qui en fermait en haut les ouvertures.

Une partie des portiques ont été détruits durant la Seconde Guerre mondiale.

Sottoripa demeure un témoignage d'une époque riche de trafics maritimes. Sous les portiques aux airs de bazar, les échoppes exhalent toujours des parfums de pesto et d'épices exotiques ainsi que le fumet du baccala frit. L'atmosphère est animée par un continuel va-et-vient de dockers et de vendeurs ambulants d'origine multi-ethnique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]