Sortie à trois états

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une sortie à trois états (ou three-state output) est un type de sortie d'un circuit électronique numérique qui en plus des états de sortie logiques 0 et 1 (L ou H), à basse impédance, donc capables de fournir ou d'absorber du courant d'entrées situées sur la même ligne, présente un état à haute impédance (notée Z)[1]. On peut considérer que la sortie n'est, dans cet état, connectée ni directement ni indirectement, ni à la masse ni à la source de tension. Du point de vue logique, la sortie est dans un état indéterminé.

Exemple  :

Dans un bus informatique, plusieurs composants sont reliés à la même ligne, mais un seul doit fixer son état, 0 ou 1. Les sorties des autres composants restent en état Z.

La haute impédance permet de ne pas interférer avec le bus qui est alors alimenté par une autre porte de mème type connectée en parallèle[2].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

symbole d'une porte 3 états.

La table de vérité décrit l'influence de la porte B sur l'état de sortie de la porte.

Entrées Sortie
A B C
0 0 Z
1
0 1 0
1 1 1

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'ensemble du concept de la sortie à trois états (Hi-Z) est effectivement de supprimer l'influence d'un appareil par rapport au reste du circuit. Si plus d'un appareil est connecté électriquement, mettre une sortie dans l'état Hi-Z est souvent utilisé pour éviter les courts-circuits, ou d'un dispositif d'entraînement de niveau haut (1 logique) contre un autre dispositif d'entraînement de niveau bas (logique 0).

Les Tri-state buffers (Les tampons à Trois États) peuvent aussi être utilisés pour mettre en œuvre des multiplexeurs efficaces, en particulier ceux avec un grand nombre d'entrées. En particulier, ils sont essentiels pour le fonctionnement d'un bus de partage électronique.

La Logique à Trois-état peut réduire le nombre de fils nécessaires à la conduite d'un ensemble de diodes électroluminescentes (tristate multiplexage ou charlieplexing (en)).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]